Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Diffusion (par erreur) d’un film X en maternelle : qu’en pense Vincent Peillon ?

Si prompt à s'attaquer à l'enseignement catholique et à promouvoir la morale "laïque" à l'école, Vincent Peillon a-t-il un avis concernant la diffusion par erreur d'un film pornographique à des enfants de maternelle dans une école de Seine-Maritime ?

Partager cet article

21 commentaires

  1. Combien y a t il de Salon de l’érotisme en France ? au moins 19 salons par an…
    L’Eglise continue à rendre témoignage à la vérité de nos jours et elle continue d’être persécutée. Des hommes continuent à méconnaître qu’ils sont dans l’erreur, préférant critiquer le messager de la vérité plutôt que de l’écouter et de se convertir. Par exemple, combien de personnes sont-elles rebelles à l’enseignement de l’Eglise en ce qui concerne la pureté ? La manière de vivre la pureté concrètement se trouve dans l’application ce grand commandement : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme et de tout ton esprit » (Matthieu 22,37) Et pourtant, combien de personnes l’ignore volontairement ? Il en résulte pour notre société les pires fléaux : contraception, divorce, avortement, pornographie, et toutes formes de séduction sexuelle qui est l’idolâtrie moderne. L’Eglise, par son enseignement et sa discipline, rappelle constamment à chaque homme ce qu’est le véritable amour de Dieu et du prochain.
    Comment être Sauvé du X
    Jésus a dit: « Je suis le chemin, la vérité et la vie. » (Jean 14.6)
    Déclaration étonnante dans un monde où l’on prétend que chacun peut suivre sa propre voie et possède sa propre vérité. Après tout, dit-on, tous les chemins ne mènent-ils pas à Dieu?
    Selon le Christ, non. Il nous a en effet avertis: « Nul ne vient au Père que par moi. » (Jean 14.6)
    Mobilisons contre la porno sur internet,tv, magasin sex shop, etc…

  2. Devoir de précaution chère institutrice !!! Et depuis quand s’absente t on de son poste en laissant des petits seuls? Une bonne idée de la démarche culturelle de certains parents par ailleurs !!

  3. Vous n y êtes pas. C est un film X gay dans le cadre de la lutte contre l homophobie !
    L institutrice va être décorée par Najat….

  4. Etant enseignant, il me semble déceler une accumulation de boulettes dans cette affaire :
    – Quel est l’intérêt pédagogique de diffuser un dessin animé (le Baiser de la Lune, peut-être… Dans ce cas, nous sommes servis) dans une classe enfantine, plutôt que de leur raconter une histoire pour stimuler leur imagination ?
    – Précaution élémentaire lorsqu’une famille prête un DVD (même si cela est strictement interdit, les DVD du commerce étant réservé à un usage familial), s’assurer que le support correspond bien à ce qu’annonce la pochette… surtout en classe enfantine !
    – L’enseignante ne doit SOUS AUCUN PRETEXTE s’absenter d’une classe où se trouvent des élèves seuls et sans autre adulte
    – Le Rectorat devrait faire son travail et suspendre immédiatement cette institutrice le temps qu’une enquête établisse ses responsabilités.
    – Le Directeur de l’école et les autres parents devraient porter plainte immédiatement contre les parents responsables, qui cachent tout de même des boulards dans les jaquettes de dessins animés, ce qui peut un jour avoir de fâcheuses conséquences sur leurs propres enfants… qui ont d’ailleurs vu ces saloperies comme les autres…
    Sérieusement, un pédopsychiâtre devrait venir débriefer illico ces pauvres gamins, même si les dégâts sont probablement irréparables.
    Comment peut-on salir ainsi de pauvres gamins qui n’ont rien demandé ?
    Il y a vraiment des jours où je me dis que certaines dictatures puritaines style Téhéran ont du bon…

  5. L’enquête administrative en cours devrait déterminer si les scènes visionnées étaient hétéro ou homosexuelles. Dans le premier cas (seulement), une séance vidéo complémentaire s’imposera afin de ne pas contrevenir à la neutralité de l’école publique.

  6. Il ne leur reste plus qu’à leur expliquer ” que “pour les papillons, c’est la même chose…”Ne tirons pas trop vite sur cette pauvre instit…”
    Savez vous que cette pornographie est à la portée de tous les enfants et adolescents par le moyen des petits ordi magiques qu’on leur donne.Il faut que les pouvoirs publics frappent fort contre ce marché.Après 68 les cinémas porno ont fleuri partout.L’État a taxer à mort les producteurs.Ce qui à refroidi les tenanciers de salles.
    La lutte préventive, contre-poison, passe par la formation chrétienne des petits,en leur montrant que l’amour c’est surtout de la tendresse et du respect, notions dont est totalement dépourvu le porno qui est d’une débilité incroyable ,résumant la sexualité à une affaire de “plomberie”…

  7. Si c’est un porno gay, il sera trouvé à l’enseignante toutes les qualités d’ouverture, de tolérance et de lutte contre l’homophobie.

