Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Des vitraux du XIIIe siècle détruits près de Strasbourg

Lu sur Benoît-et-moi :

"Peu avant Noël, un ami à nous […] se rend en vélo au cimetière, pour se recueillir sur la tombe familiale. Il constate alors que des pots de fleurs brisés gisent par terre devant la chapelle, et que les vitraux ont été cassés. Il s'agit manifestement d'un acte de vandalisme – sinon de profanation (puisque c'est la Sainte-Vierge et le Christ qui ont été visés).
Il se rend à la police pour signaler le forfait. Le fonctionnaire présent prend note.
Presque trois mois après les faits, il n'y a eu aucune suite. Pas une ligne dans la presse locale (pourtant très sourcilleuse dès qu'on relève le mondre trait de crayon sur la façade de certains édifices). Rien."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Un de nos amis et non “un ami à nous”.
    Cette faute qui devient commune mérite un “sic” lorsqu’elle est reportée.

  2. Des vitraux du XIIIème siècle, de La Vierge Marie et du Christ, ont été fracassés, en Alsace, à Strasbourg et il n’y a pas de suite judiciaire ? Où es-tu, Alsace si fervente de notre enfance ?

  3. Comme c’est un cimetière chrétien avec une chapelle et des vitraux du 12ème siècle, la plainte a dû être classée sans suite. Le sacré catholique n’est plus respecté. Ah si cela avait été un cimetière musulman, on entendrait les propos des marx-merdias et de leurs procureurs !

  4. Comme il semble loin ce siècle qui “appelait encore au secours” !

  5. Je ne suis pas la “Marie” qui a publié le premier post bien mesquin .

Publier une réponse