Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Désinformation, flagrant délit

Relevée par Jean Quatremer :

"Dans le Nouvel Observateur paru jeudi dernier […] la nouvelle suivante :

«[…] Nicolas Sarkozy a toujours autant de mal à se faire au style présidentiel. “Putain les mecs, il fait chaud, on se fout sur la terrasse !”, a-t-il lancé, lundi 5 mai, à quelques journalistes spécialistes des questions européennes qu’il avait invité pour une rencontre informelle à l’Elysée. L’entretien s’est déroulé dans la bonne humeur jusqu’à ce qu’un des reporters s’avise d’interroger Sarkozy sur sa pusillanimité à propos des droits de l’homme en Tunisie. Réponse du président : « Rien à foutre, de toute manière, ce ne sont que des connards qui posent des questions à la con… ” ».

Spectaculaire, mais totalement faux. Je le sais, comme mes confrères en poste à Bruxelles le savent, puisque j’étais présent. Et je peux vous affirmer que jamais le Président n’a tenu de tels propos."

Michel Janva

Partager cet article

3 commentaires

  1. Qui a dit que la vieillesse est un naufrage ?
    Dans le cas du Nouvel Obs il n’y a pas de doute.

  2. Réponse du journal à mon mail :
    Bonjour,
    Sur la base des recoupements que nous avons réalisés jusque là, il apparaît effectivement que cette information n’est pas avérée. Nous avons d’ores et déjà décidé d’en informer nos lecteurs dans le prochain téléphone rouge en publiant le rectificatif suivant :
    « Contrairement à ce que nous avons écrit, le président de la République n’a pas tenu les propos qui lui sont prêtés dans la rubrique Téléphone rouge du Nouvel Observateur N°2271 (du 15 au 21 mai). Si l’entretien informel qu’il a eu, le 5 mai dernier, avec les journalistes spécialistes des questions européennes s’est bien déroulé dans une ambiance relâchée, sa réponse à une question sur les droits de l’homme en Tunisie ne comportait aucun terme de cette nature. Le Nouvel Observateur présente ses excuses à ses lecteurs ainsi qu’à toutes les personnes présentes lors de cette rencontre à l’Elysée. »
    Cordialement,
    Matthieu Croissandeau

  3. Jean Quatremer donnant des leçons de déontologie journalistique… Comme dit la sagesse populaire, il vaut mieux lire cela qu’être aveugle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]