  8. Ce film a été diffusé involontairement certes mais le therme approprié est plutôt par inadvertance ou par mégarde car le film en question a bien été téléchargé volontairement sur un support dvd.La maîtresse c’est donc mélangé les pinceaux .Grosse méprise grosse conséquence.

  9. L’éducation à “toutes les sexualités” dès la maternelle, n’est-ce pas au programme F.*.M.*.?

  10. Elle fait comme de nombreux parents, elle laisse les enfants devant la TV (je n’ai pas dit devant tel ou tel programme)pour avoir la paix et faire autre chose tranquillement…
    “par erreur” : si il n’y avait que ce genre d’erreur dans l’Education Nationale, le niveau général serait sans doute très supérieur…

  11. Résumons :
    – Un parent prête un DVD à l’institutrice, et lui donne par erreur l’un de ses films pornographiques au lieu du dessin animé prévu ;
    – L’institutrice ne prend pas la peine de vérifier ce qu’il y a sur le DVD, de s’assurer que le dessin animé prévu convient aux enfants ;
    – Elle lance le DVD devant les enfants et quitte la classe. Elle ne reste même pas devant les enfants pour s’assurer que la projection se déroule normalement et pour surveiller les petits.
    Donc, indépendamment du contenu pornographique montré aux enfants, cet incident révèle le degré de je-m’en-foutisme total auquel les gens sont parvenus.
    Personne ne vérifie rien, tout est égal à tout, un DVD ressemble à un autre, un dessin animé vaut n’importe quel dessin animé, et même le personnel de l’Education nationale confie à une machine les enfants dont il a la garde.
    On leur aurait projeté par erreur un documentaire sur la fabrication de l’acier que cela aurait été tout aussi préoccupant.

  12. ELLE DOIT ETRE RADIEE de l’éducation nationale.
    Elle pourra prendre à sa charge les frais de pedopsychiatres dont ces pauvres enfants auront besoins.
    Ces images blessent pour la vie et demeurent dans la memoire de façon indélébile ….

  13. Film téléchargé en plus…
    HADOPI va saisir la justice ?…
    Bel exemple !

  14. Parions qu’elle ne va être ni mise à pied à titre conservatoire ni licenciée contrairement à Philipe Isnard.
    Pourtant, cette enseignante a commis trois fautes professionnelles:
    -absence de vérification du support pédagogique choisi
    -non-maîtrise du lancement de l’activité
    -élèves laissés sans surveillance pour répondre à un appel téléphonique.
    De deux choses l’une:
    •ou bien cette enseignante est directrice non déchargée, l’appel était professionnel, elle devait répondre sans quitter sa classe et demander qu’on la rappelle plus tard si l’appel dépassait une durée raisonnable
    •ou bien l’appel était non professionnel, et une réponse est une faute professionnelle, aggravée par le fait de laisser les élèves sans surveillance.

  15. Ce que pense M. Peillon ? qu’il est dommage que la loi qui obligera les enfants de 2 ans d’aller à l’école n’était pas encore passée.
    Encore qu’à deux ans, le dommage aurait été moins grand…

  16. Il est impensable de laisser des enfants seuls .
    De plus en classe , la “maîtresse” a une employée de la mairie ‘Atsem’ qui la seconde et s’occupe des enfants, les emmène aux toilettes notamment (= on ne laisse jamais un petit tout seul) Si une maîtresse s’absente de la classe (confert mesdames les directrices qui ont une classe !!!)les enfants ne sont jamais seuls !!
    Cette situation est donc
    incompréhensible ! Où était la maîtresse , où était l’atsem ?????

  17. La pornographie, c’est la théorie, le viol, c’est la pratique!

  18. Une pensée pour ces jeunes enfants qui ont du voir des choses atroces et totalement incompréhensibles, et risquent d’en garder un profond traumatisme.

  19. Un film sur la réalité de l’avortement, c’est interdit et ça mérite une sanction, mais là que va t-il se passer ?????
    Le sinistre du lavage de cerveau national est bien silencieux !

  20. et ça leur arracherait les neurones de leur apprendre à lire écrire et compter au lieu de les mettre devant la téloch ?
    Pfff…si ce n’était que ça qui tournait pas rond…

  21. Plainte pour ce qui s’identifie à un acte de pédophilie .
    Et si cet ” incident ” n’était qu’une première vague … comme celle du meurtre de ce jeune handicapé par sa mère , pour justifier la mise en place d’une loi sur le suicide assisté ???
    La stratégie de la vague existe .

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services