Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Des nominations “ouvertes” dans une seule direction

Les regrets de Gérard Gachet :

"D’abord pour déplorer qu’il n’y ait aucun ministère officiellement en charge de la Famille, alors que le candidat Sarkozy avait affirmé à plusieurs reprises durant sa campagne qu’elle restait la cellule fondamentale de la société ; ensuite pour constater qu’aucune personnalité représentant les sensibilités "souverainiste" et "libérale" de la majorité présidentielle – on pense à Philippe de Villiers, Gérard Longuet, Hervé Novelli, Jean-Michel Fourgous ou Olivier Dassault – n’a été promue. Dans les deux cas, espérons que la future liste des secrétaires d’Etat, qui devrait être complétée après les élections législatives, réparera ces oublis."

On en conclu que tout dépend du résultat de ces élections.

MJ

Partager cet article

5 commentaires

  1. Il n’y a pas qu’en direction de la gauche que se tourne Sarkozy !
    Le poids des grands groupes, soit industriels, soit de presse (ce qui en France se recoupe de plus en plus, fait unique dans tous les grands pays démocratiques) est très fort :
    – son premier déplacement intérieur est pour soutenir Lagardère qui l’accompagnait à Toulouse face aux syndicats, jouant ainsi le rôle du DRH, étonnant pour un président de tous les français (Lagardère -L’Express)
    – Catherine Pégas du Point nommée responsable des relations presse de l’Elysée, une proche de François Pinault (qui soutenait S. Royal dans son opposition à la fusion de G d F avec Suez qu’il convoite d’acheter)
    – Valérie Pécresse apparentée à Vincent Bolloré,
    – Rachida Dati ancienne salariée du Groupe Lagardère,
    – Catherine Lagarde, liée au groupe financier ING, ainsi qu’à de puissants intérêts américains,
    – Eric Woerth, secrétaire d’État de la réforme de l’État durant le Gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) du 31 mars 2004 au 31 mai 2005,dont le directeur de Cabinet fut Anne-Gabrielle Heilbronner-Lahoud, épouse de Imad Lahoud, directeur scientifique d’EADS (Lagardère)au cœur de l’affaire Clearstream 2. Trésorier du RPR, puis de l’UMP : tout cela le prédestine aux comptes de la Nation…..
    On découvrira d’autres accointances de ce type : Sarkozy, comme un fermier général d’Ancien régime, s’est créé un ”parti de financiers”, qui l’ont aidé, et l’aideront et qu’il a aidé et aidera.
    Pour l’instant, avant de partir pour le W-E à Brégançon avec l’avion qui avait fait l’aller et retour cette semaine pour Cécilia et les enfants, Sarkozy a décidé que le très grand manoir du Parc de Versailles, le Pavillon de la Lanterne, lui sera réservé ainsi qu’à sa famille, alors qu’il était jusqu’à présent utilisé par Matignon.
    Il n’habitera pas l’Elysée, dit-on, et se partagera ainsi entre qq résidences distantes de qq centaines de KM : les avions officiels brûleront le carburant que Juppé nous obligera à économiser par des taxes et réglementations supplémentaires.
    Nous finirons par regretter les frais de bouche des Chirac à la mairie de Paris…..

  2. La ministre de la famille aurait été Veil, alors ??

  3. Philippe de Villiers aurait été parfait à l’identité française

  4. La famille doit être reconstiuée.
    Le terme famille ne doit s’appliquer qu’à un homme, une femme et leurs enfants.
    Tous les problèmes rencontrés avec l’éducation des enfants proviennent du délitement de la famille.

  5. Xavier Bertrand (Affaires sociales et Travail) serait en charge de la Famille.

Publier une réponse