Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Des prêtres réclament à leur tour le retour du culte public

Des prêtres réclament à leur tour le retour du culte public

130 prêtres de toute la France viennent de publier une tribune réclamant, à leur tour, de pouvoir célébrer la messe pour les fidèles:

Prêtres de terrain, au contact de tous et disponibles pour tous, en milieu urbain, semi-urbain ou rural, aumôniers, vicaires, curés de paroisse, nous venons vous demander, Monsieur le président, de nous laisser nous aussi reprendre pleinement notre service, dès le 11 mai.

Vous pouvez toujours signer et faire signer notre lettre au Premier ministre:

Partager cet article

10 commentaires

  1. C’est l’essentiel. (essence du ciel). Quand on sera nombreux à le dire, tout changera. La seule libération passera par la Conversion.

  2. Pendant ce temps, la CEF nous explique que : « Le Président de la Conférence des évêques a pu témoigner de la qualité du dialogue engagé tant avec le Président de la République qu’avec le Gouvernement. Tous se sont réjouis de la convergence de vue entre le Pape François et le Chef de l’Etat sur les enjeux internationaux et humanitaires de la pandémie. » !
    Bref, une fois de plus ils se couchent devant le République.

  3. Demander l’autorisation au Président, c’est subordonner l’Eglise au pouvoir civil. Or, notre vie de foi et sacramentelle est plus importante que ce devoir de respect de l’autorité civile. Si 100 prêtres décident de célébrer la Messe dans leur église et si leurs fidèles décident d’y aller, ce sera un acte tangible auquel le gouvernement ne pourra pas s’opposer. Sauf à créer une vaste polémique, ce dont il n’a nul besoin à l’heure actuelle. Hauts les coeurs !

  4. Desobeissance contre la ripoublique. Vivons suivant la Loi divine et rien d autre. Rien à f.utre des lois ripoublicaines.

    • Attention, Le Forez, à la formulation que vous utilisez. Il faut suivre et la loi divine et la loi civile. La désobéissance “sauvage” n’est pas un but en soi. Mais si l’application de la loi civile entraîne grande nuisance à notre vie de foi, alors il y a lieu de pratiquer l’épikie : on refusera d’obéir à la loi civile pour se conformer à la loi de Dieu, ce qui se traduira par un bénéfice encore plus grand pour la société civile. En d’autres termes, des cathos non aigris, et satisfaits dans la pratique de leur foi, ne pourront qu’avoir une meilleure vie sociale, au bénéfice de la société toute entière.
      Peut-être un lecteur versé en théologie et doctrine pourra-t-il mieux que moi, simple profane, expliciter cette notion de droit.
      Courage ! Je sais que ce matin, de nombreuses personnes ont enfreint les lois et décrets et sont allés assister à des messes.

  5. Chez nous le lundi matin il y a le marché,et la messe à 10 h, suivie du salut du Saint Sacrement, et des confessions.

    Personne ne me fera admettre que le marché, qui avait été interdit, ait été autorisé à reprendre, mais pas la messe, alors que 30 personnes y assistent habituellement, dans une église de 500 places ! (Donc pas de risque sanitaire).

  6. 130 c’est peu…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services