Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / Pays : Chine

Dieu ou Marx, il faut choisir

En Chine au moins c'est clair :

M"Le Parti communiste chinois a rappelé, via l'un des membres de son Comité central Zhu Weiqun, que ses membres ne peuvent pas adhérer à une religion quelle qu'elle soit.

"Les organisations du Parti seraient largement affaiblies dans la lutte contre le séparatisme, alors que des forces hostiles en Chine et à l'étranger font ce qu'elles peuvent pour utiliser la religion comme instrument pour leurs activités séparatistes dans les régions habitées par des groupes ethniques. La liberté de croyance religieuse en Chine signifie que chaque citoyen a la liberté de croire ou non en toute religion. Quand un citoyen adhère volontairement au PCC, il ou elle accepte la dialectique matérialiste marxiste du monde et n'a pas le droit de croire en une religion".

Le marxisme est une religion à lui seul, la religion de la dialectique matérialiste. Et en Chine, Mao est son prophète.

Partager cet article

9 commentaires

  1. « SS Pie XI Le laïcisme est la religion de l’irréligion »‘ »Quas primas ».L’antichrist est légion,multiple dans ses masques,féroce dans son principe,déIcide, homicide, Mais seulement dans le temps qui lui est compté et mesuré.

  2. C’est une belle chose car si un membre du Comité Central se sent obligé de rappeler cela, c’est peut-être que des gens viennent à la foi au sein du Parti, ou même que des chrétiens n’hésitent pas à entrer en son coeur.

  3. Qui a dit l’église de Chine est une ?

  4. Hélas, beaucoup de chrétiens n’ont jadis pas voulu choisir. Si personne n’y voit d’inconvénient, je vous soumets le compte rendu d’un excellent ouvrage d’Yvon Tranvouez sur la crise progressiste des années 1950, autour de La Quinzaine, ce journal qui fut au coeur du progressisme chrétien.
    http://contre-debat.blogspot.com/2011/12/la-crise-du-progressisme-chretien-1.html
    http://contre-debat.blogspot.com/2011/12/la-crise-du-progressisme-chretien-2-la.html
    http://contre-debat.blogspot.com/2011/12/la-crise-du-progressisme-chretien-3.html
    Aujourd’hui ce progressisme est mort. Il n’en a pas moins joué un certain rôle dissolvant chez bien des catholiques.
    Bonne journée,
    Louis-Marie Lamotte

  5. Ce n’est pas si clair que cela puisqu’il existe une église « patriotique » contrôlée par le parti et une église clandestine persécutée vraiment catholique. Considérer ces deux réalités comme une seule est monstrueux.

  6. ne pas oublier, cependant, que ce n’est pas spécifiquement le christianisme qui est visé.
    Bien avant le communisme, les empereurs chinois et leur administration de lettrés confucéens se sont toujours méfiés comme de la peste de toute religion « allogène », bouddhiste en particulier, susceptible de générer des foyers de contestationet de sédition.
    L’attitude du PC chinois n’est que la continuité d’une antique méfiance.

  7. C’est cohérent, il me semble : comment diable concilier une appartenance religieuse, particulièrement chrétienne, et l’adhésion au parti communiste ( chinois ou autre), même si beaucoup d’idiots, pas utiles à tout le monde, ont cru le contraire?
    Peut-être aussi est-ce une précaution contre un possible « cheval de Troie », au futur. Imaginons une forte proportion des membres du parti convertis au christianisme
    ( horreur!) : même possible scenario que dans une de nos villes de banlieue, avec une majorité de conseillers municipaux musulmans votant la charia dans la commune .
    Quant à l’Eglise dite « patriotique », elle est mise en coupe réglée, faute de pouvoir l’éliminer purement et simplement; et elle est sans cesse sous la menace de sanctions.

  8. Il est intéressant de relire à ce propos l’ouvrage du sociologue Jules MONNEROT: « Sociologie du communisme – Échec d’une tentative religieuse au XX° siècle ».
    Dans le chapitre premier, intitulé « L’islam du XX° siècle », il démontre que le communisme, comme l’islam dans la mesure ou il utilise dieu à des fins politiques, sont des religions séculières.
    Pour quelle raison la Chine communiste sortirait-elle de ce canevas?

  9. Mais arrêtez de vous faire peur avec le PCC. Mao est mort depuis longtemps et ce n’était pas lui le pire – sa seconde femme, oui.
    De plus, les Chinois ne sont pas TOUS au PC, loin s’en faut et la religion les laissent assez indifférents: il y a 3 à 4% de chrétiens et 1 à 2% de musulmans, tous les autres se tournent vers une belle mosaïque de principes philo, de cultes hérités de longue date, polythéistes, panthéistes.
    Ils sont maîtres chez eux, il me semble et les chrétiens auraient mieux à faire en Inde, Irak, Arabie, j’en passe.

Publier une réponse