7 réflexions au sujet de « Dommage que l'homme ne soit pas un éléphant »

  1. Barbara

    Et pourtant les deux éléphantes sont malades, donc c’est pour “leur éviter une longue et pénible agonie” (c’est ce qu’on dit quand il s’agit d’euthanasier des humains).
    Mais on n’en est plus à une contradiction près.

  2. PK

    Aucune contradiction dans cette page.
    Il faut savoir que pour les adorateurs de mère Gaïa que sont les révolutionnaires, la Nature est plus importante que l’homme. Aucune contradiction dans ce cas a refusé une euthanasie – on dit abattre quand on parle de bêtes normalement mais on n’est plus à cela près… – pour les animaux et l’accepter pour les hommes.

  3. Denis Merlin

    De plus ces animaux sont malades d’une maladie contagieuse (la tuberculose). Ces éléphantes peuvent contaminer des enfants, des vieillards. Derrière tout cela il y a une haine satanique de l’homme.
    C’est le même problème avec les tigres, dangereux pour l’homme, les ours polaires, les requins et les loups. Il y a une inversion des valeurs due au darwinisme. Alors que le darwinisme voit l’homme comme un animal comme les autres (à la suite du rousseauisme), voire le seul animal nuisible, la raison nous montre que l’homme est le seul animal qui ait une destinée transcendante à l’ordre de ce monde, ce qui lui confère des droits et des devoirs particuliers. Ce n’est pas la foi qui nous le dit, c’est la raison confirmée par la foi.

Laisser un commentaire