Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Droit au logement opposable : qui va payer ?

Christine Boutin a défendu hier le projet de loi sur le droit au logement opposable (son discours). Le dernier Minute constate que parmi les bénéficiaires de cette loi on trouve les étrangers. Le 6 février devant l’Assemblée nationale Christine Boutin «a indiqué que trois millions de personnes, pouvaient déjà être concerné par cette loi», «les immigrés rentrant évidement dans son champ d’application», tout en ne précisant pas «si les clandestins pourraient également bénéficier d’un logement décent». La présidente du Forum des républicains sociaux s’est montrée hostile à l’amendement déposé par les sénateurs demandant à ce que ce texte ne permette pas aux immigrés en situation irrégulière d’avoir accès à ce droit opposable. En outre, la loi stipule que le droit au logement sera gratuit pour ceux qui ne pourront pas (ou ne voudront pas ?) payer leur loyer ! Minute note que cette «bonne nouvelle» ne va pas tarder à faire le tour de la planète.

Michel Janva

Partager cet article

16 commentaires

  1. Soit on fait partir les immigrés et les socialistes soit on change de pays mais on va pas rester pour se faire coloniser à nos frais.

  2. Marre de ces politiciens irresponsables. Marre, MARRE!!

  3. A l’étranger, ils éditent déjà des brochures pour pouvoir se faire soigner aux frais du contribuable français, via l’A.M.E .

  4. Fab, j’apporte une petite nuance à ce que tu as dit : plus que les politiciens, ce sont les électeurs qui sont irresponsables en votant toujours pour ceux d’entre lesquels qui favorisent les immigrés au détriment des Français.
    Il faut que leur vote se responsabilise.

  5. Je ferais remarquer à M. Paris que Christine Boutin n’est pas socialiste.

  6. France, terre d’accueil et de tolérance.
    Le camp de saints est de plus en plus d’actualité

  7. Nourrir ,loger,soigner gratis toute la planete c’est beau!!! la France socialiste non!!!

  8. Marre de chritine Boutin et de Sarko qui veulent faire la part belle aux immigrés, sur notre dos. Ces deux là font tout pour récupérer des voix………….
    Il faut savoir que Sarko à régulariser tous les sans papiers de cachan….il n’y a pas eu de publicité………
    Il n’avait pas besoin de nous faire croire qu’il allait les expulser……..!!!!!!!!!

  9. C nous!
    C encore nous!
    Faut que tu craches! faut que tu payes! Pas possible que t en rechappe, nous sommes les freres UMPS qui raptent touuuuuuuuuuut!

  10. @ koso
    Le camps des saints est deja depasse!
    par contre il serait temps d appliquer LE BOUCLAGE!!!

  11. Sarko, Ségo, Bayrou et presque tous les autres ont un programme commun: payez, payez, payez…
    Si chaque électeur ancien de JMLP convainc un nouveau c’est gagné…
    Famille, amis, voisins, collègues, n’oublions personne.

