Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Désormais Marine le Pen prendra seule et en pleine figure la foudre médiatique

Analyse de l'abbé de Tanouärn :

"Elle met en place un plan longuement médité dont la première phase s'achèvera lorsque le Front national, face aux nouveaux Républicains et face aux archéo-Socialistes aura décidé d'appeler le Parti Les Patriotes (…) Plus question de nation ou de national : la patrie et les patriotes entrent et font entrer ceux qui s'en réclament dans la grande geste de la Révolution dite française (…). La nation, elle, demeure suspecte. 

Marine Le Pen, au nom d'un refus de l'antisémitisme forcément bien venu, applique froidement un plan concerté, qui n'est d'ailleurs sans doute pas le sien. Sur la route du Nouveau Front (Marion dixit), elle rencontre la statue du commandeur, son père vêtu de rouge. Telle Don Juan, elle accepte son défi.  Elle en accepte aussi la médiatisation. Elle est prête à cette opération typique de tous les mâles du monde mais qui n'est guère féminine : tuer le père. Comme dit Jean-Claude Martinez, au nom de l'anti anti-sémitisme, elle se déclare prête à passer au dessus de la grande loi des juifs, le Décalogue, reçu par Moïse sur le Mont Sinaï. Le quatrième commandement est pourtant sans réplique : "Tes pères et mères honorera afin de vivre longuement sur la terre que l'Eternel t'a donné" (…) 

Il me semble que n'importe quel étranger à la famille Le Pen se sentira loin et du père et de la fille en cette occurrence. Loin de la violence qui se dégage des propos et des actes des deux partis. Marine a souhaité se débarrasser de son vieux sans voir qu'il lui servait de paratonnerre. Désormais elle prendra seule et en pleine figure la foudre médiatique réservée à tous ceux qui "pensent différemment". C'est aussi une erreur de calcul (…) 

Que restera-t-il de ces imprécations? A l'évidence une décrédibilisation pour le Parti, qui aura montré une fois de plus son incapacité à s'élever au niveau d'un bien vraiment commun, en pataugeant dans le psychodrame familial. Les médias ont joué les pousse au crime, en relayant chaque parole du Vieux (à qui il aurait fallu interdire d'être lui-même). Il y a une sorte de naïveté à écouter ainsi les médias sans s'apercevoir qu'elles cherchent juste à faire du Sang pour faire du buzz. Nous sommes peut-être arrivés au clou du spectacle à effets très spéciaux que personne ne maitrise plus. Entre suicide politique et meurtre familial, le virtuel pourrait bien devenir réel.

Partager cet article

32 commentaires

  1. Les Patriotes, très bon film d’Eric Rochant
    MLP prend déjà tous les coups, et elle n’est pas seule (Phillipot, Aliot, MMLP…)

  2. Analyse intéressante que je partage également. Merci
    Benoit

  3. Avec JM Le Boulet accroché à ses basques. Vaut mieux être seul que mal accompagné

  4. Ce que l’abbé de Tanouärn semble avoir oublié c’est ce qu’avait été le “Front national” à l’origine, à savoir un mouvement de la Résistance intérieure, créé en mai 1941 par les maquisards communistes pour intégrer différentes personnalités locales de la société civile qui, quoique non affiliées au parti communiste, en étaient proches idéologiquement.
    Ce Front national, comme plusieurs autres organisations communistes (FTP, FN) ou non communistes, constituèrent en 1943 le CNR.
    Après la Libération en 1944, de nombreux conseils municipaux provisoires étaient présidés par un représentant de ce FN.
    De nombreux anciens résistants communistes avaient protesté à l’époque où JM Le Pen avait repris le nom “Front national” lorsqu’il avait fondé son parti en 1972.

  5. Excellente analyse ….car plus on se rapproche du système plus on s y conforme moins on a de chance de le changer.

  6. Le père (JMLP) tient des propos regrettables et tout à fait contreproductifs, et voilà que c’est la fille qui est coupable parce qu’elle essaie de réparer les dégâts… ?!?
    Certes, la crise est malheureuse, mais quand un prêtre se permet de condamner une politicienne en des termes aussi extrêmes (tuer le père), cela me choque profondément. Que ce prêtre retourne dans sa chapelle et médite aussi les passages de la Bible qu’il semble oublier : “Pères, n’irritez pas vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent” (Coll.3.21)
    (Quant à ses points de référence freudiens, cela me répugne. Cette vision païenne n’a rien à voir avec la vérité anthropologique de la personne humaine telle que l’Église l’a enseignée. Nous avons une âme spirituelle, siège des vertus, qui fait toute la dignité humaine, nous ne sommes pas des animaux conditionnés et soumis par la sexualité)

