Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Des opposants de tout bord devant l’Assemblée contre la loi sur le renseignement

Albéric Dumont, vice-président de La Manif Pour Tous dénonce dans Valeurs actuelles :

"[…] Voilà donc les mouvements sociaux en général mis dans le même sac que les assassins du 7 janvier 2015. L'esprit que revendique le gouvernement depuis la manifestation du 11 janvier n'aura pas soufflé bien longtemps. Pour Bernard Cazeneuve, tous les manifestants ne se valent pas, et ceux de La Manif Pour Tous, en particulier. Ils seront sur les listes noires de l’exécutif après l’adoption de cette nouvelle loi sur le renseignement qui comporte quelques incongruités et bizarreries qui seraient baroques si le sujet de la lutte contre le terrorisme n'était si grave.

Depuis plus de deux ans, La Manif Pour Tous défend la famille et l’enfant. Notre grande famille à tous c'est la France. Aussi, sommes-nous profondément choqués d'apprendre qu'un mouvement comme le nôtre, pacifique et responsable, fondé sur la défense du plus faible et animé par la volonté d’agir dans l’intérêt général,  se trouve catalogué dans les groupes à surveiller au même titre que les terroristes ou que tous ceux qui représentent un quelconque danger pour notre pays.

Souvenons-nous de l'histoire d'Anna, victime d’un sordide chantage à la naturalisation qu’elle a subi du fait de sa participation aux événements de 2013, souvenons-nous des enregistrements pirates des comités de pilotage, souvenons-nous des filatures que les dirigeants de La Manif Pour Tous ont endurées pendant plusieurs semaines. Ainsi donc, après avoir été victime de sombres manœuvres, notre "mouvement social" va pouvoir être infiltré, espionné, surveillé, comme une obscure cellule d'assassins. […]"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Vive les pigeons voyageurs!

  2. Tout cela alors que ceux qu’il faudrait surveiller en premier sont au pouvoir, et que le modeste citoyen se demande ce qu’ils préparent comme attentats à son encontre.

  3. Oui, il faut faire l’Union Sacrée contre cette loi scélérate de Manuel Valls « de fichage pour tous » ou de mise sur écoute de tous, cache-sexe des noirs désirs de Manuel Valls et François Hollande, en qui personne ne peut avoir confiance.
    Vous imaginez de tels moyens entre les mains tremblantes de rage de Manuel Valls et les mains molles de duplicité de François Hollande ?
    Tous contre cette loi liberticide !

  4. Cette histoire de la jeune russe Anna, menacée par rapport à sa demande de naturalisation est assez caractéristique des méthodes de police politique en France. Pour juste livrer une expérience personnelle, qui remonte au années 80. Entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90, j’ai travaillé dans la police nationale. Dans le cadre de ma formation j’ai été amené aussi à travailler dans un service des renseignements généraux, l’ancienne désignation de l’actuel service de renseignement intérieur, d’une ville de l’Est de la France. Dans cette ville le service des R.G. occupait une aile du même bâtiment que celui de la sécurité publique. Les fonctionnaires des R.G. avaient l’habitude de consulter régulièrement les fichiers des affaires de délinquance et de criminalité de l’UPJA (unité de police judiciaire et administrative). Des collègues plus âgés m’avaient expliqués l’intérêt de ces recoupements pour le renseignement politique. Il avaient cités l’exemple d’un enseignant dans le secondaire mis en cause dans une affaire de pédophilie et en même temps membre dirigeant de la LCR (Ligue communiste révolutionnaire)locale. Evidemment le dossier de l’enquête de pédophilie n’avait jamais été transmis à la justice et les R.G. disposaient d’un informateur fiable à la LCR! La raison pour laquelle je suis aujourd’hui domicilié en Suisse est liée au fait que je me suis fait dans les années 80 une certaine idée du fonctionnement des services de l’état en France.

  5. Naïf que j’étais ,je croyais « dur comme fer  » que le rideau de fer était tombé en 2009.
    Quelle erreur!!!
    De tels méthodes et procédés inqualifiables sont dignes de la Stasi.
    Après le « vol et le viol « de notre corps ,en raison de la honteuse loi concernant « la captation d’office » de nos organes ,voici mis en oeuvre un plan diabolique pour museler les patriotes et les défenseurs de la famille.
    Face à un tel scandale qui fera date ,nous n’avons même pas à réfléchir :osons voter FN .
    Oui, trois fois oui,faisons l’union sacré pour combattre cette loi outrageusement liberticide.

  6. Je trouve que nos réseaux ne se sont pas assez mobilisés contre cette loi absolument scandaleuse au niveau philosophique et effrayante au niveau pratique : désormais, un ministre jamais élu décidera qui est bon et qui est mauvais, et quelle famille espionner jusque dans son intimité.

  7. Je comprends mal ces polémiques
    Celui qui n’a rien à se reprocher ne craint pas d’être « visité ».
    En revanche l’abus des « indiscrétions » ou des messages volontairement trafiqués, et abusivement divulguées, pourraient faire à juste titre l’objet d’éventuelles poursuites judiciaires … à condition toutefois que les condamnations soient véritablement « exemplaires » et non pas à l’image du « politiquement correcte » d’aujourd’hui !

Publier une réponse