Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

La défense des “valeurs chrétiennes et de la famille traditionnelle”

figure officiellement dans la lettre de constitution du nouveau groupe Identité, Souveraineté et Tradition, présidé par Bruno Gollnisch, au Parlement de l’UE.

Henri Védas

Partager cet article

4 commentaires

  1. Tous les députés du Front National ont voté contre ou étaient absents lors du vote sur l’héritage chrétien de l’Europe, d’après le site Euro-fam. J’aimerais comprendre.

  2. il n’y a aucun doute à avoir sur la position du Front sur ce sujet, comme sur le combat mené par le Front dans la défense de la famille.
    Elle correspond en tous points à la lettre de constitution du nouveau groupe patriote au Parlement européen.
    Tous les sites officiels et actualisés du FN (www.frontnational.com et http://www.lepen2007.fr) vous le confirmerons si vous vous donnez la peine de les consulter.

  3. Précisions
    Le Pen et Le rachinel absents
    Gollnich vote pour
    Lang et Martinez votent contre
    ceci
    Proposition de résolution
    Rapporteur : José María Gil-Robles
    La résolution constitue l’avis du Parlement Européen sur le projet de Constitution euroépenne.
    L’amendement 23 visait à insérer le texte “- en particulier judéo-chrétiennes – ” dans le paragraphe consacré aux racines religieuses de l’Europe.
    Amendement 23 :
    “Considérant H, point f)
    f) développement d’un système de valeurs aux racines culturelles, religieuses – en particulier judéo-chrétiennes – et humanistes qui, allant au-delà du marché commun, vise, dans le cadre d’une économie sociale de marché, à améliorer la qualité de vie des citoyens et de la société dans son ensemble, et recherche la croissance économique, la stabilité et le plein emploi, la promotion accrue du développement durable et une mise en œuvre plus satisfaisante de la citoyenneté de l’Union.”
    L’amendement 23 a été rejeté par 283 voix contre 211 et 15 abstentions.
    La position Euro-fam (+) est en faveur de l’amendement 23

  4. Reconnaître les racines chrétiennes de l’Europe est important. Mais le fait que cela soit inscrit dans le projet de constitution ne rendait pas pour autant cette constitution acceptable! Au contraire, cela revenait à mettre du vernis chrétien sur un texte qui marquait une étape supplémentaire vers la destruction de notre souveraineté. Cela n’enlève rien au coeur du traité et à ses objectifs.
    Personnellement, je ne vois donc pas l’obligation qu’il y avait de voter pour cette reconnaissance à ce moment là. Peut-être que cela aurait, il est vrai, montrer l’attachement des eurodéputés à cette reconnaissance légitime, mais du point de vue politique cela allait aussi satisfaire la bonne conscience de nombre de chrétiens qui n’auraient peut-être pas approfondi leur examen critique du projet constitutionnel.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services