  12. Je ferais remarquer à Mr Xavier Soleil que madame Boutin est de l’UMP et donc qu’elle est socialiste.

  13. Pour l’instant ce n’est qu’un concept fortement tinté d’électoralisme tant le slogan précède le contenu.On ne s’en étonnera pas tant le personnel politique, en général, paraît faire de plus en plus de marketing, au dépend de ce qui est attendu de lui.
    Cependant sur le fond il me semble que l’on s’affole ici bien vite.
    Car peut-on prétendre , à juste titre défendre la vie des tout petits et admettre qu’une fois venus au monde, jeunes ou plus âgés ,on peut laisser ceux-ci vivre comme des animaux ?
    Nous ne sommes tout de même pas tous voltairiens , n’est-ce pas ?
    Il ne faut pas confondre comme cela paraît être le cas ici la maîtrise des flux migratoires et la nécessité , et même le devoir de gérer les situations de détresse causées , certes pour beaucoup, par ceux et celles qui détiennnet le pouvoir de manière totalement exclusive depuis des décennies.On ne peut pas davantage laisser les idéologues de gauche et autre lobbies prébendiers reconstituer ainsi cyniquement les conditions d’une inévitable révolution , dans le plus parfait cynisme voltairien.
    Certes, il y dans ce projet beaucoup de zones d’ombres, il y aura aussi un coût, mais cela on le savait déjà ;toutefois au-delà du devoir d’humanité qui de toute manière s’impose à toute notre communauté, quand bien même nous n’en serions pas les uns ou les autres responsables. Il serait
    irresponsable également de croire que l’accumulation de la misère n’aurait pas de coût social et économique considérable.
    ( Cf “le coût de la révolution française de Pierre Sipriot” si j’ai bonne mémoire)
    Certes l’annonce de ce projet comporte également des formules irritantes qui nous rappellent, sans que cela soit dû totalement au hazard les plus sombres de l’histoire de la Russie: “plan quinquénnal, “plan renforcé”…avec les effets et le bureucratisme qui vont de pair.
    Il n’empêche que même si par bonheur la classe politique se voyait prochaînement fondamentalement renouvelée, ce qui apparaît aujourd’hui comme indispensable, cette idée, sur le fond du moins, devrait être reprise et étayée par des mesures réalistes , compatibles avec l’état certes préoccupant de notre économie ravagée par des années d’incurie.
    C’est la dignité de l’humanité qui là encore est en jeu et il relève en effet de la dignité du politique d’y répondre efficacement , sans préjudice de la nécessaire inversion des utopies universalistes et distributrices de ce que nous ne possédons plus mais que nosu souhiatons reconstruire de toute manière.
    [Vous avez raison sur le plan de la dignité humaine (bien que cette solidarité forcée ne soit pas forcément comparable avec l’authentique charité qui consisterait non pas à fournir des logements mais à créer les conditions d’enrichissement des gens qui pourraient avoir ainsi les moyens de se payer un logement). Surtout ces mesures étatiques risquent d’avoir pour conséquence de faire fuir les investisseurs immobiliers et par là même, la poule aux oeufs d’or. Enfin, pour rester réaliste, je crains que ce ne soit un problème sans fond puisque si l’immigration n’est pas bloquée, alors l’appel d’air sera inéluctable et les logements introuvables. MJ]

  14. Je suis d’accord avec nombre d’entre vous. Bien sûr qu’il faut avoir de la compassion pour les SDF mais la notion de droit opposable au logement me parait totalement inapplicable. Vous avez souligné le coût de cette mesure. Notre pays était déjà tant endetté et là on en rajoute des louches…Bravo pour ce blog sur lequel je trouve des informations utiles et dont les grands médias nationaux ne se font jamais l’écho. A bientôt vous lire.

  15. A Michel Janva ,
    entièrement d’accord avec vous sur la création des conditions d’enrichissement évidemment cela doit aller de pair.Mais je persiste, il n’y a pas que de mauvaise idées derrière ce slogan.Si on prend la peine de lire attentivement le discours de Madame Boutin, il est notamment question d’aide au retour parmi les mesures proposées.
    Pour ce qui est des invetisseurs susceptibles de découragement , nous en sommes sutout actuellement sur le ton d’une spéculation parfaitement immorale d’un point de vue catholique. Par ailleurs Je me promenais cet après-midi avec une famille amie de faibles revenus dont la Maman me décrivait le logement presque insalubre d’une de ses filles étudiantes pour un loyer malgré tout pesant pour le budget famillial.Ce n’est assurément pas un cas isolé.
    La situation est loin d’être simple et il est certain que nous devrons tous nous retrousser les manches pour sortir de ce qui constituerait rapidement une impasse.
    Il ne faut pas s’imaginer que tout redressement durable ne passera pas par des sacrifices partagés quand bien même ce serait tel ou tel de nos candidats préférés qui en aurait la charge.

  16. Nous pourrions au moins faire l’economie d’une armée : la raison d’être de cette derniere est de proteger la population et ses biens contre le pillage; puisque nous invitons les etrangers à venir se servir eux-mêmes , l’armée n’a plus de raison d’être.

Publier une réponse