Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Des gendarmes du GIGN estiment qu’ils auraient pu intervenir plus tôt au Bataclan

Des gendarmes du GIGN ont envoyé une virulente lettre anonyme de trois pages à leur chef pour dénoncer sa frilosité en ne faisant pas intervenir ses hommes le soir des attentats du 13 novembre à Paris.

Au début des attentats, un groupe du GIGN s'est pré-positionné, à la demande des autorités, à la caserne des Célestins, dans le centre de Paris, pour intervenir en cas de nouvelles attaques.

« Alors que nous étions 40 opérationnels (…) prêts à mener un assaut, prêts à faire cesser la tuerie », le colonel Bonneau « attendait sagement d'être appelé » et « se cachait derrière une histoire de compétence territoriale », accusent-ils, se disant « scandalisés et traumatisés par cet événement ».

L'assaut au Bataclan contre les djihadistes a été mené par les unités de la police. La commission d'enquête parlementaire sur les attentats qui vient de rendre ses conclusions a conclu qu'il n'était « pas nécessaire » de solliciter le GIGN, estimant que la BRI et le Raid étaient mobilisés en nombre suffisant à la salle de spectacles…

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

28 commentaires

  1. Silence dans les rangs ! Pendant ce temps-là, les bourreaux exécutaient leurs victimes…

  2. La conclusion du rapport comme quoi le renfort était non nécessaire est assez hallucinante…
    Selon eux, on peut donc dire qu’attendre 3h avant de donner l’assaut lors d’une tuerie de masse est « normal ».
    Heureusement que les « terroristes » étaient des branquignoles (une dizaines armé de fusils d’assaut et seulement 100 morts en 3h… autant dire qu’ils ne savaient pas tirer du tout !).
    Il ne faut pas être un grand clerc pour montrer :
    – la totale paralysie des forces de police devant une attaque de ce type (heureusement, un commissaire a sauvé l’honneur de la police en y entrant seul avec son chauffeur)
    – la totale inutilité de la présence de militaires dans la métropole qui aurait pu aussi donner l’assaut immédiatement (quitte à faire des dommages collatéraux… au point où l’on en était de toute façon)
    – et bien entendu, l’incompétence des SR de toute nature totalement incapables de chasser ce genre de cibles tellement ils ont été conditionné à chasser du nazi (faut dire que vu le nombre de nazi(s ?) en France, faut vraiment déployer beaucoup d’énergie pour en trouver… donc on comprends que d’autres cibles soient passer à l’as).

  3. souvenez-vous du général Katz

  4. Le jour où nous sortirons des guéguerres police/gendarmerie, DGSI/DGSE, un grand pas aura été fait. D’ici là …

  5. On s’achemine vers la thèse du pourrissement de la situation comme lors des débordements des casseurs pendant les défilés contre la loi El quelque chose, rapporté par des responsables de la police qui attendaient les ordres pour intervenir.Dans la tête des machiavéliques Hollande et Valls plus il y a de peur mieux c’est bon pour eux et ça continue car tous les jours sur les merdias aux ordres, ils ne peuvent s’empêcher de nous parler des attentats histoire d’entretenir la peur et ci possible jusqu’aux élections

  6. … cela accréditerait malheureusement un laisser-faire complice de nos gouvernants. De là à penser à une opé barbouze pour faire passer des lois de surveillance de masse… il n’y a qu’un pas…

  7. le comportement du fonctionnaire dans toute sa splendeur, ne pas prendre de risque et ne faire que son travail, ne pas empiéter sur celui des autres pour ne pas perdre sa place.

