Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Deux nouvelles initiatives pour étudiants et jeunes professionnels : “Fonder demain” et “Les chercheurs”

Lu ici :

"Ce mercredi soir aura lieu la réunion de lancement
de Fonder Demain,
un laboratoire d'idées indépendant rassemblant plus de 200 jeunes
professionnels – 25 ans en moyenne -, «désireux de servir la Cité de
manière nouvelle». «Nous nous sommes dit que cette vision de l'homme
commune avait des applications plus larges que les questions de
familles, explique Louis Manaranche, son président, un normalien
professeur d'histoire. Et qu'il était temps que notre génération
investisse le champ du politique».

Encore un énième
think-tank? «On ne veut pas faire une espèce de truc d'intellos dans la
stratosphère!», lance le jeune homme de 26 ans. «On est nombreux à
constater que depuis des décennies, une certaine idéologie libertaire,
qui va de pair avec un laisser-faire économique et social, l'a emporté
dans le combat des idées, témoigne-t-il. On ne peut se contenter de
répondre en invoquant le bon sens! Il faut descendre dans l'arène des
idées, et faire des propositions authentiquement novatrices».

«Au
milieu de la confusion intellectuelle, économique, politique et
sociale», ces jeunes gens se sont fixé trois pôles d'action: «Avec pour
boussole notre charte, inspirée de la Doctrine sociale de l'Église,
poursuit Louis Manaranche, nous voulons agir pour une écologie humaine
-une référence au courant de Tugdual Derville, porte-parole de la Manif pour tous -,
pour la solidarité en France, et pour une Europe plus juste dans une
mondialisation régulée». Ambitieux programme qui sera ponctué de
rapports réguliers: le premier, sur la mondialisation, sera présenté
mercredi soir devant de prestigieux parrains comme l'ancien ministre Laurent Wauquiez, le philosophe Henri Hude ou le chef d'entreprise Aubry Pierens.

«Préparer
l'avenir, ce n'est que fonder le présent», clament-ils avec
Saint-Exupéry. Pour leur soirée de lancement, à Paris, ils ont dû
éconduire «au moins 100 personnes», regrette leur président. Mais
pendant ce temps, en province, le mouvement essaime déjà… Notamment à
Lyon et à Toulon."

Fonder demain est associé à une autre initiative, les Chercheurs.

"Lié à Fonder demain, le groupe des « Chercheurs »,
des étudiants de Paris-Dauphine, propose une rencontre hebdomadaire
pour « débattre » sur différents sujets comme « le rôle de
l’entreprise », ou encore « pourquoi faut-il gagner de l’argent »… Avec
pour objectif d’aboutir à des publications, explique Barthélemy,
étudiant en master. « Nous sommes tous issus de cette génération qui a
manifesté » reconnaît-il, insistant toutefois sur « l’indépendance »
vis-à-vis de la « Manif pour tous ». « Nous avons senti un appel d’air,
avec la conviction que l’engagement était possible, poursuit-il. Au lieu
de tomber dans la dépression, nous voulons porter quelque chose. Notre
quotidien, c’est l’université, c’est dans ce cadre que nous voulons nous
engager. » Espérant que le concept des « Chercheurs » essaime dans
d’autres lieux en France, tel l’exemple des veilleurs, il explique
vouloir « interpeller les professeurs » et « renouveler l’université
comme lieu de dialogue et pas seulement de conférence. »"

Partager cet article

Publier une réponse