Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Des méthodes journalistiques douteuses contre l’Eglise

Lu sur Riposte Catholique :

"Selon nos informations, le journaliste envoyé par Capa Télévision enquêter chez les catholiques de tradition à Bordeaux pour le compte de France 2 se faisait appeler Mathieu Maye. Il est devenu catéchumène avec l’abbé Berche pour les besoins de son reportage mais a disparu 15 jours avant le baptême… Au bout de plusieurs mois de catéchuménat, Mathieu a proposé son aide à l’école hors-contrat rattachée à Saint-Eloi pour surveiller l’étude à la fin des cours (donc après le départ des professeurs et du directeur). Il a alors eu 5 à 6 collégiens sous sa surveillance pendant plusieurs semaines. Selon un ancien élève de 3ème, le faux surveillant et vrai journaliste a tenu des discours clairement racistes et raconté de nombreuses blagues racistes et antisémites. Manifestement dans le but de pousser les ados présents à en rajouter pour se faire bien voir du surveillant. Ce qui lui a permis de les filmer en train de le faire au moyen d’une caméra cachée. Est-ce une méthode d’enquête honnête que de pousser coûte que coûte des jeunes à la faute ?"

Cette émission, qui sera diffusée le 27 avril, a pour titre "A l'extrême-droite du père"… Comme le disait Daniel Hamiche hier, c'est clairement orienté. C'est l'agence CAPA qui est productrice de ces reportages. Un communiqué de France 2 détaillant le contenu de l'émission doit paraître dans l'après-midi.

On apprend aussi que certains journalistes se font passer pour des victimes de prêtre pédophile dans le but de piéger d'autres prêtres, voire le cardinal-archevêque de Lyon. Manque de pot pour eux, le Cardinal Barbarin a eu une attitude irréprochable.

Addendum 13h00 : Voici le communiqué de France 2 à propos de l'émission du 27 avril :

"Le magazine révèle une fois de plus les agissements clandestins de certains réseaux, et les méthodes illicites de quelques institutions.

Profitant de la peur de l’immigration et de la résurgence des tensions communautaires, aujourd’hui les jeunesses d’extrême droite se réorganisent… Pendant 5 mois, Les infiltrés ont enquêté au sein de l’un de ces groupes nationalistes en pleine formation, et partagé le quotidien de ces militants. Cette investigation des Infiltrés met à jour les liens entre certaines paroisses intégristes et une organisation politique basée en France. Plus surprenant encore, les infiltrés ont enquêté également sur l’une de ces écoles catholiques intégristes privées…proche de cette structure. Chants antisémites, cours d’histoire «revisités»…L’endoctrinement semble commencer dès le plus jeune âge. Suite à la diffusion de ce document exclusif, David Pujadas, recevra autour de lui sur le plateau différentes autorités ou représentants de l’église catholique mais aussi plusieurs experts des mouvements religieux comme Caroline Fourest ou Frédéric Lenoir." (contact presse : 01 56 22 50 43 – [email protected])

Partager cet article

28 commentaires

  1. C’est un bien grand honneur d’employer le mot “journaliste” pour ce type d’individus usant de procédés infâmes. Nous,catholiques, savons que le “Menteur”en est l’inspirateur et que “nous avons les moyens(prière et pénitence) de le faire taire”…”ce père du mensonge,pdg de la désinformation.
    Gardons notre confiance à ceux qui véritablement ,avec courage,à visage découvert, nous informent des “actualités de chaque jour”comme le précise leur définition.Par contre ,boycott de ces imposteurs et de leurs employeurs et finançeurs.

  2. Addendum 13h00 : Voici le communiqué de France 2 à propos de l’émission du 27 avril :
    27 avril ?? de quelle année ?
    [2010. L’émission a été pré-enregistrée. MJ]

  3. parce que bien sûr dans l’Education Nationale, il n’y a pas d’orientation, de bourrage de crâne…!

  4. La méthode est scandaleuse, mais la tentation du ghetto idéologique est bien réelle, que ce soit dans la Tradition catholique ou dans la droite nationale.
    Ce n’est pas parce qu’on est catholique de Tradition ou de droite nationale qu’il faut en rajouter perpétuellement sur certains sujets et accepter que nos enfants réagissent à certaines réalités dans la violence verbale et par un excès de détestation qui vire facilement à la haine.
    L’éducation chrétienne et humaniste européenne consiste en un rejet du mal, mais en une compréhension de ses causes, de leur multiplicité et de la complexité des réponses. Sans quoi le catholicisme de la Tradition et la droite de conviction se figent en une idéologie et un sectarisme, rejoignant ainsi la caricature d’ “extrême-droite” qu’en attendent nos ennemis.
    Il est significatif que personne n’ait trouvé anormal qu’un adulte n’en “rajoute” auprès des jeunes : car en “rajouter” et en faire des tonnes est devenu comme une règle de vie et une manière d’être dans la vérité pour certains, catholiques de la tradition ou militants droite nationale.
    On ne peut jouer avec le feu et se plaindre ensuite qu’il puisse brûler.