  8. L’histoire ne change pas, dans les situations difficiles il y en a toujours qui préfèrent parler du sexe des anges.

  9. Imaginons la pensée des parents de victimes si les propos sont réels cependant l’attitude du colonnel ne me surprend pas en 40 quand le régiment ou servait mon père a vue sa position compromise et bien les officiers se sont mis a pleurer rien ne change nos amis musulmans ont les portes grandes ouvertes avec tapis rouge …..désespoir. désespoir

  10. On préfère 180 morts qu’un risque de bavure.

  11. C’est choquant, ce lavage de linge sale en public.
    Peut-être qu’il y a eu faute ; si c’est le cas, des mesures seront évidemment à prendre.
    Mais les hommes du GIGN, aussi bons soient-ils dans leur fonction (troupe d’élite oblige), n’en sont pas moins des soldats en bas de la pyramide.
    Ils ne font pas partie des décisionnaires et, à ce titre, n’ont pas accès à toutes les données.
    C’est facile de dire : “si on était intervenu, il y aurait eu moins de morts”.
    Mais il y avait déjà d’autres hommes d’élite sur place : serait-ce une façon de les dénigrer ?
    Et si une autre tuerie de la même ampleur que le Bataclan avait eu lieu ailleurs au même moment, on envoyait qui sur place, si toutes les troupes avaient déjà été engagées au même endroit ?
    Ces hommes sont remarquables, c’est indéniable.
    Mais qu’ils restent à leur place ; on ne demande pas à un soldat de définir la stratégie que doit mettre un état-major.
    Et si leur chef est réellement un incapable, ce qui reste à voir, ça doit se gérer en interne.
    Là, c’est lamentable.

  12. “(…) dans une lettre anonyme, lui reprochant d’être « peu courageux » (…)”
    Il n’y a que moi qui trouve que le procédé de la lettre anonyme est en soi abject et ici particulièrement paradoxal ?
    À la poubelle, les oeuvres des corbeaux ! Je me refuse à mémoriser les informations que je viens de lire, au vu de leur provenance.

  13. A cosaque,
    je crois que vous avez raison, on ne nous dit pas tout… Certains faits peuvent aider à justifier une attitude dictatoriale que monsieur Toulemonde n’accepterait pas autrement.
    Depuis les tours en Amérique, l’avion plongeant sur le pentagone etc…justifiant la guerre au Moyen Orient, on peut se poser nombre de questions !

  14. Cosaque, vous avez tiuché du doigt le but de ce gvt . Celui-ci devrait être en prison , président et 1 Er sinistre en priorité.

  15. et pendant ce temps les terroristes s’organisent sans entrave!
    il y a probablement une juridiction militaire pour s’occuper de ces dérives, une lettre anonyme est un acte de lâcheté!

  16. Je crois que beaucoup se font des illusions; lors des évènements d’Algerie des motards venaient la nuit reveiller mon père afin de l’emmener d’urgence au ministère, il n’aimait pas être reveillé…ma mère non plus…il est donc probable que ces fonctionnaires attendaient les ordres d’une “huile” mal reveillée…
    Le 6 juin 1944 le fuhrer dormait et ne voulait pas être reveillé !

  17. La conclusion de ce rapport ménage la susceptibilité des policiers car lorsque l’on passe en revue leurs dernières interventions, les professionnels restent dubitatifs. Même s’il est de bon ton de trouver leur action “formidable”, il est facile de noter quelques “difficultés”.
    L’intervention à l’Hypercasher se passe de commentaires car tout a été filmé en vue arrière par BFM/TV. Vous avez là l’exemple de ce qu’il ne faut jamais faire !
    Concernant le Bataclan, les policiers blessés l’ont été par les personnels du RAID eux-mêmes et le chien d’attaque qui a été tué également. Des traces d’impact ont été relevés à l’intérieur des boucliers de protection balistique (donc venant de l’arrière). Pour éviter la mise en cause au moment de l’enquête sur l’intervention, ces traces d’impact ont été limées !
    En fait il y a un réelle lutte d’influence entre le GIGN (militaire) et le RAID (civil). La difficulté est que la police possède des syndicats qui sont de vrais contre-pouvoirs au sein des forces de l’ordre. Remarquez bien que les seuls qui sont “fatigués” sont les policiers !
    Néanmoins en terme d’efficacité, il n’y a pas photo, seul le GIGN est membre des Forces spéciales et pas le RAID même si les médias le laisse croire.

