Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Dies Irae : combien de journalistes se sont vraiment infiltrés ?

De Jeanne Smits dans Présent de demain :

"Mathieu Maye a-t-il vraiment eu affaire à un groupuscule d’allumés extrémistes et imbéciles dont les propos ont été obsessionnellement répétés jusqu’à trois fois dans l’émission ? Qu’en est-il vraiment de ces militants de Dies Irae adeptes de l’entraînement militaire et du parcours du combattant (activités déclarées à la gendarmerie locale, selon Fabrice Sorlin responsable de l’association Dies Irae qui s’en est expliqué dans le dernier numéro de Monde et Vie) ? Des procès tous azimuts sont en cours contre France 2. L’interview de Sorlin est à lire : il accuse clairement Les infiltrés  d’avoir fait appel à des « individus extérieurs » à son mouvement d’avoir tenu pour les caméras les propos qui permettent de faire passer Dies Irae pour un groupuscule néonazi.

Un montage particulièrement abject montrait des garçons de 12 ou 13 ans de l’école Saint-Projet à Bordeaux dessinant des croix « gammées » au tableau, rivalisant de propos racistes haineux, chantant un chant nostalgique d’Auschwitz. Voix off de Mathieu Maye : ayant réussi, sans même avoir eu à montrer son CV, à faire du bénévolat comme surveillant dans cette école hors contrat liée à la paroisse Saint-Eloi, c’est par ces dessins, ces propos et ces chants qu’il a été spontanément accueilli dès les premières minutes de la première permanence qu’il assurait auprès de trois ou quatre garçons de 6e ou 5e. Il est horrifié, tombe des nues. La réalité ? Il semblerait qu’il ait pris du temps pour inciter les garçons à ces propos et chants ignobles. Cela ne les excuse pas. Cela n’excuse pas une telle négation du message chrétien. Cela ne lève pas le malaise devant la haine basique qui sert de fil conducteur à l’émission. Mais reste la question : qui l’émission cherche-t-elle à chauffer à blanc ?"

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le patron de CAPA est l’invité de CH.Hondelatte au journal de 18h00 sur RTL ce mercredi soir.Un tissu de mensonges et comme toujours une attaque cynique des catholiques traditionnalistes relayée par le responsable de Golias!!!!!
    Et RTL est la première radio de France!!!!
    18H40 Le 28.04.2010

  2. Trois remarques:
    1)cette émission ne devrait pas exister:elle fonctionne au mépris de toute déontologie journalistique et ne garantit aucune des informations qu’elle prétend donner.
    2)l’idée était tellement claire et “préinformée” qu’elle me fait penser que Catherine Fourest(par ailleurs plus modérée que dans certains de ses textes) me parait avoir inspiré l’émission(conseilleère technique de fait,a l’instar de C.Terras dans l’émission de Arte lors de la semaine sainte ?):le but étant de montrer quee le Pape cherche à extréme-droitiser l’Eglise (JPII etBXVI expréssément présentés comme amis de Le Pen et de R.Antony …).Du reste Pujadas et Fourest avaient habilement composé leur plateau de telle sorte que des deux prêtres présents,c’est l'”intégriste” qui,courageusement d’ailleurs ,a défendu hauut et fort Benoit XVI.Le piège était refermé:CQFD …
    3)Ceci dit,il me parait patent que tout , dans ce déballage mortifère,n’a pu être inventé.Nous savons tous combien beaucoup de mouvances traditionnalistes attirent l’extrême droite maurrassienne (entre autres…)comme une lumière les lucioles, ce qui ne serait pas si grave si une certaine osmose ne se produisait pas, qui finit par altérer gravement le dépôt de la foi,instrumentalisée comme une simple iddéologie politique.Puisque l’Institut du Bon Pasteur prétend être passé sous l’autorité de Rome , demandons aux dicastères concernés une enquête sans faille et sans indulgence:la foi catholique ne doit pas être prise en otage par des bandes de nervis.

  3. Que CAPA et Pujadas et leurs fines équipes de manipulateurs aient tronqué, coupé, monté et arrangé les images et le son, c’est une évidence.
    Mais prétendre que les propos filmés lors des activités de DIES IRAE sont le fait de faux militants eux-mêmes infiltrés par les “Infiltrés”, l’explication est une peu facile : certains militants de ce groupe dont les responsables ne tiennent pas leurs troupes, et n’ont pas contrôlé qui assiste à leurs réunions, ont dérapé, parce que ces propos ne sont pas rares. Ils ont tenu les mêmes auprès d’un autre journaliste, catho tradi et bien disposé, et qui pour ne pas aggraver leur cas, a préféré ne pas publier son reportage, pour ne pas leur nuire.
    Il est vraiment puéril de vouloir à tout prix se disculper de propos et comportements excessifs, qu’on entend fréquemment dans certaines franges de notre famille d’idée : ne pas accepter de le reconnaître nuit à tous. Soit on cesse de tenir ce langage, soit on le revendique : le double jeu conduit à ce que plus personne n’ait conscience de l’importance des mots et de leur réception, par gout de la provocation, et comble du comble, un certain attachement au ghetto où il n’y a pas que nos ennemis qui nous y placent.

  4. Hier soir, sur RTL, entre 18h et 19h, Christophe Hondelatte a qualifié plusieurs fois Dies Irae de groupe fasciste, et l’Ecole du Saint Projet d’école où l’on apprend des chants nazis aux enfants. Le patron de CAPA Hervé Chabalier était son invité…
    On se souvient qu’il y a quelques années, Hondelatte avait appelé, avec ses invités du jour à l’émission ” on refait le monde ” sur ces mêmes ondes, à aller casser la figure aux Identitaires sur les marchés où ils tractaient…

Publier une réponse