Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Religions : L'Islam

Des prêtres rachètent les esclaves soudanais des musulmans

S Les Pères trinitaires (ou ordre de la Très Sainte Trinité pour la Rédemption des captifs appelés aussi Mathurins), ordre religieux catholique fondé en 1194 pour racheter les chrétiens prisonniers des Musulmans, rachètent aujourd'hui des enfants esclave au Soudan pour 300 euros.

Coups de bâton pour désobéissance et abus sexuels ce sont les témoignages habituels des esclaves qui ont été rachetés. Le nord du Soudan est de religion islamique et de race arabe et le sud, animiste, avec une petite partie chrétienne, et de race africaine noire. Le nord est un territoire pauvre et sans eau. Et le sud est très riche, avec une abondance de minerais, d’eau et de pétrole. La guerre a donc pour origine le fait que le nord a voulu s’emparer des terres du sud. Le père Antonio Aurelio Fernández, trinitaire et directeur de la Fondation Prolibertas, témoigne :

«Nous rencontrions des mercenaires et nous leur achetions des groupes entiers, surtout des petits garçons et des petites filles. Un garçon peut coûter 300 euros, la fillette 250 et la femme 200; la femme ici est de moindre valeur que l’homme. Les enfants sont vendus pour travailler dans les champs de seigneurs arabes ou pour s’occuper de leur troupeau, les filles pour les harems, et les femmes pour le service de la maison des hommes».

«Notre travail est de rechercher des centaines d’enfants qui ont été achetés et d’essayer de les racheter à notre tour. Si l’on ne peut les faire revenir chez eux parce que ils n’ont plus de chez eux, ils vont dans nos centre d’accueil».

Le 9 janvier se tiendra un référendum, au cours duquel le sud-Soudan décidera s'il fera encore partie du pays ou s'il créera une entité indépendante.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Vous n’insinuez pas tout de même que l’islam, cette religion de paix, puisse faire encore au 21ème siècle des esclaves !

  2. SVP soyons stricts et précis dans notre lutte contre l’islam : ici, ce sont des musulmans et non l’islam qui trafiquent et utilisent des esclaves.
    Autre remarque pour ceux qui ne panqueront pas de dire que les racheter suscite d’autres captures : les Mathurins ont 8 siècles d’expérience en la matière, faisons leur confiance pour ne pas racheter plus que leur prix d’achat ces enfants (donc pas de plus-value pour les trafiqaunts).

  3. @ 56, il me semble que l’islam ne s’oppose pas à la pratique de l’esclavage ; l’Arabie Saoudite, elle-même, l’acceptait jusque dans les années 60 ou 70.

  4. “SVP soyons stricts et précis dans notre lutte contre l’islam : ici, ce sont des musulmans et non l’islam qui trafiquent et utilisent des esclaves.” Quelle est la religion des musulmans ??? Quelle est l’idéologie qui permet à des musulmans de faire des esclaves de non-musulmans ??? De quelle fausse religion les musulmans sont-ils eux-mêmes esclaves ???

  5. APPEL
    Comment joindre les Pères trinitaires “Mathurins”, pour les aider financièrement dans cette œuvre capitale ??

  6. le lien ci dessous donne des info sur les trinitaires espagnols et le soudan (en espagnol)
    http://www.laicostrinitarios.org/?p=1833

  7. C’est horrible ! Vite, il faut prévenir la Taubira !

  8. “Le 9 janvier se tiendra un référendum, au cours duquel le sud-Soudan décidera s’il fera encore partie du pays ou s’il créera une entité indépendante.”
    Si la séparation est votée, il faut espérer que l’ensemble des états saluera cette juste autodétermination du peuple sud-soudanais et s’empressera de reconnaître la nouvelle entité.
    La France, qui a reconnu le Kosovo, sera-t-elle en tête des pays reconnaissant le Sud-Soudan indépendant?

  9. @56
    Soyez sûr que si l’islam interdisait expressément l’esclavage, depuis 14 siècles, cela se saurait. Et ce n’est pas parce qu’un pays abroge l’esclavage, par rapport aux organismes internationaux (dont les principes sont d’ailleurs nés du christianisme) que cela ne se pratique plus sous une autre forme. Et au fin fond du Soudan, dans des zones ravagées par la guerre civile depuis des décennies, qui va aller voir si les lois internationales sont vraiment appliquées?
    Voir en France certains procès à la suite de la découverte de personnels travaillant dans des ambassades ou auprès de personnes étrangères.
    Il faut pas faire du “christianomorphisme” par rapport à l’Islam.