  5. Je suis choquée par l’attitude de ce journaliste. Mais je suis également inquiète de voir qu’une école hors-contrat confie la surveillance des élèves à un inconnu.

  6. “Il est significatif que personne n’ait trouvé anormal qu’un adulte n’en “rajoute” auprès des jeunes : car en “rajouter” et en faire des tonnes est devenu comme une règle de vie et une manière d’être dans la vérité pour certains, catholiques de la tradition ou militants droite nationale.”
    Avant d’accuser monsieur pg, il faut s’informer (la présomption d’innocence monsieur pg !).
    Cet individu avait demandé à garder les enfants pendant un horaire où ni les parents, ni les autres professeurs, ni personne ne pouvaient le surveiller.
    Je peux témoigner qu’il n’y a d’antisémitisme dans ces écoles puisqu’il y a des enfants juifs et des enfants musulmans qui les fréquentent.
    L’espion aurait dû demander si l’on prenait des enfants juifs ou musulmans, là il aurait été honnête. Il aurait dû demander aux enfants s’ils étaient juifs ou musulmans, on aurait vu les réponses.
    En revanche provoquer les enfants au racisme (l’enfant est suggestible, surtout si on tente de le faire rire, c’est même grâce cela qu’il peut être éduqué et pour cette raison qu’il doit être protégé) est un crime moral et un délit pénal.
    Ce délit pénal restera-t-il impuni ?

  7. C’est la méthode de la Geheime Staatspolizei qui est employée ici, celle aussi de leurs cousins de la loubianka. Les films, les histoires du colonel Remy regorgent de ces exemples d’infilatration de très basse police. Ah! Robert CADOUDAL, m’entendez-vous?
    A vomir.
    1° jeter la télévison
    2° Ecrire véhémentement à ces pauvres hères

  8. “Je suis choquée par l’attitude de ce journaliste. Mais je suis également inquiète de voir qu’une école hors-contrat confie la surveillance des élèves à un inconnu.”
    Oui, chère madame, comme Fourniret gardait les enfants dans une école publique !
    Dans le milieu “traditionaliste” (que fréquentent des gens de gauche, des francs-maçons avoués, des enfants élevés par au moins un couple homosexuel) il ne faut surtout pas être “médisant”, ni “paranoïaque” : on voit le résultat.
    Il faut toutefois dire que cet espion avait dû travailler son look, s’était inscrit au catéchisme pour adulte et donnait le change. Il a certainement fait des études supérieures et doit très bien présenter… c’était un malin, un gros malin à gros salaire…

  9. Ce robinet d’eau tiède et de mièvreries qu’est Frédéric Lenoir. Fourest, le comble de l’intolérance qui ne tolère que le sexe semblable et qui malgré cela parvient même à se faire b… par un Tariq Ramadan qui la surpasse intellectuellement à tous points de vue. On aura tout vu. Sont-ils spécialistes d’écclesiologie ou de philosophie thomiste?

  10. Puis je suggérer au représentant de l’Eglise invités au “débat” (1 contre 3 ou 4) de ne pas être poli. De mettre le nez de Madame-Mademoiselle-autre Caroline Fourest dans son foutoir idéologique.
    Frédéric Lenoir vendra sa salade, et même le sens du vent.
    Mais la loi du genre oblige à des contradicteurs timorés.
    Quel gâchis!
    Alors que nous connaissons, par la toile, une bonne poignée de débateurs qui balaieraient tout ce fatras F.M d’un revers d’intelligence et de vérité.

  11. provocation d’enfants au racisme et à l’antisemitisme çela doit entrainer un procés contre ces pseudo journalistes ? l’abbé LAGUERIE ,d’une famille de JUSTES a toujours combattu l’antisemitisme et les paroissiens de SAINT ELOI sont de toutes origines .

  12. Il faut réagir fermement en écrivant à Rance 2 et en leur mettant le nez dans le caca: ils emploient des méthodes staliniennes et en sont fiers ! Quelle bande de pourris, comme 95% des “journalistes” !

