Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Turquie

Des experts turcs détachés auprès de la Commission européenne

Lu sur Les 4 Vérités – islam :

"le monstre administratif auto-proclamé « Union Européenne » vient d’enclencher une étape décisive et évidemment passée sous silence :

Un accord-clef entre la Turquie et la commission européenne a été signé en toute discrétion le 28 septembre dernier par le ministre des affaires étrangères turc, Egemen Bagis, et le vice-président de la Commission européenne en charge des affaires administratives, Maroš Šefčovič.

Celui-ci marque une nouvelle étape dans le processus d’adhésion du pays asiatique : en effet, des experts turcs seront détachés auprès de la Commission européenne. Le ministre turc, dans un communiqué envoyé aux députés européens, est on ne peut plus clair : «En d’autres mots, les Turcs vont avoir un rôle dans la formation des futures politiques et législations européennes.» Il poursuit : «Le réseau créé dans les couloirs de la commissions européenne et des institutions entre bureaucrates turques et eurocrates, va non seulement contribuer à une compréhension mutuelle, mais va également balayer les erreurs de perception et les préjugés contre l’adhésion de la Turquie dans les pensées et le cœur de certains Européens.»"

Mais que fait Nicolas Sarkozy, qui s'était engagé en 2007 contre l'adhésion de la Turquie à l'UE,  multipliant ensuite les reculades ? Il joue les gros bras face à la Turquie, lors d'un déplacement en Arménie. Et après ? Si c'est pour laisser la Commission européenne ouvrir ses portes à la Turquie, on ne voit pas bien l'intérêt de son agitation. Si ce n'est pour tromper le peuple.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Ce n’est pas nouveau. La CEDH (Communauté Européenne des Droits de l’Homme) a en son sein des juges hors UE, donc un juge turc, Mme Işıl Karakaş.
    http://www.echr.coe.int/ECHR/FR/Header/The+Court/The+Court/Judges+of+the+Court/
    Les décisions de cette cour s’impose aux Etats, violant ainsi le principe de subsidiarité. Et cette cour n’a d’européenne que le nom…
    [Certes, mais la CEDH n’est pas une institution de l’UE. La CEDH dépend du Conseil de l’Europe (46 pays membres, dont la Turquie).
    A distinguer de la Cour de justice de l’Union européenne.
    MJ ]

  2. Wikileaks avait révélé que Nicolas Sarkozy avait demandé aux sénateurs UMP de torpiller la loi reconnaissant le génocide arménien, au nom « des intérêts de la France », et de « l’amitié entre la France et la Turquie ». Une autre trahison avec son refus de la reconnaissance du massacre des harkis et des pieds-noirs. Encore deux promesses non tenues.
    La volonté de faire entrer la Turquie en Europe tout en clamant le contraire sera probablement le plus grand succès de communication de Nicolas Sarkozy. Sans grand mérite, puisqu’il a bénéficié de la complicité de toute la presse française, à commencer par celle du Figaro.

  3. Pendant ce temps le même président va narguer la Russie avec des déclarations “guerrières” en Georgie.
    Cet alignement de la France sur les intérêts nord-américains et non sur les intérêts français est vraiment incroyable.
    J’ai souvenance avoir lu un article sur M. Pal Sarkozy donc le père, répondant, en forme de boutade, à la question d’un journaliste, s’il était content de l’élection de son fils comme président de la république française: “Je préférerais qu’il le soit des États-Unis, mais bon…”.
    Réflexion qui avait du sens, mine de rien.
    Comment peut-on en être arrivé là! Il faut réagir!

Publier une réponse