  7. Comment peut-on croire une personne qui clame à tout va que toutes ses actions ne sont prises que dans le seul et unique intérêt de la France alors que cette personne est capable de tuer père et mère pour y arriver? Avec qui croyez-vous qu’on puisse pactiser quand on agit ainsi? Avec le Roi de l’univers ou avec le prince de ce monde? C’est hallucinant de voir qu’il faille tant montrer patte blanche au monde des ténèbres pour espérer avoir une place au soleil de la Terre. Mais pour y faire quoi?

  8. Marine honore son vrai père qui est le peuple français et sa vraie mère qui est la France. Voilà.
    Quant à la foudre médiatique et aux jets de venin rance de gens comme Bernard Antony–et maintenant les coups de crosse d’un obscur abbé au nom impossible–elle devrait pouvoir le supporter sans peine, elle en a l’habitude. Marine, c’est une courageuse.
    Et puis, elle n’a pas jeté son père à la rue. Le décalogue n’a aucun lien avec cette histoire, qui relève fondamentalement de la stratégie politique. En plus, c’est une décision collective du FN qui attend la ratification du congrès du parti. Les accusations de cet ecclésiastique sont tout simplement ridicules. Qu’il s’occupe donc de convertir les musulmans !

  9. Bonne analyse de Mr l’abbé. Un grand nombre de votants pensent de la même manière.Le FN c’est
    JMLP, qui depuis 40ans se bat pour la FRANCE.

  10. Elle se moque de la famille, de la Religion Catholique et du patrimoine chrétien de la France… Jamais je ne voterai pour ce parti qui ne représenta pas les valeurs de la Droite

  11. Je suis d’accord avec Anne et Jean Deligne. Cet abbé est bien sentencieux et bien sûr de lui; il prend ses désirs pour des réalités.

  12. Cette triste mésaventure familiale et surtout partisane montre à quel point c’est bien le système de Parti comme moyen politique d’accès au pouvoir dont la France doit se débarrasser pour retrouver sa mission.

  13. la “violence de propos” n a d’égal que l intensité de la souffrance d avoir été trahi par ceux qu on aime et qui sont de notre sang
    les français ne pardonneront pas le “parricide” et voteront pour le FN canal historique
    comme dit , il vaut mieux l original que la copie

  14. Cet abbé “au nom imprononçable” (c’est un breton de la côte nord) a dit la messe des BBR comme vicaire, l’abbé Serralda étant le prêtre principal. Ne me demandez pas en quelle année. Je pense qu’il connaît la problématique FN mieux que quiconque. Les filles de Lear ou du père Goriot n’avaient pas lu Freud. Don Juan Tenorio non plus.

  15. La Nation suspecte pour les tenants de la “grande geste révolutionnaire” ? Il me semblait, au contraire, que la “Nation” était une idée très révolutionnaire…..
    “Plan concerté au nom de l’antisémitisme” ?Késako ?
    “violence des propos et des actes des deux partis” ? une longue interview dans un “hebdomadaire” dont le patron a déclaré que son “obsession” était “d’éliminer MLP”, “gourgandine”, “capable de danser nue dans des gays pride” ….. et toute la suite des propos tenus dés qu’un micro se tend , à se demander si JMLP n’est pas la marionnette du sieur Bourbon en question….. comparé aux interviews de MLP, Philippot, Bay, pondérés, politiques, respectueux autant que faire se peut : c’est ce qu’on appelle une inversion accusatoire
    “se débarrasser de son vieux” …. qu’en terme galant… dans la bouche d’un prêtre !
    “qui lui sert de paratonnerre” ? MLP ne fuit pas les polémiques et les batailles médiatiques même violentes (bon sang ne saurait mentir); elle et son staff -et l’affaire Ménard le démontre- ne veulent plus se battre, hic et nunc, que pour les questions de survie urgente de la France et non pour la défense et illustration du Ml Pétain….
    Vous verrez donc si elle fait “une erreur de calcul” : pour jouer les cassandre, Mr l’abbé, vous devriez sortir de votre paroisse

  16. Ce n’est pas la fille qui agit, c’est le chef de parti!
    Continuons de prier pour cette vieille famille Française…notre Seigneur fera le reste.