  13. Si ce qui est expliqué plus haut est vrai,il appartient aux parents des élèves, qui ont été abusés par ce faux enseignant, de porter plainte contre lui.

  14. Et j’ajouterais, que, comme il s’agit probablement de jeunes mineurs, que leurs parents refusent qu’ils passent à la télévision, même “floutés”.

  15. la méthode est honteuse et il est affligeant de constater qu’il se trouve aussitôt de zélés idiots utiles (qui se reconnaîtront) pour collaborer ou hurler avec ces loups miteux.
    Au juste, cela veut dire quoi “le catholiscisme de Tradition qui se figerait” ? qu’il “n’évolue pas” comme dit la langue de bois : depuis le fil à couper le beurre on n’avait pas fait plus étonnante découverte, foi de modeste charbonnier !

  16. D’accord avec pg qui à mon sens faisait une remarque d’abord de sens général: il suffit d’aller sur les blogs proches de la droite nationale pour s’en convaincre : il y a toujours une partie des intervenants qui est clairement antisémites, et il n’y a pas que des trolls. Ces gens-là salissent et justifient l’ostracisme sur la droite patriotique et la tradition catholique.
    À l’origine du désastre français, il y a d’abord des bons français (enfin, plutôt de mauvais bon français !)

  17. seule la graaande éducation nationale est neutre, bienveillante et compétente…

  18. @Dip
    Ma réflexion ne visait bien évidemment pas l’Abbé Laguérie ou quiconque en particulier, mais nous tous et particulièrement les jeunes générations, celles de nos enfants : nous avons souvent perdu toute nuance dans l’expression sur certains sujets. Je ne sais pas quel est l’âge des élèves provoqués à des paroles excessives. Mais je sais qu’il y a quarante ans, un éducateur qui sur quelque sujet que ce soit, aurait tenté ce genre de manoeuvre aurait obtenu un silence gêné dans la classe comme première réaction, par la perception implicite qu’il sortait de son rôle. Car il existait encore chez beaucoup une capacité à la retenue, une forme de décence dans l’expression, une éducation au contrôle de soi. Lesquelles ont grandement disparu y compris dans les milieux catholiques traditionnels : on utilise les mots les plus violents pour dire souvent ce qui pourrait être exprimé avec plus de nuances et d’équilibre. Les commentaires des blogs cathos ou droite nationale, souvent outranciers, en témoignent : cela facilite la mise en oeuvre et l’apparente réussite de la provocation de ce journaliste.
    Certes on retrouve le même degré de laisser aller partout sur tous les sites ? Exact, mais si les catholiques qui se piquent d’être les plus formés et les plus conscients, ainsi que les militants politiques les plus attachés à la culture traditionnelle, se laissent gagner par l’air du temps, ce genre de personnage journalistique très proche de l’indicateur et d’agent provocateur de la police de la pensée peut s’en donner à coeur joie : ses outrances paraissent ”normales”, voire même la marque de fortes convictions.
    Quant l’attitude apparente et le réflexe codé pavlovien remplacent la réflexion, nous devenons semblables à ceux qui nous combattent et des proies faciles pour toutes les provocs.

  19. quand je parle de bon français, je parle de français de toutes les sensibilités que compte la France

  20. @pg
    Vos enfants sont sûrement réfléchis et pondérés, mais il faut bien admettre que nombre d’adolescents “cathos” sont poussés par l’environnement dans lequel ils vivent à se durcir et à tenir les propos qu’ont imaginent qu’ils vont tenir. Quand un de mes fils s’est vu faire le salut nazi dans le couloir du collège privé, parce qu’il allait à la messe, c’est là qu’il a eu envie de devenir raciste! Les ados sont excessifs, et c’était déjà le cas il y a 40 ans.Cela ne les excuse pas, mais la manipulation dont ils semblent avoir été l’objet est scandaleuse, ainsi à tout le moins que l’imprudence des éducateurs de cette école qui les ont laissés avec un surveillant quasi inconnu. Ce genre d’émission dessert davantage la profession de journaliste que ceux qu’ils attaquent.
    Il s’agit d’une nouvelle forme de persécution, non sanglante, mais qui finit par être bien réelle.Nos enfants devront être des saints (et nous avec!)