  18. @ GG : Attention aux conclusions hâtives ! Ces lettres “anonymes” ne seraient-elles pas destinées à déstabiliser encore une fois la Gendarmerie. Souvenez-vous de 1989 ! Dans une institution militaire comme la Gendarmerie, des centaines et des centaines de lettres “anonymes” étaient arrivées du jour au lendemain dans les rédactions des merdias audio-visuels pour dénoncer des conditions de travail inhumaines. Et cela, de la part de gens interdits de syndicats, d’associations et de tous moyens de communiquer à priori. Conclusion, la Gendarmerie est aujourd’hui sous la tutelle de Béria.
    Il n’y a pas de guerre police/gendarmerie. Il y a instrumentalisation de la Police et de la Gendarmerie à des fins politiques ou idéologiques. L’Europe ne veut pas de police militaire.
    @ ben : Les Gendarmes sont des militaires. Ils obéissent au pouvoir politique en place y compris au vôtre lorsque vous dirigerez notre pays.
    Il faut faire attention à ce que l’on dit. Si demain, vous souhaitez que l’Armée, et donc la Gendarmerie, prenne position, ce ne sera peut-être pas comme vous le souhaitez (je n’en sais rien)?
    Je serais plutôt de l’avis de Cosaque.
    Attendons la conclusion de l’enquête qui va suivre ce “non-évènement”… et on verra bien !

  19. Peut-être le colonel Bonneau avait-il des ordres ? Comme dit RL : “Souvenez-vous du général Katz”.

  20. Des responsables politiques profondément médiocres ne peuvent que nommer des “chefs” aussi médiocres qu’eux…
    Les mentalités actuelles me font cruellement penser à 1940, quand le malheureux Paul Reynaud, complètement sous la domination de sa maîtresse la comtesse Hélène de Portes, s’est montré incapable de chasser plus tôt Gamelin, et cerise sur le gâteau, nommer à Weygand à sa place…

  21. C’est rassurant!…mais pas si étonnant…
    Quelqu’un attend quelque chose du tandem infernal Haroun el Poussah -Iznogoud? et de leur clique?
    Ils sont tous vaccinés au curare pour être sûr qu’ils attendront “les ordres”..Ça s’est déjà vu un Cyborg et un psychopathe qui assument des responsabilités et qui donnent des ordres en conséquence?

  22. A Ben
    Il y a eu non assistance à personnes en danger de mort. Ce gradé mérite une sanction exemplaire. De plus il fait croire que l’état voulait ce massacre.
    Le comportement de certains responsables est plus que curieux. Prenons par exemple celui de l’ancien président américain George W. Bush pendant les funérailles organisées en commémoration des cinq policiers morts à Dallas le 7 juillet dernier. Que fait-il entrain de danser le sourire aux lèvres ?
    https://www.youtube.com/watch?v=i-cRLKPIzek
    L’Hymne de Bataille de la République, chant patriotique et ecclésiastique américain, méritait-il en une telle circonstance cette attitude qui sera d’ailleurs reprise par Obama.
    Que cela soit à Paris ou aux USA, ils donnent l’impression que les attentats sont organisés dans un but précis et non dus au hasard.

