Dix ans après la chute de Saddam Hussein

Constat de l'AED :

"Dix ans après la chute de Saddam Hussein et l’invasion américaine, le
constat est sans appel. La reconstruction achoppe, les violences se
multiplient et l’avenir demeure plein d’incertitudes
.
Les trois quarts des quelque 250 000 chrétiens qui, selon des
estimations, n’ont pas émigré et sont restés en Irak, appartiennent à
l’Église catholique ; ils se répartissent en cinq rites : fidèles de
rite chaldéen, syriaque, arménien, grec-melkite et rite latin. À cause
des actes de terreur ciblés perpétrés par des groupes extrémistes
islamiques contre les fidèles d’autres croyances, plus d’un million de
chrétiens ont émigré depuis 2003
. Ceux qui ne voulaient pas tourner le
dos à leur patrie vivent comme dans des ghettos. Toute profession
publique de la foi chrétienne est impossible, voire extrêmement
dangereuse. La peur des violences et de la terreur est omniprésente chez
les chrétiens.

Depuis 2003, l’AED a accordé plus de 3,7 millions d’euros pour des projets d’aide en Irak:
construction et reconstruction de bâtiments (églises, monastères,
séminaires, salles polyvalentes et mobiliers pour ces édifices),
formation des séminaristes et bourses d’étude, offrande de messes,
bibles de l’enfant en arabe et en assyrien etc."

6 réflexions au sujet de « Dix ans après la chute de Saddam Hussein »

  1. Yannh

    Je crois malheureusement que les 250.000 restants subiront le même sort. Le monde occidental s’en moque éperdument. Et comme dit nemo, ce sera pareil en Lybie mais aussi en syrie, comme c’est déjà le cas en Egypte, et comme ce sera le cas dans tous les pays ou l’islam majoritaire aura le pouvoir en mains.

  2. PK

    Ne vous leurrez pas : une part non négligeable des soutiens occidentaux aux démantèlements des dictatures musulmanes repose dans l’objectif de détruire les dernières masses chrétiennes là-bas et l’objectif est quasiment atteint.
    Après, que ces pays deviennent des anti-chambres de l’Enfer, ces gens s’en fichent complètement : tant qu’il n’y existe plus de chrétiens et que, le cas échéant, ils puissent y piller tranquillement les richesses du sol, cela n’est pas leur problème… Au contraire, l’un ne va pas sans l’autre.
    Il est amusant de constater que le pays le plus dictatorial musulman aujourd’hui est non seulement un pays « allié » mais en plus en passe de devenir majoritairement chrétien dans sa population… La Providence veille avec soin que les martyres soient semence de l’Église…

  3. Gungadin

    Ceux qui ont cru que le chaos irakien était un accident imprévisible de la chûte de Saddam Hussein sont obligés de constater que cet ” accident” s’est renouvelé dans beaucoup de pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord. A tel point qu’on peut se demander s’il n’est pas finalement le véritable objectif.
    A qui profite le crime? a-t-on coutume de demander .

Laisser un commentaire