Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Désinformation : les robots sont-ils responsables ?

De plus en plus, les rédactions font appel à des robots pour écrire leurs articles. Ce n'est pas étonnant que la qualité baisse, que les articles se ressemblent tous d'un journal à l'autre et qu'ils baignent dans le politiquement correct :

"Des robots qui font du journalisme, ce n’est plus un fantasme. Ils existent déjà, et les rédactions s’en équipent de plus en plus. Dernier exemple en date : pendant le premier tour des élections départementales du 22 mars 2015, LeMonde.fr a écrit un certain nombre de textes en “collaboration avec Data2Content, une marque de la société Syllabs“. Sur son site Internet, l’entreprise explique qu’elle peut proposer des “robots rédacteurs qui transforment vos données en textes“.

N’allez pas jusqu’à imaginer C-3PO tapant frénétiquement sur le clavier de son ordinateur. Le robot-journaliste est avant tout un algorithme, conçu pour apporter du contenu à des lecteurs sur le web.

L’existence de ces algorithmes avait été abordée à plusieurs reprise, le 8 décembre dernier, lors de la conférence annuelle organisée par l’école de journalisme de Sciences Po intitulée “Nouvelles Pratiques du journalisme” (NPDJ). […]

Le LA Times, décidément à la pointe de cette technologie, a lancé cette rubrique spécialisée dans le traitement de tous les crimes en Californie. Pour chaque homicide dans la région, un article de 5 paragraphes est automatiquement généré par le robot. […] [L]es rédactions vont se doter de plus en plus de développeurs qui seront amenés, précisément, à coder des algorithmes pour apporter du soutien aux journalistes. Le site Reader, projet du pure-player slate.fr, en est un exemple révélateur."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Ca existe depuis longtemps en politique : voici un générateur de discours en ligne :
    http://www.pipotron.free.fr/

  2. Quoi de mieux que des robots journalistes pour robotiser les masses à grands coups de “pensée” unique? C’est ainsi qu’elle est plus belle, la vie.

  3. On trouve ces algorithmes dans quasi tous les domaines, politique, économique et social. Google, Facebook, les cotations en bourse et maintenant, les rédactions d’articles de presse… Dans peu de temps, tous les sites seront ainsi soumis à ces robots, selon des critères bien précis.
    CF, la dernière loi de programmation militaire et ses avenants…

  4. En même temps, la plupart des journalistes sont déjà tellement lobotomises qu ils pondent des textes similaires. Alors robots ou pas….

  5. Voici, de façon humoristique, un robot qui s’exprime :
    Gaspard Proust se moque d’Hollande et de son “charabia” sur les impôts destiné à enfumer le peuple…
    https://www.facebook.com/photo.php?v=10151576426352030

  6. Absolument. Le SVR, successeur du KGB et agence d’espionnage de la Russie à l’étranger, a consacré, de l’aveu des autorités de Moscou elles-mêmes, au moins un million de dollars à l’achat de robots logiciels de ce type pour répandre sa désinformation dans le monde libre.
    C’est Russia Today, organe de propagande du Kremlin qui le dit :
    http://rt.com/politics/intelligence-orders-influencing-social-619/
    Voilà qui aide à comprendre le nombre étonnamment élevé de “citoyens de pays occidentaux exprimant spontanément leur indignation, sur Internet, face au dénigrement dont est victime le grand président Poutine de la part des gouvernements européens et américain”.

  7. Le robot, c’est l’AFP. On recopie l’AFP sans vergogne.

  8. @ Marchenoir
    Renseignez vous aussi sur les techniques de désinformation, non seulement massives, mais mortifères de la CIA : des prétendues “couveuses débranchées” au Koweit, à l’utilisation des gaz de combat par l’armée syrienne, en passant par les armes de destruction massive de Sadam Hussein, etc.
    Au demeurant, je respecte vos opinions sans pour autant en inférer que vous êtes victimes de la désinformation du Big-brother américain.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique