Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Des députés pro-famille en campagne

Lu dans Liberté Politique :

"Dans la dernière livraison de Famille chrétienne, les députés Christine Boutin (UMP-FRS Yvelines) et Jean-Marc Nesme (UMP Saône-et-Loire) se mobilisent dans la perspective des batailles législatives. Tous deux candidats à leur propre réélection, ils sont convaincus que Nicolas Sarkozy tiendra ses promesses concernant les revendications homosexuelles. Christine Boutin l’affirme : «Il y aura un CUC, que je ne voterai pas, et contre lequel je me battrai, mais il n’y aura pas de mariage et d’adoption.» [Il y aura tout de même le ‘statut du beau-parent’, NDMJ] Jean-Marc Nesme est plus précis :

«Si la majorité actuelle est reconduite, des textes en faveur de l’euthanasie ou du mariage homosexuel ne seront pas adoptés. […] Si le cas échéant, le cas se posait, je n’hésiterai pas à réactiver l’entente parlementaire créée en 2006 [pour la défense du droit de l’enfant à être accueilli et élevé par un père et une mère, Ndlr], pour m’opposer au mariage et à l’adoption par des couples homosexuels.»"

Michel Janva

Partager cet article

5 commentaires

  1. La pauvre Madame Boutin, qui peut accorder foi à ce qu’elle dit maintenant ?

  2. et voilà…pas de mariage, mais le “CUC”, considéré comme “un moindre mal. Soit dit en passant, que Mme Boutin sache que le FN, le MPF et le MNR sont aussi opposés à cette formule. Pourquoi ne pas avoir fait campagne avec eux ? Pour travailler de l’intérieur ? Je pourrais dire “rendez-vous dans cinq ans”. Mais ce n’est pas la peine, nous avons déjà vingt ans de cette merveilleuse tactique derrière nous. résultat : la culture de mort se propage avec le soutien des journaux cathos “traditionnels”, et les voix de leur lecteurs.
    Par ailleurs, les francs macs continuent leur petite tactique tradi qui fonctionne si bien : faire considérer le mal en “moindre mal”. Ainsi, de moindre mal en moindre mal, on arrive à amener une population entière à considérer ce qui est mal comme un bien, et à faire soutenir aux cathos une culture de mort.
    Le “cuc” un moindre mal ? Pour combien de temps ? Le pacs était aussi un moindre mal ! Il faut que les électeurs votent pour ce qu’ils pensent. Ils sont cathos et patriotes ? Qu’ils votent donc pour un parti qui leur correspond, pas pour son adversaire !

  3. > La pauvre Madame Boutin, qui peut accorder foi à ce qu’elle dit maintenant ?
    Visiblement : Famille chrétienne, Tugdual Derville. Qu’en pense LSB ?
    Parce qu’on ne peut pas sans cesse se battre pour faire, naïvement, élire nos adversaires !

  4. Rappelons à Christine Boutin et Jean-Marc Nesme qu’il n’y avait pas deux, mais trois députés UMP opposés à la contre-culture de mort. Le troisième, Christian Vanneste, s’est vu retirer l’investiture de l’UMP sur l’ordre de Sarkozy lui-même, pour avoir osé dire tout haut ce que les deux autres pensent tout bas (du moins, on l’espère) à savoir que l’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité. Quel est donc l’intérêt de rester à l’UMP si on ne peut y afficher ses convictions que dans une certaine limite ?

  5. Chère Christine, le CUC faisait partie du projet du candidat pour lequel vous avez appelé à voter. Vous n’avez pas fini de l’empêcher de demander la mise en place de nouvelles lois maintenant…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services