  10. Et pendant ce temps là, on stigmatise les seuls occidentaux pour avoir pratiqué la traite des noirs……(mais l’abolition de l’esclavage est venu aussi des seuls occidentaux)

  11. L’Esclavage des blancs. Pourquoi ce silence sur cette réalité?
    Olivier Pétré-Grenouilleau, Professeur à l’université de Bretagne-Sud (Lorient)
    On l’ignore totalement : au XVIe siècle, les esclaves blancs razziés par les musulmans furent plus nombreux que les Africains déportés aux Amériques. L’historien américain Robert C. Davis restitue les pénibles conditions de vie de ces captifs italiens ou espagnols*.
    voir sur:
    http://www.slideshare.net/Aschkel/barbaresques-et-esclavage-des-blancs
    http://synpol.over-blog.net/article-2721583.html
    http://saadiennes.unblog.fr/2009/05/01/les-esclavec-blancs-chretiens-partie3/
    http://racines.traditions.free.fr/eglidiab/esclavbl.pdf
    Saint Vincent de Paul était esclave à Tunis après son évasion il racheta des esclaves pour les rendre la liberté
    et quand je vois les politiques des loges maçonniques faire la promotion de l’islam en voulant déchristianiser la France j’en suis écoeuré
    Coran 4 : 3
    « 3 Si vous craignez d’être injustes pour les orphelins, épousez des femmes qui vous plaisent. Ayez-en deux, trois ou quatre mais, vous craignez d’être injustes, une seule ou bien des esclaves de peur d’être injustes. »

  12. Coran 16: 71
    “71 Dieu a favorisé certains d’entre vous, plus que d’autres, dans la répartition des ses dons. Que ceux qui ont été favorisés ne reversent pas ce qui leur à été accordé à leurs esclaves, au point que ceux-ci deviennent égaux.”
    Ce verset a été le “permis d’esclavage” pour les favorisés mahométans contre les noirs, les blancs, les asiatiques, les femmes, les enfants et même les arabes non-mahométans.
    Mahomet, le “beau modèle”, avait aussi un esclave du nom de Bilal.
    L’esclavage a été largement pratiqué dans les pays colonisés par l’islam, car le Coran ne condamne pas l’esclavage. Il a concerné 17 millions d’africains mais également au moins 1,5 millions d’européens, victimes des razzia.
    Il est encore pratiqué dans des pays comme la Mauritanie ou le Soudan. Ce sont souvent des noirs animistes ou chrétiens qui sont esclaves de noirs musulmans (Mauritanie) ou des noirs qui sont esclaves d’arabes (Soudan).
    L’esclavage est aussi pratiqué dans de nombreux pays du Moyen-Orient d’une façon plus discrète. Ce sont souvent des jeunes serviteurs ou servantes qui sont “adoptés” par la famille et qui servent en fait de domestiques.
    L’esclavage n’a été officiellement aboli en Arabie Saoudite qu’en 1960. Mais il continue sous une forme officieuse avec l’exploitation des travailleurs étrangers indiens et philippins qui constituent une armée d’esclaves au service des rois du pétrole.
    A regarder
    Joseph Kessel en 1930
    Traite orientale, les esclaves de l’Islam
    http://www.ajm.ch/wordpress/?p=1113

  13. Sous l’Ancien Régime à une époque où la France s’est trouvée l’alliée de l’Empire ottoman:
    Pendant un hiver les galères ottomans furent accueillis dans les ports de Provence, des razzias eurent lieu à terre. Les commandants des navires de guerre français une fois que les galères ottomanes eurent appareillé, allèrent, officieusement, en pleine mer (officiellement rien ne s’était passé), racheter les futures pauvres provençaux destinés aux marchés d’esclaves.
    Les descentes des barbaresques sur les côtes du Languedoc et de la Provence se prolongèrent jusqu’au XIXème siècle. Les églises et villages fortifiées en témoignent avec les tours de guet en témoignent encore (cf St Tropez par exemple). Ces histoires, même chez les gens simples étaient encore très vivaces dans mon enfance, et l’on avait du mal à comprendre pourquoi ils en parlaient encore. 50 ans plus tard, on comprend.

Publier une réponse