Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Des évasions en série avec la complicité des juges

La presse se penche sur ce phénomène :

  • Images-3Jeudi, un détenu sarthois s’est évadé du CHU d’Angers, à l’aide d’un drap, alors qu’il était hospitalisé.
  • Mercredi, un détenu de la maison d’arrêt du Doubs s’est fait la malle pendant une sortie vélo.
  • Mercredi, un détenu n’est pas rentré de sa permission de la prison de Réau (Seine-et-Marne). Cette permission qui lui avait été accordée pour maintien de liens familiaux. L'individu avait été condamné notamment pour vols avec violence, possession de stupéfiants et conduite sans permis.
  • Jeudi dernier, c’est un détenu de la maison d’arrêt de Moulins-Yzeure dans l’Allier qui s’est fait la malle, un jeune homme de 27 ans, multirécidiviste, incarcéré pour deux ans pour trafic de stupéfiants. Il s’est évadé lors d’une permission de sortie de 24 heures au cours de laquelle il devait se rendre à Pôle Emploi. Problème: l’administration pénitentiaire avait prévenu le procureur que ce détenu risquait de s’échapper. Il en avait en effet fait état lors d’une altercation avec une surveillante en lui lançant: « De toute façon je ne reviendrai pas ». Le juge d’application des peines a décidé de maintenir la permission de 24 heures. Une évasion qui écœure les surveillants de prison.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. Doit-on encore parler d'”évasion” lorsque l’on laisse sortir les détenus ?

  2. Hier sous un autre billet
    “Quelques réactions sur Le Point:
    http://www.lepoint.fr/justice/doit-on-interdire-toute-permission-de-sortir-aux-prisonniers-radicalises-08-10-2015-1971637_2386.php
    “« Les braqueurs radicalisés sont de potentiels tueurs islamistes. Il faut désormais que nous en ayons tous conscience. Les policiers comme les magistrats », lance gravement Jean-Luc Taltavull, secrétaire général adjoint du Syndicat des commissaires de la police nationale.”
    “Les policiers concentrent ici leurs principaux reproches et affirment que certains magistrats sont « hors sol », « complètement déconnectés de la réalité qui est la nôtre depuis Charlie Hebdo ». « On est face à un problème culturel. On ne doit tout simplement pas traiter ces gens-là comme les autres. Ce n’est pas un fait divers qui s’est produit lundi. C’est un fait de plus qui montre que les temps ont changé », tonne l’ex-commissaire de Creil, Jean-Luc Taltavull. Le flic ajoute : « Les juges d’application des peines (JAP) octroient des permissions de sortir à des individus malgré l’avis défavorable de l’administration pénitentiaire.”
    L’Union syndicale des magistrats (USM) et les Jap (juges d’application des peines) sont , sans surprise, d’un avis contraire.
    Police contre justice, rien ne change et c’est encore et toujours le pauvre pékin qui paye les pots cassés.”
    Nul ne doute que, depuis, la réponse abracadabrantesque de Taubira sur l’escorte généralisée et irréaliste des permissionnaires va rassurer … les détenus.

  3. Le but de la Révolution est d’ouvrir les prisons .”Le meilleur révolutionnaire est une jeune dépourvu d’éducation et de morale” (Lénine)
    Il est vraiment curieux que les prisons françaises n’aient pas déjà implosé, par surcharge. Ne crions pas trop sur le personnel qui exerce un métier très pénible et qui va s’épuiser….Les forces de l’ordre sont à bout de nerfs…L’armée est “ensablée”.Préparez vos catacombes

  4. Il y a quelques années, on aurait raconté ces histoire en remplaçant le mot France par Belge… et on aurait des bonnes histoires “belges” qui auraient bien fait rire…
    Aujourd’hui, on les vit… Hollande l’abruti fini… Valls le fou dérangé… Tobira la névrosée…
    Et cela n’inquiète personne… On confie le pouvoir à des incapables mais – plus grave – à des gens complètement dérangés…

  5. Il faudra passer nos gouvernants et leurs juges au tribunal, ensuite nous reconstruirons la France !

  6. Tout ce que nous vivons, ce que nous devons subir est dû à l’incroyable délire qui s’est emparé du législateur depuis trop d’années maintenant, les partis sont sont la coupe des lobies, des financiers apatrides ou des “khmers” verts…
    Le peuple souverain n’existe plus.

  7. Il est certain qu’un jour, quand l’état en sera à faire des économies de bouts de chandelles (dues au vice-chandelier), il ne pourra plus payer pour les prisons. Il les ouvrira !
    Si en 1789, il n’y avait pratiquement personne à la Bastille, aujourd’hui on ne peut en dire autant !
    La France a donc toutes les chances de connaître une guerre civile brutale et mortelle, si rien ne change. Si on continue à voter pour ceux qui sont les responsables de l’état du pays aujourd’hui : les Républicians et les socialistes !

  8. @PK
    “complètement dérangés…” ou pervers?

  9. Pervers mais complice absolu.

  10. Nos prisons sont à l’image de la France, ouvertes comme des hôtels de passe, sous la férule des maquereaux de l’Elysée et de Matignon.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services