Dire la vérité, c’est “polémique”

Non, je ne parle pas de votre blog préféré mais du Progrès, qui a dressé un palmarès des actes de délinquance dans le Rhône en fonction de la nationalité des délinquants :

n

 

Pour certains, c’est de la diffamation raciale. Pour Les Jeunes Socialistes : «Cette initiative désastreuse insulte des millions de citoyens et est digne d’un journal d’extrême droite. Il est temps que le Progrès retrouve le chemin du journalisme et cesse de copier Minute.» Sic.

Et pour les victimes de ces délits, qu’est-ce donc ?

Une réflexion au sujet de « Dire la vérité, c’est “polémique” »

  1. C.B.

    E quand un prétendu chanteur déclare qu’il refuse de se produire à tel ou tel endroit en raison de la couleur sortie des urnes, les “Jeunes Serins” n’ont pas l’impression que des millions d’électeurs peuvent légitimement se sentir insultés? Ils en font quoi, du droit de vote, et du secret des urnes? Un parti que personne n’a fait interdire depuis des décennies est probablement un parti tout aussi légal que les autres, et visiblement plus pertinent aux yeux de bon nombre de français.

Laisser un commentaire