Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Deus Caritas Est

…, la première encyclique de Benoît XVI, est en ligne. Bonne lecture !

Henri Védas

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. AHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!
    Merci 🙂

  2. “5. (…) Il n’est pas rare aujourd’hui de reprocher au christianisme du passé d’avoir été l’adversaire de la corporéité ; de fait, il y a toujours eu des tendances en ce sens. Mais la façon d’exalter le corps, à laquelle nous assistons aujourd’hui, est trompeuse. L’eros rabaissé simplement au «sexe» devient une marchandise, une simple «chose» que l’on peut acheter et vendre ; plus encore, l’homme devient une marchandise. En réalité, cela n’est pas vraiment le grand oui de l’homme à son corps. Au contraire, l’homme considère maintenant le corps et la sexualité comme la part seulement matérielle de lui-même, qu’il utilise et exploite de manière calculée. Une part, d’ailleurs, qu’il ne considère pas comme un espace de sa liberté, mais comme quelque chose que lui, à sa manière, tente de rendre à la fois plaisant et inoffensif. En réalité, nous nous trouvons devant une dégradation du corps humain, qui n’est plus intégré dans le tout de la liberté de notre existence, qui n’est plus l’expression vivante de la totalité de notre être, mais qui se trouve comme cantonné au domaine purement biologique. L’apparente exaltation du corps peut bien vite se transformer en haine envers la corporéité. À l’inverse, la foi chrétienne a toujours considéré l’homme comme un être un et duel, dans lequel esprit et matière s’interpénètrent l’un l’autre et font ainsi tous deux l’expérience d’une nouvelle noblesse. Oui, l’eros veut nous élever «en extase» vers le Divin, nous conduire au-delà de nous-mêmes, mais c’est précisément pourquoi est requis un chemin de montée, de renoncements, de purifications et de guérisons.”

  3. Les marxistes en prennent pour leur grade… en toute charité chrétienne !

  4. A-t-on le droit de l’imprimer ou doit-on l’acheter?

  5. Je viens juste de lire un bout de la première partie sur eros et agape…
    Une bonne claque aux préjugés, une vision équilibrée et épanouissante,….
    Et bien, si tout le reste de l’encyclique est de cette trempe, quel beau cadeau !!
    Je me “régalais” des encycliques de Jean-Paul II. Dans un style très différent, j’ai l’impression qu’encore une fois, je ne vais pas être déçu !!
    Courrez-y vite !

  6. merci de nous annoncer si promptement la parution sur internet. Quelle joie de pouvoir tout de suite le lire;

  7. Merci Saint Père !

  8. Cette encyclique est un perle, un bijou. Je me demande si les plus beaux écrits de Jean Paul II n’ont pas été soufflés par Ratzinger (je me demande, c’est tout)

  9. bien sur que non all !
    Jean Paul ii était génial aussi !

  10. Jean-Paul II était capable de penser par lui-même!

  11. Les Papes ont des grâces d’état!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services