Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Destruction des églises dans la péninsule arabe : multiplication des réactions

Lu ici :

S"Les protestations se multiplient depuis la déclaration du grand mufti d’Arabie Saoudite il y a une quinzaine de jours, demandant la destruction de tous les lieux de culte chrétiens dans la péninsule arabique. En Arabie Saoudite, où le nombre des chrétiens est estimé entre 800 000 et 1,5 million (sur les quelque 3,5 millions vivant dans le Golfe), l’islam est religion d’Etat et toute autre pratique religieuse, exercée en public comme en privé, est interdite et passible de prison (à l’exception des quartiers spéciaux réservés aux Occidentaux). La construction d’églises, l’importation d’ouvrages ou objets religieux non musulman ne sont pas non plus autorisées.

Les chrétiens présents en Arabie Saoudite viennent majoritairement d’Inde et des Philippines qui fournissent la main d’œuvre de la péninsule, essentiellement des ouvriers et des employées de maison. Le royaume compte également de nombreux expatriés occidentaux ou indiens qui exercent des professions médicales, sont employés comme ingénieurs ou occupent des postes élevés dans les entreprises. […]

De par le monde, différents évêques et organisations de l’Eglise catholique (qui représente la majorité des chrétiens en Arabie Saoudite), mais aussi des responsables d’autres Eglises et communautés religieuses diverses ont condamné fermement ce décret « d’une intolérance alarmante ». Les Philippines, qui ont sur place une très forte communauté d’expatriés chrétiens et dont les démêlés avec l’Arabie Saoudite à ce sujet sont fréquents, ont demandé des explications au gouvernement saoudien, lequel demeure étrangement silencieux depuis les événements.

En Europe, des évêques catholiques allemands, dont Mgr Robert Zollitsch, président de la Conférence des évêques, l’ensemble des prélats autrichiens mais aussi le responsable des chrétiens expatriés de l’Eglise orthodoxe russe, l’archevêque Mark de Yegoryevsk, ont fait part de leur consternation et de leur extrême préoccupation. Mais c’est de la Conférence des évêques d’Autriche qu’est venue la manifestation d’indignation la plus vive, celle-ci rappelant qu’elle avait ouvert en octobre dernier à Vienne un centre interreligieux pour le dialogue entre l’islam et le christianisme, en collaboration avec l’Arabie Saoudite, qui en était le principal soutien financier – un aspect du projet à l’origine d’une importante polémique locale. Qualifiant le décret d’« inacceptable et incompréhensible », les évêques autrichiens ont souligné que les paroles du grand mufti mettaient en danger les chrétiens non seulement sur toute la péninsule arabique mais partout dans le monde. La Conférence épiscopale s’est déclaré également très étonnée de « la contradiction flagrante entre le dialogue initié par le roi saoudien et la prise de position de son grand mufti » et a réclamé des explications à Riyad.

Au sein de l’Eglise catholique de l’Inde, qui compte un grand nombre de ses ressortissants en Arabie Saoudite, le Conseil pan-chrétien indien, le All India Christian Council (AICC), a publié une déclaration le 30 mars dernier, signée de son président Joseph D’Souza et de son secrétaire général John Dayal, dans laquelle il appelle New Delhi à intervenir de toute urgence."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Un Islam qui se sent fort et sûr de lui, ne saurait dire autre chose.
    Ceux qui sont surpris ont simplement fait preuve de trop d'”irénisme”.

  2. Et chez nous, nos Eveques ont-ils reagi ?

  3. L’Arabie saoudite est un protectorat américain. Il serait bon que les évêques étasuniens, prompts à s’exprimer dans les débats politiques locaux, s’exprimassent sur ce sujet. Les interets de l’église ne sont-ils pas au-dessus de ceux de l’oncle Sam ?

  4. Quand on voit comment se traduit le “dialogue” en Arabie, on ne peut que s’interroger (litote) sur cette collaboration à sa promotion par la même Arabie en Europe; et à Vienne en plus, quel symbole !

  5. Tout va bien, il suffit de ne pas faire d’amalgame entre ce grand mufti et l’islam.

  6. Et Mgr Vingt-trois, où est-il ?

  7. @ vincent tino: mince, vous m’avez coupé l’herbe sous le pied!!
    🙂

  8. Mgr Vingt-trois est bien trop occupé avec ses conférences de Carême sur l’Economie!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services