Drôle de soutien pour Libertas

Nous avions déjà souligné les ambiguités de la présence de Lech Walesa à la convention fondatrice de Libertas qui s'est tenue à Rome le 1er mai.

Selon l'AFP, Lech Walesa, qui participera jeudi à une nouvelle convention de Libertas à Madrid, aurait déclaré :

"Je voudrais que tout soit bien clair. Je fais partie des autorités légales de l'UE, mais je regarde aussi les adversaires de l'Union qui cherchent à la contrôler. Je ne les rejoins pas, je ne les aide pas, mais je veux savoir, je veux les connaître pour aider l'UE. Tous exploitent mon visage comme ils peuvent, j'ai donc dit et je le répète: je peux même rencontrer le diable pour lui dire que Dieu existe, que j'aime Dieu et que je lui appartiens"

ll serait intéressant de savoir si, pour Lech Walesa, Libertas est le diable.

Philippe Carhon

Une réflexion au sujet de « Drôle de soutien pour Libertas »

Laisser un commentaire