  23. Le GIGN semble ne pas accepter de fermer les yeux sur les agissements du gouvernement. Et cela depuis des années.
    L’ex-patron du GIGN, Paul Barril, auteur de plusieurs livres dénonçant le gouvernement français, en était même arrivé à devoir se retrancher armé à son domicile d’Antibes.
    http://www.planet.fr/societe-antibes-lancien-patron-du-gign-retranche-arme-chez-lui.649614.29336.html
    Il a été le conseiller de plusieurs chefs d’états africains, mais il est également impliqué dans le génocide rwandais, puisque certaines personnalités françaises l’étaient et que lui ne faisait que d’exécuter leurs ordres. Le gouvernement génocidaire a tout de même été formé dans l’enceinte de l’ambassade de France en avril 1994, et c’est bien Paris qui lui a livré des armes jusqu’en août 1994.
    On se souvient aussi des déclarations du capitaine Paul Barril au sujet du réseau Coral dans lequel 340 personnalités toutes catégories confondues étaient compromis. Il avait déclaré en audience publique le 29 avril 1997 : « Je me rappelle qu’on nous avait alerté pour stopper l’enquête sur le réseau pédophile « Coral » à cause des personnalités mises en cause. »
    Bref, le GIGN en a assez d’avoir à camoufler les mauvais coups gouvernementaux.

  24. Je trouve assez regrettable que cette information soit livrée au lectorat du SB sans un minimum de mise en perspective, et d’abord de “recul journalistique” qui consisterait à dire un “supposé” groupe de membres du GIGN, d’autant plus supposé qu’anonyme.
    Cette lettre du corbeau tombe curieusement à point nommé pour déstabiliser la gendarmerie quelques semaines avant le départ de son DG charismatique, le Gal Favier, qui a réussi à redresser le moral et la position de la 4ème Armée transférée au MININT par le traitre Sarkozy, et que la très maçonnique (en sa haute hiérarchie comme en sa mentalité dominante) police nationale aurait volontiers digérée tel le boa. Ce n’est donc pas fait, mais ça pourrait l’être. et rien de tel qu’une entreprise de dénigrement pour le préparer. hypothèse, certes, mais hypothèse que l’anonymat des pseudos gendarmes, et les moeurs du système ripoublicain permet d’échaffauder.
    donc faisons preuve d’un peu de distance face à l’info brute.
    [A ceci près que, de source interne à la Gendarmerie, il y a eu effectivement un problème sur cette non-intervention, alors qu’une unité du GIGN était effectivement prête à intervenir. La question est de savoir qui est responsable d’avoir écarté cette intervention au profit de la BRI, dont les spécialistes s’accordent à penser qu’elle n’était pas la plus apte à mener la contre-offensive dans cet acte de guerre. MJ]

  25. A Carlos
    Quand je vois sur votre video les bras de Michelle, la “femme” d’Obama, j’ai l’impression d’être en face d’un travesti. “Elle” ressemble à Connie Fleming, mannequin transsexuel…
    http://www.public.fr/News/Michelle-Obama-decouvrez-son-incroyable-sosie-transsexuel-356094
    De plus ce n’est pas la première fois qu’Obama l’appelle Michael. Comme lors d’un discours prononcé le 30 Septembre 2011. Elle s’appellerait en fait Michael LaVaughn Robinson né à Chicago, le 17 Janvier 1964. Le 13 Janvier 1983, il aurait subi une opération de changement de sexe à l’école de médecine de l’Université Johns Hopkins.
    https://patriotnewstwo.files.wordpress.com/2015/03/michelle-obama-bulge-e1273238194417.jpg
    http://beforeitsnews.com/opinion-conservative/2014/03/michelle-obama-is-a-transexual-2821396.html

  26. Ah !!! Si cela n’avait pas été programmé ou n’était pas arrivé juste AVANT une échéance électorale statistiquement désastreusement perdue d’avance * * * !!!!