  21. Ce faux pion mais vrai espion a donc présenté de faux papiers ? Où on ne lui a pas demandé ?
    Il n’avait ni diplôme, ni travail, ni adresse, ni rien que l’on puisse recouper ?
    La facilité avec laquelle il a intégré le “milieu” devrait d’office discréditer les accusations qu’il porte contre le dit “milieu” aussi facilement manipulable.
    En tout cas si un journaleux peut le faire, on ose imaginer comment la police qui a beaucoup plus de moyens peut s’en donner à coeur joie.

  22. A clem : je vous rassure les écoles publiques ou sous contrat ne prennent pas plus de précautions dans le recrutement de leurs surveillants…!
    Cela appelle cependant une réflexion: si ces enfants ont réagi c’est que ce type de propos ne leur étaient pas inconnus.Peut être pourrions nous demander quelle est notre responsabilité de parents?Faisons nous attention aux propos que nous tenons devant nos enfants?discutons nous suffisamment, argumentons nous, défendons nous nos positions de manière constructive devant nos ados?Nous devons forger leurs esprits et leur capacité de reflexion pour que d’eux mêmes; ils dépassent les clichés idéologiques.

  23. c’est affligeant cette constante de tout réduire aux jugements hâtifs issus du désordre de l’apprès-guerre: les nostalgiques de ces partages obscures nés dans les circonstances “glorieuses” que l’on sait ne sont pas nécessairement ceux que le journal se plaît à désigner au grand bonheur, semble-t-il de nombre d’idiots utiles.
    Qu’il y demeure des anti-ceci ou anti-cela c’est hélas possible, mais pour l’instant la mode est apparemment surtout à l’anti-catholicisme.
    Est-il interdit de le dénoncer et de s’en préoccuper ?
    Quant aux jeunes générations dont vous parlez, pg, moi je les trouve plutôt singulièrement endurantes compte tenu du sort qui leur est réservé avant comme après la naissance, il ne faudrait tout de même pas pousser.
    Je ne suis pas sûr que nous aurions supporté avec autant de stoïcisme et de longanimité toutes les couleuvres que le système s’efforce de leur faire avaler.

  24. Je suis tout aussi choqué que vous et c’est donc tout naturellement que j’ai appelé la société capa pour leur manifester mon mécontentement.Le bon pasteur qui est visé a déjà du mal à s’implanter dans les diocèses ce reportage ne va pas les y aider.
    Je vous donne le numéro de la société pour que vous puissiez la joindre.
    0140454700

  25. Hier soir, sur TF1 : “Harry Roselmack en immersion”… mais non en infiltré ! Et pourquoi ? Eh bien parce que les fondamentalistes du reportage n’étaient pas des cathos mais des musulmans, pardi ! Les méthodes journalistiques sont donc forcément plus “clean”, et le reportage sans doute nettement plus complaisant! (c’est d’ailleurs à se demander si c’est un reportage ou une page de pub !) J’en veux pour preuve le communiqué de TF1, sans comparaison avec celui de France 2 (ben voui, les cathos intégristes sont beaucoup plus dangereux que les fondamentalistes musulmans, il faut le faire savoir !):
    “Après s’être immergé au coeur d’une cité sensible, Harry Roselmack a passé plusieurs semaines dans un univers mal connu, souvent objet d’a priori, de fantasmes, voire de peurs… celui des fondamentalistes musulmans. Comment ces fondamentalistes pratiquent-ils leur religion au quotidien ? Comment justifient-ils le port de la burqa et leur refus de la mixité hommes-femmes ? Placent-ils la religion au dessus des lois de la République ? Ce document propose une immersion inédite auprès de salafistes français. Leurs convictions, leur pratique de la religion, leur intimité : Harry Roselmack révèle une réalité qui va bien au-delà des clichés et des préjugés.”
    No comment.

  26. Membre du bureau de Dies Irae, je tiens à préciser que notre mouvement a, lui aussi, été victime des procédés de ce monsieur aux ordres. Profitant du fait que notre mouvement est ouvert à tous, il a délibéremment tenu des propos provocateurs afin d’entrainer des éléments peu formés à “déraper”. Par ailleurs, pour bien connaître l’école dont il est question, il faut savoir que ce jeune homme a pu se faire engager comme surveillant, tout simplement parce qu’il semblait parfaitement sincère.
    Ne tombons pas dans le piège de la division que nos ennemis nous tendent.

  27. Cette attitude est scandaleuse ; il n’y a aucun mot pour désigner un soit disant journaliste qui se fait passer pour un postulant à une religion et qui trahit les gens qui lui font confiance .C’est un pourri ,pensez bien à un fruit pourri .Je fais confiance à Monseigneur Ricard

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services