Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Dictature: nous sommes les générations de la dernière chance

Dictature: nous sommes les générations de la dernière chance

De Jean-Pierre Aussant, essayiste catholique, pour le Salon beige:

En réalité, si la dictature de l’hygiène s’occupe aussi des enfants (lesquels, rappelons-le, ne meurent pour ainsi dire jamais de la grippe) en leur collant le « torchon de soumission » et en les obligeant de plus en plus à se faire vacciner, c’est qu’elle est bien consciente que plus l’être humain est « dressé » tôt dans sa vie, moins il sera à même de se rebeller plus tard. Pourquoi? Parce que le principe même de la rébellion repose sur la comparaison avec un “avant” meilleur. Il est évident que les générations qui dès la plus tendre enfance n’auront rien connu d’autre que « masques, distanciations sociales et vaccins obligatoires », n’auront pas les capacités pour identifier une quelconque anomalie, une quelconque entrave à leur liberté et à leur dignité.

Alors, me direz-vous : « oui mais l’être humain est un être religieux et il sera toujours capable d’entendre la “petite voix” de sa conscience qui lui soufflera que quelque chose ne tourne pas rond ». Certes, mais étant donné la déchristianisation galopante que nous connaissons (déchristianisation qui est un des buts essentiels du corona-delirium), et au-delà même de cette déchristianisation, la destruction du fait religieux “tout court” (ce qui a permis dans le monde entier l’avènement des lois d’abomination des dernières décennies), cette petite voix risque de devenir, au moins pour le grand nombre, inaudible. Nous voyons bien, et alors même que les populations de la terre ne sont pas encore complètement athées, qu’elles sont déjà incapables de résister au mal et de procéder au moindre discernement. En gros, tout le monde s’adapte à tout, y compris et même surtout à l’infâme. Qui se plaint des programmes nauséabonds de cette « boite à démons » qu’est Netflix et qui sévit partout sur terre en polluant les esprits nuit et jour?
Force est de constater que si un amoindrissement du «lien religieux» (lien avec Dieu) suffit déjà à faire accepter au grand nombre le pire normatif d’infamie issu du politiquement correct athée, alors qu’en sera-t-il quand l’athéisme des Lumières aura vraiment presque partout triomphé?
C’est pourquoi il est essentiel de comprendre que nous sommes, au fond, les générations de la croisée des chemins. Oui, les générations de la dernière chance. Si nous, qui avons connu un «avant», ne trouvons pas la force de nous battre contre cette immonde dictature satanique, alors qui, où et quand?
Car, ne nous leurrons pas, les petits anges de sept ou huit ans, que la dictature écrase déjà en leur imposant leurs panoplies d’avilissement (qui ne les incitent pas, comme jadis, à se déguiser en Zorro «pour rigoler», mais bien plutôt en esclaves et cette fois «pour de vrai»), ne seront pas en mesure en tant que futurs adultes ayant perdu (malgré eux) la “mémoire” du vrai et du beau, de réussir là où nous (nous qui savions) avons échoué. Le combat est donc maintenant ou jamais.
Certes, en tant que chrétien la foi et l’espérance m’obligent à dire que ce qui est impossible à l’homme, ne l’est pas à Dieu…

Partager cet article

10 commentaires

  1. Alors quoi ? On va dans la rue et on casse tout ? Quelle autre solution ?

    • Remarquez, quand on voit ce qu’ont obtenu les antillais (vaccin traditionnel Valneva, plus d’obligation de vaccination pour les personnels soignants..) on se demande si on n’a pas été un peu trop passif en métropole.

  2. La France n’est plus chrétienne c’est la cause de tous ses maux.
    Il faut le dire à tous et distribuer la médaille miraculeuse.
    Voir sur la Porte Latine, Les oeuvres du district de France, Milice de l’Immaculée, Site de la Milice de l’Immacullée, Boutique, Médailles miraculeuses. Il y a des médailles et des dépliants pas chers.
    “Agir comme si tout dépendait de nous mais prier car tout dépend de Dieu disait Saint Ignace de Loyola.”
    Dieu saura nous inspirer et susciter des chefs à la hauteur de leur mission.

  3. A Dieu, rien est impossible mais Il a besoin de quelques bonnes volontés, humblement à genoux, prier pour la France et pour le monde, comme les ordres monastiques l’ont toujours fait. Pax Christi.

  4. Dieu nous assistera dans notre action, certes. Mais quelle action ?

    • Je comprends parfaitement votre sous entedu sous cette question … chacun de nous attends LA personne «  providentielle » pour soulever la masse mais personne ne veut prendre cette responsabilité au risque de tout perdre et de se retrouver sous les verrous. Il faut accepter de voir le problème fondamental : les’cathos ne sont pas communautaristes et la majorité, catho de gauche ou de droite confondus, est totalement embourgeoisée et refuse un mode de vie alternatif et anti capitaliste…
      On ne peut compter que sur Dieu et soi-même et arrêter d’attendre que la solution vienne de l’extérieur.

    • Il faut que Dieu ouvre une brèche. Cette brèche s’obtiendra par la récitation du saint Rosaire auquel “Notre-Dame a donné une efficacité nouvelle, de telle sorte qu’il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, temporel ou surtout spirituel, se référant à la vie personnelle de chacun d’entre nous, de nos familles, des familles du monde ou des communautés religieuses, ou bien de la vie des peuples et des nations, il n’y a aucun problème, si difficile soit-il, que nous ne puissions résoudre par la prière du saint rosaire” avait dit Soeur Lucie au Père Fuentès le 26/12/1957. Encourager le peuple dans ce sens, lui donner des médailles miraculeuses… “Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps” !
      Et quand la brèche sera ouverte, sous la forme par exemple d’une personnalité digne de relever la France, il sera temps de revêtir les armes. Mais pour l’heure, il faut le crois compter sur Saint Michel Archange…

  5. On vit peut être les derniers temps : aucune chance humaine de renouveau, seul le Christ pourra tout rétablir en revenant régner sur la terre.

  6. Collapsus, Je m’interroge comme vous.

    La conclusion de l’article est belle : « Le combat est donc maintenant ou jamais.
    Certes, en tant que chrétien la foi et l’espérance m’obligent à dire que ce qui est impossible à l’homme, ne l’est pas à Dieu… »

    J’y ajouterai cette maxime de La Fontaine : « Aide-toi, le ciel t’aidera ! » qui a à voir avec la raison et la foi.

    Quand, en France, les déconstructeurs se déchaînent contre la raison et les athées contre la foi millénaire, les actions ne sont pas écrites mais on sait au moins contre qui lutter.

Publier une réponse