  27. Démarche hautement suspecte. En quoi des gendarmes de base sont-ils qualifiés pour savoir s’il fallait intervenir ou non ? Cela pue le règlement de comptes.
    La preuve, c’est la mise en cause de leur chef. Le chef d’une unité de police ou de gendarmerie n’intervient pas s’il en a envie : il intervient si on lui en donne l’ordre. Rien que cela disqualifie la lettre.
    La commission d’enquête parlementaire, qui a critiqué le gouvernement sur cette affaire, dit que l’intervention du GIGN n’était pas nécessaire. Elle est infiniment plus qualifiée que n’importe quel membre du GIGN pour le savoir.
    De plus, cette mise en cause nominative du chef du GIGN au nom d’un manque de courage supposé est ignoble. S’il y a des problèmes de cet ordre, ils n’ont pas à être exposés via une lettre anonyme à l’officier concerné, laquelle a fuité comment, d’ailleurs ? Si elle a effectivement été envoyée au commandant, et à lui seul, s’imagine-t-on qu’il l’ait obligeamment portée au Canard Enchaîné sous pli discret ?
    A lire cette missive, on croit comprendre que ses auteurs s’imaginent que le commandant du GIGN est un héros de bande dessinée, un personnage de jeu vidéo qui intervient où il veut et quand il veut parce qu’il a “des couilles”. Si telle est la conception de leur métier par ces messieurs, je suis inquiet pour la démocratie.
    Enfin, je doute fortement du portrait fait de cet officier par ses subordonnés. Je ne connais ni l’homme ni ses qualités, peut-être des critiques à son égard sont-elles justifiées, mais de là à imaginer que l’on ait pu nommer à la tête d’une unité pareille quelqu’un qui serait tellement lâche qu’il refuserait d’aller au feu alors que cela serait nécessaire et ordonné, ça me paraît relever de la fumisterie et de la diffamation.
    Guégerre corporatiste sur le dos de l’image de la gendarmerie et sur le dos de la nécessaire solidarité des Français en temps de guerre. Franchement, ça ne sent pas bon.
    Sans en connaître davantage sur le sujet, je dirais que ce sont les auteurs de cette lettre qui devraient être limogés d’urgence.

  28. En réponse au post précédent : Non cette commission n’est pas la plus qualifiée pour dire quelle unité était la plus opérationnelle pour régler cette affaire ! Cette commission composée de 31 membres sont tous des élus PS et UMP/LR hormis Patrick Calvar Chef de la DGSI (mais ancien policier lui-même!) Celui-là même qui pense et qui a dit en commission que c’est “l’Ultra-droite” qui sera le problème pour l’avenir ?
    Je rappelle que toutes les lettres anonymes provenant soi-disant de la gendarmerie en 1989 venaient essentiellement de membres de la police. Ceci est de nouveau une manœuvre de déstabilisation. Regardez à qui profite le “crime” !
    Le chef du GIGN, Hugues Bonneau, est un type trés calme et trés apprécié de son personnel. Par ailleurs, je ne vois pas les membres de la cellule Intervention du GIGN attaquer leur chef de cette manière. Au GIGN, tous les problèmes sont discutés loyalement à l’intérieur du groupe sans distinction de grade et tous les avis sont évalués conjointement.
    Par ailleurs, le futur chef de la gendarmerie sera également un officier général, Richard Lizurey, qui aura également à coeur de défendre les militaires de la gendarmerie sans se laisser impressionner par les coup bas de la maison d’en face, soutenu par certains politiques. N’oubliez jamais que la police est syndiquée ! Observez que chaque fois qu’il y a un incident les concernant, seuls les responsables syndicaux parlent aux médias, extrêmement rarement les autorités hiérarchiques de la police.
    En réalité ce qui gêne, c’est la montée en puissance de la gendarmerie et ses capacités opérationnelles réellement novatrices : présence des unités sur 95% du territoire national, PC de crise mobile alimenté H24 en images permettant une gestion opérationnelle en temps réel, une des meilleures unité d’intervention du monde (GIGN) membre des Forces Spéciales et enfin un ensemble d’unités spécialisées au maintien de l’ordre (108 escadrons de GM contre 60 compagnies CRS) mettant à disposition des autorités prés de 14000 hommes prêts au MO.
    Bref, les enjeux sont des enjeux d’influence destinés aux politiques afin de préserver des zones de compétence d’intervention, qui conditionnent les effectifs.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services