Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Double peine pour un enfant : maltraitance puis privation de père

Un enfant avait été enlevé à la garde de ses parents, à l'âge de 4 mois,
pour maltraitance, et confié à deux personnes homosexuelles. Maltraité, il a donc été privé de père, ainsi que l'autorise
la loi néerlandaise. Les femmes et le petit Yunus, aujourd'hui âgé de 9 ans, font
l'objet de mesures de protection policière depuis quelques jours.

Les parents réclament maintenant que leur troisième fils les rejoigne, après avoir réussi à récupérer les aînés.

"Notre fils est dans une famille qui ne partage pas nos normes et nos
valeurs. Comment vous sentiriez-vous si votre enfant habitait chez une
lesbienne ?"

Là où cela se complique, déjà que l'affaire n'est pas simple, c'est que les parents sont d'origine turque. Erdogan a donc
entrepris une action visant à récupérer les enfants. Le
vice-premier ministre, Bekir Bozdag, a demandé que l'enfant soit élevé
dans "un environnement similaire à celui de sa culture familiale". Ankara
soutient financièrement les démarches des parents. M. Erdogan a manifesté l'intention de
rencontrer le petit Yunus au cours de la visite qu'il doit effectuer aux
Pays-Bas. Les deux femmes s'y opposent. Cette affaire crée une querelle diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Cette famille est instrumentalisée par le pouvoir turc qui voit d’un mauvais oeil que l’enfant ne soit pas éduqué selon les valeurs islamiques.

  2. C’est le match de la RATP et du elgébétisme, seul autorisé aujourd’hui… Qui va gagner ? Les paris sont ouverts…
    ô tempora, ô mores !!!

  3. Pauvre gosse, victime de la folie ambiante!Un gouvernement lamentable! Il est à souhaiter qu’un jour, il demande des comptes à ceux dont il aura été la victime.

  4. Pauvre enfant, maltraité physiquement et psychologiquement….
    Il y a déjà assez de souffrances dans les vraies familles sans vouloir jouer aux apprentis sorciers et confier des enfants à des “couples” qui ne constitueront jamais une vraie famille.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.