  17. Tristement vrai

  18. Analyse à mon sens largement erronée de Mr. l’abbé de Tanouärn. JMLP a certes d’immenses qualités mais certains de ses propos sont historiquement inexacts (“le détail”)et politiquement dévastateurs. Ce n’est pas ainsi que l’on parvient à rassembler les français. Marine Le Pen n’avait d’autre choix que de faire en sorte que les propos de son père n’engagent plus à l’avenir le FN. D’autres l’ont fait avant elle, notamment le roi Louis XIII qui a su écarter à temps sa propre mère, pour le plus grand bien de la France.

  19. En 2017 il faudra choisir entre MLP et les autres. Celle qui fait peur aux Pouvoirs établis depuis 40 ans c’est Marine LE PEN, pas Jean-Marie LE PEN. Elle leur fait peur car contrairement à son père, elle veut conduire ses militants à la victoire, et elle n’en est pas loin! Depuis 40 ans la Gauche a pu gouverner grâce à la stérilisation de 15% des voix, en étant minoritaire ; la mascarade est finie. La seule question est de savoir si encore une fois JMLP permettra aux adversaires du FN/RBM de gagner en sabordant le vaisseau dont il n’est plus le capitaine!

  20. Conclusion après avoir lu ce texte, ou plutôt sentiment : Déprime totale !
    Puisqu’ils n’ont plus aucune intention de voter pour l’UMPS ni pour toute sorte de centre coincé entre les deux,…
    Puisqu’ils s’abstiennent déjà en grand nombre,
    Et puisqu’on semble leur dire maintenant que le FN, c’est pas bien…
    Il leur reste les micro-partis, le vote blanc ou nul ou… le vote islamique !
    Bravo et merci à tous pour votre collaboration à cette magnifique entreprise … démocratique.
    ———————–
    Heureusement, bien des Français sont des battants et vont s’éloigner rapidement de tout ce cinéma sans suivre aucune consigne mais avec discernement car ils savent que la France s’est toujours relevée après des périodes de décadence.
    Beaucoup disent que ce sera l’élection de la dernière chance pour sauver la France. Ils ont peut-être raison ; alors ce n’est pas le moment de créer la division entre les « patriotes » de notre beau pays car la division, c’est le diable.

  21. Relativisons les choses. Marine n’a pas tué le père. Elle lui a simplement retirer sa carte d’adhésion au FN. Son tort principal est d’avoir réglé ce problème sur la place publique. Les médias s’en sont régalés et tous les ennemis du FN avec. Il eut mieux fallu que les deux antagonistes se rencontrent face à face et s’expliquent ouvertement. Le résultat aurait été moins désastreux. mais en étaient-ils capables? JM n’est pas quelqu’un de facile à recadrer apparemment….

  22. C’est amusant : rien ne change en tout cas pour les sympathisants du FN… Leurs œillères sont aussi grosses que celles des cathos de souche accrochés à la « droite » française…
    Même si Marine Le Pen tuait son père de ses propres mains, ils lui trouveraient encore des excuses…
    La France est loin du Salut avec des Français comme cela..

  23. L’abbé de Tanouarn n’est apparemment pas fin politique. Son analyse comporte plusieurs erreurs qui surprennent venant de lui.
    – D’abord il se trompe sur la future soi-disante appellation du FN sous le vocable “Les Patriotes”: l’allégeance à la Ripoublique c’est l’UMP qui la fait en se convertissant au nommage “les Républicains”. A contrario, les Patriotes renvient à la Patrie, plus charnelle et moins idéologique que la Nation, Patrie terre des Pères, image de la filiation, de la transmission du patrimoine et de la culture.
    Sans parler que Marine LE PEN, interrogée hier sur Radio Classique, a formellement démenti toute option de changement de nom du FN. Les spéculations oiseuses sur ce sujet sont donc parfaitement vaines.
    – Ensuite, l’abbé évoque Marine LE PEN comme ayant “tué” le père. Or depuis 2011, élu par 68% des voix des adhérents à la Présidence du FN, elle dirige le FN et n’est pas le moins du monde en concurrence avec son père. C’est plutôt le père qui, en dépit de toute l’affection que nous lui portons, ne s’est malheureusement pas résolu à prendre sa retraite depuis 2011 et s’imagine, à tort, des droits sur la direction du FN.
    Au contraire donc de l’analyse de l’abbé de Tanouarn, je dirais bien davantage que c’est le père qui cherche à tuer la fille, au vu des injures incroyablement féroces proférées cette semaine à son égard. Il voudrait enterrer le FN (avec lui?) qu’il ne s’y prendrait pas autrement…Bien triste.
    Mais au final, il n’y a aucunement “meurtre du père” évidemment, lequel n’est d’ailleurs pas exclu du FN mais verra ses prorogatives actuelles (siège à toutes les commissions de direction) réduites sans doute à une place simplement honorifique.
    – Enfin pour “prendre les coups en première ligne”, je crains fort que monsieur l’abbé n’ait loupé quelques épisodes…Marine LE PEN est en effet en première ligne depuis 2011, elle a même été candidate aux présidentielles en 2012 que faut-il de plus pour “être en première ligne”; et ce n’est certainement pas le “paratonnerre Jean-Marie” qui l’empêche de recevoir des coups, des injures, des menaces, des attaques, des ostracismes, des critiques, etc., etc. Loin s’en faut, il suffit d’ailleurs de voir en ce moment même toutes les offensives généralisées par les medias contre le FN et Marine (affaire Ménard, affaire Jeanne, accusations contre les candidats FN aux départementales, etc.).
    Bref, monsieur l’abbé, j’espère que vous êtes meilleur prêtre qu’analyste politique! je n’en doute pas d’ailleurs.

