Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Famille

Développer la possibilité d’instaurer un salaire parental d’éducation

Dominique Martin, député européen FN, a défendu devant la commission de l'Emploi et des Affaires sociales du Parlement européen l'idée du salaire parental :

"Égalité des chances et de traitement entre hommes et femmes. Evidemment, pourquoi pas, difficile de s'y opposer. Mais à aucun moment je n'entends parler d'égalité à la liberté. Et notamment de la liberté des femmes à ne pas travailler. Vous en connaissez tous. Toutes ces femmes qui vont travailler à temps partiel pour 8-900 euros par mois (…) Croyez-vous qu'elles le fassent pour s'épanouir? Pour entrer dans la vie active? Pour être l'égal de l'homme ? Non elles le font parce qu'il manque entre 900 et 1100 euros pour subvenir au besoin du foyer. Et c'est ça qui est inacceptable

J'aimerais bien que l'on développe la possibilité, que l'on laisse la liberté aux femmes de s'occuper de leur foyer, notamment par un salaire parental d'éducation… À égalité avec les hommes, si vous voulez. Ça aurait l'avantage de libérer des emplois, ça aurait l'avantage de donner une meilleure éducation à nos enfants, ça aurait l'avantage de sécuriser nos rues parce qu'ils ne traîneraient pas nos rues et ne seraient pas soumis à la drogue (…)"

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. En travaillant environ 24H00 par semaine, une femme a quand même du temps pour s’occuper de ses enfants,surtout qu’ils finissent un jour par aller à l’école!!!!!!
    Ce qui m’inquiète beaucoup, c’est que l’on avance ce genre d’argument pour sous-entendre que parce que les femmes travaillent, il y a de l’insécurité. Non, je suis désolée, c’est faux,les problèmes d’insécurité sont liés à la présence de l’islam, et jusqu’à preuve du contraire, les voilées dans les cités sont femmes au foyer et cela n’empêche pas l’insécurité!Bien au contraire!!!!
    La conclusion pour moi, c’est que cette usine à gaz ne profitera pas aux femmes françaises de souche, mais encore et toujours aux femmes issues de l’immigration.

  2. Quel bon sens!!

  3. Les mères qui n’encombrent pas les crèches et autres lieux d’accueil de la petite enfance devraient être récompensées d’assumer un coût généralement mis à la charge de la collectivité.
    Tout le monde trouve normal que les municipalités subventionnent les crèches; ne serait-il pas plus juste de subventionner la garde du jeune enfant, quel que soit ce mode de garde? Les parents qui veulent confier leur enfant à un système de garde disposent de cette subvention pour payer l’organisme ou la personne à laquelle ils confient leur enfant; ceux qui s’en occupent eux-mêmes se trouvent ainsi rémunérés pour cette tâche qu’ils prennent en charge.
    L’étape suivante sera le chèque-éducation, qui relève du même raisonnement: la société se doit d’avoir une jeune génération correctement instruite (car cela bénéficiera dans l’avenir également à ceux qui n’ont pas d’enfant), donc elle contribue à cette instruction par un financement que les parents utilisent au profit de l’institution éducative de leur choix. Cela évitera à des naïfs de penser que “l’école publique est gratuite” alors qu’elle est payée par “l’état” c’est-à-dire par l’impôt -de ceux qui en paient-.

  4. @coco
    Pas d’accord sauf pour le dernier point : il faut en effet au moins remettre d’abord la préférence nationale avant de créer ce salaire.
    Pour le reste, il est prouvé que la délinquance n’est pas sans lien avec le fait que la mère se soit durablement occupé des enfants ou pas.
    Enfin si les enfants vont à l’école, cela ne supprime pas la priorité d’etre là quand ils en reviennent, jusqu’au dernier et jusqu’à son adolescence. Cela n’empêche pas de travailler mais en réduit les possibilités..
    Prenons une famille ayant 5 enfants en 12 ans. La mère qui voudra se consacrer pleinement à ses enfants le fera pendant…12+10 voire 15=22 à 27 ans. Vachement simple pour travailler. Je ne dis pas que c’est impossible et encore moins que beaucoup sont contraintes à cet impossible mais c’est bien l’objet de la réflexion de cet homme politique.
    Vachement simple pour travailler

  5. Ce ne serait que justice d’autant qu’elle assurent par leurs enfants les retraites de ceux qui n’ont pas eu d’enfants.
    Un telle promesse avait été faite par un certain Chirac…
    Promesse de politicard…. Greg

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services