  24. Un peu d’histoire permet de donner aux événements contemporains leur juste dimension : les brouilles familiales, voire les ruptures, cela n’a rien d’extraordinaire ni de particulièrement affreux. Souvenons-nous de l’histoire du Poverello d’Assise : son père Pierre Bernardone lui avait fait un procès devant l’évêque. François s’était alors dépouillé de ses vêtements et les avait rendus à son géniteur en signe de rupture totale avec lui.
    Je ne veux pas comparer Marine Le Pen à saint François, mais le fait est que les grandes vocations, et celle de la présidente du FN n’est pas ordinaire, nécessitent parfois des prises de distance vis-à-vis de la famille, voire des sacrifices. François s’est séparé de son père biologique pour Dieu ; Marine a rompu avec son père pour la noble cause politique qu’elle défend.
    Une chose que beaucoup de commentateurs plus ou moins haineux oublient (ou font semblant d’oublier) trop facilement, c’est que Marine Le Pen a été très affectée par cette dispute avec son père. C’était très visible lorsqu’elle est passée à la télévision. Un minimum de délicatesse et de compassion est donc de mise.

  25. Il faut rappeler ici que dans le mythe d’Oedipe…c’est le Père d’Oedipe qui a voulu sa mort en premier, tout a fait consciemment!En l’occurence il me semble qu’il s’agit autant d’infanticide que de parricide! Non seulement son enfant naturelle mais aussi son Parti.

  26. Tout à fait d’accord avec le propos de Michael Jeaubelaux.
    Finalement, une certaine droite ne veut pas assurer les fonctions du pouvoir. Il est tellement plus confortable de jouer les Cassandre de l’opposition et se contenter d’une attitude critique facile.

  27. Venant d’un prêtre – et quel que puisse être leur contenu -, ces propos de politique politicienne sont affligeants, et on comprend mal, chers amis du Salon beige, comment vous avez pu juger utile de les reproduire.
    Plutôt que de sortir de la réserve que doit impérativement garder un prêtre dans ce domaine, on serait grandement reconnaissant à l’abbé de T. qu’il mît son sacerdoce au service de l’Église, c’est-à-dire d’un évêque. (Sauf erreur de notre part, le ministère exercé à Paris par l’abbé de T. n’a aucune légitimité.)
    [Je vous rappelle que ce blog porte le nom de Salon beige car nous pouvons y discuter comme dans un salon et que la couleur beige est neutre.
    Chacun est donc libre d’apprécier ou pas l’avis de l’abbé de Tanouärn
    1) qui est aussi rédacteur en chef de Monde et Vie
    2) et dont le ministère est celui de l’institut du Bon Pasteur (IBP) érigé de droit pontifical par Benoît XVI en 2006.
    PC]

  28. Je partage une grande partie de l’analyse de l’abbé de Tanouarn.
    JMLP a redit une phrase peu charitable pour laquelle il a été diabolisé depuis des lustres, mais récemment il n’a rien dit de pire. Il suffisait pour MLP de déclarer (si on lui en faisait reproche) que son père avait le droit de s’exprimer comme il l’entendait, même si elle ne partageait pas ses opinions. Point barre et n’en plus parler dans les médias.
    Mais sous l’influence de certains, elle a cru bon de l’attaquer publiquement, ce qu’elle n’aurait jamais dû faire. D’un côté elle accepte bien des déviances, de l’autre elle ne supporte pas des paroles que tout le monde connait par coeur.
    Les propos de JMLP à l’égard de sa fille sont certes excessifs, mais il les a tenus à un moment où la blessure était vive. A nouveau il a manqué de diplomatie. Mais est-ce criminel ? De même il ne s’est pas retiré pour se préparer à la mort comme le faisaient certaines personnes pieuses du XVIIIe siècle. Mais est-ce un crime ? Un désir de continuer à vivre tout au plus. Regardons les vieux barbons qui votent en notre nom tant d’horreurs et y récoltent tant de prébendes. Non seulement nous n’y trouvons rien à redire mais nous continuons à les réélire !

  29. “Laissons ces tristes hochets à nos ennemis et soyons fiers d’être le parti des patriotes français et des parias du drapeau tricolore.” Jean-Marie LE PEN (sur son blog)…”pas de commentaire” sur la distinction entre Patrie et Nation…

  30. En somme Marine n’a plus besoin des media pour la diabolisation…A quand un jet d’eau bénite?
    N’ayant guère de compétence en matière d’analyse politique, je ne m’y risquerai pas, et me contenterai d’exprimer une certaine tristesse devant cette situation affligeante, une épreuve sans aucun doute pour tous les membres de la famille, et pour Marine en particulier comme le souligne un commentateur.
    Souhaitons l’issue la moins douloureuse possible et l’apaisement, et évitons de nous répandre en considérations des plus hasardeuses et dépourvues de charité
    Quant au quatrième commandement du Décalogue…il ne faut pas exagérer tout de même! Il n’est dit nulle part qu’honorer son père signifie le laisser ravager son entreprise.

  31. Cher Philippe Carhon,
    1) Que dans le cadre du Salon beige ou ailleurs, les LAÏQUES descendent dans l’arène de la « politique politicienne », c’est non seulement leur droit mais leur devoir – un devoir qu’ils exerceront en ayant à cœur d’observer les exigences de la justice et de la charité chrétienne.
    2) « Chacun est libre d’apprécier ou pas l’avis de l’abbé de T. ». Certes, mais c’est notre devoir à nous, laïques, le cas échéant, de rappeler à nos prêtres la réserve, que dans certains domaines – en particulier le domaine politique -, ils sont tenus d’observer. Voyez les canons 285 et suivants du Code (« Les clercs s’abstiendront absolument de tout ce qui ne convient pas à leur état », etc.), et les commentaires autorisés de ces canons.
    Participer aux combats de la politique politicienne pourra être une tentation pour (certains de) nos prêtres : notre devoir à nous laïques est de les aider à résister à cette tentation. Ce n’est pas pour commenter les conflits entre MLP et son père – et en l’occurence, dire qui a tué qui ! – que l’abbé de T. a été ordonné prêtre. L’avis qu’il aura – légitimement, comme chaque citoyen – sur un tel sujet, il doit le garder pour lui et ne pas le faire sortir de la sphère privée.
    3) L’abbé de T. est « rédacteur en chef de Monde et Vie ». Et alors ? Cela donne-t-il une autorité particulière à ses propos ? Ne doit-on pas plutôt se demander, pour les raisons mentionnées ci-dessus, si une telle responsabilité, dans un magazine à la coloration politique si fortement marquée, convient à un CLERC ?
    4) L’Institut du Bon Pasteur, pas plus que les autres instituts de droit pontifical, n’est dispensé de solliciter l’autorisation de l’Ordinaire du lieu (ou au moins de son représentant légitime) pour exercer le moindre ministère. Sauf erreur de notre part (voyez le site du diocèse de Paris, qui semble assez bien tenu à jour), le nom de l’abbé de T. ne figure pas sur la liste des prêtres missionnés pour exercer un ministère à Paris, et pas davantage le « Centre Saint-Paul » sur la liste des lieux de culte et de ministère du diocèse de Paris. Encore une fois, sans cette MISSION donnée par l’Ordinaire du lieu ou son représentant, un ministère, quel qu’il soit, ne saurait être considéré comme légitime.

  32. du Vieux à qui il aurait fallu interdire d’être lui-même…
    Je n’ai pas bien compris…
    Est-ce une assertion, auquel cas je ne vois pas par quelles méthodes?
    Ou un constat, alors il faut méditer Louis XI qui ne sait pas dissimuler ne sait pas régner!

Publier une réponse