Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration / Valeurs chrétiennes : Education

Des enseignements de langue et culture d’origine assuré par les ambassades

Philippe de Beauregard, maire de Camaret-sur-Aigues, dans le Vaucluse, a eu la désagréable surprise de se voir imposer par l’Education nationale la mise à disposition de deux salles communales pour accueillir des enseignements du marocain et du turc. Il explique dans Minute :

Unknown-7"[…] A la rentrée scolaire de septembre 2014, j’ai reçu un courrier comminatoire du directeur de l’Académie m’enjoignant de mettre à disposition deux salles de classe dans le cadre des « enseignements de langue et culture d’origine ». J’ai aussitôt pris contact avec l’Académie pour savoir à qui cet enseignement s’adressait et dans quelles conditions il serait dispensé. Comme, sur la commune, il y a de nombreuses familles d’origine italienne, j’ai pensé un moment que le rectorat avait peut-être choisi de mettre la langue de Dante à l’honneur. J’ai rapidement déchanté. En réalité, ordre m’était donné de fournir une salle de classe de l’école Mistral pour l’enseignement de l’arabe et de la culture marocaine, et une salle de l’école des Amandiers destinée à l’enseignement du turc !

[…] C’est stupide et irresponsable de vouloir enseigner l’arabe et le turc à des enfants qui ânonnent le français et dont les familles immigrées peinent à s’intégrer. Leur offrir des cours d’arabe, c’est faire le jeu du communautarisme. Et bien évidemment, j’ai immédiatement été inquiet. Il faut rappeler, et souligner, que les Elco ne relèvent pas de professeurs payés et encadrés par l’Education nationale. L’enseignement est  assuré par un personnel recruté et rémunéré par les ambassades des pays concernés. A Camaret, le professeur chargé d’enseigner le marocain est donc un sujet de sa majesté Mohammed VI, lequel porte officiellement le titre de Commandeur des croyants. Quant au professeur chargé d’enseigner le turc, il est payé par l’ambassade d’Ankara à Paris et reçoit ses consignes d’un gouvernement islamo-conservateur dont la politique sulfureuse est régulièrement condamnée par la communauté internationale et les associations de défense des droits de l’homme. Mais le plus gros, c’est qu’on ignore sur quels supports pédagogiques s’appuient ces enseignants musulmans pour articuler leurs cours ! […]"

Partager cet article

20 commentaires

  1. Complicité de la république avec l islam . Pas de classe disponible, serait ma reponse !

  2. “Comme, sur la commune, il y a de nombreuses familles d’origine italienne, j’ai pensé un moment que le rectorat avait peut-être choisi de mettre la langue de Dante à l’honneur.”
    N’y a-t-il pas discrimination de ces enfants de familles d’origine italienne? Ne peut-on pas lancer une action anti-discriminatoire, en insistant sur le nombre des enfants discriminés (surtout si ce nombre est plus important que celui des élèves susceptibles de “bénéficier” des ELCO arabes)?

  3. Cette imposition au maire de Camaret est d’une irresponsabilité totale de la part des autorites republicaines soit un acte de pactisation avec l’ennemi d’autant plus que le Roi du Maroc lui meme devant le danger d’endoctrinement salafiste a fait interdire les cours en arabe depuis un an et demi dans son propre pays.
    J’ai de plus en plus la ferme conviction que ces republicains qui nous gouvernent sont ou des incapables qui ne voient pas les consequences de leurs actes sur le long tetme ou des traitres qui veulent detruire notre pays et instaurer la guerre civile pour générer ensuite des profits immenses sur les ruines a reconstruire ou abattre la France pour s’emparer de tous ses territoires métropole et domtom qui sont territoires hautement steategiques pour sécurité.
    Cs gens n’ont aucun amour de l’Homme.

  4. Déjà Hollande envisage la PARTITION de la France au profit des « arrivants ».
    Depuis 40 ans, nos dirigeants veulent ménager une TRANSITION DOUCE vers Francarabia et espèrent ainsi se voir accordé l’AMAN par les dirigeants futurs.

  5. La France est dépecée par des “élites” irresponsables et corrompues.

  6. Pour aller dans le sens de Valere, je crois moi aussi qu’il faut envisager une partition du territoire français : une zone française, habitée par des français uniquement et qui entendent le rester, et une autre zone où ça sera le françaouistan…
    Et donc, par conséquent, la première aura un aspect occidental chrétien ordonné et moderne, et la seconde aura l’aspect de la France des banlieues et des cités actuelles…
    On ressemblera à Israel entouré par des nations hostiles et arriérées… quelle tristesse !

  7. @Irishman
    Ce ne sera jamais possible, car les françaouistanais viendront envahir la zone française belle et organisée, pour fuir la m.rde endémique de chez eux ….

  8. Tout çà est dans leur logique de destruction de notre identité chrétienne et européenne.
    Ils veulent favoriser l’implantation de “populations” étrangères comme ils disent en novlangue et plus précisément en langage sociologique administratif et soviétique.
    – dans ma jeunesse, on ne parlait pas ainsi de “population.”
    Ils nous imposent tout un vocabulaire abstrait et pénible, toujours pour nous déraciner et nous éloigner un peu plus du Réel.
    Ceci est “comique” sans être cynique… Pour ce qui me concerne, j’estime avoir le droit de rire de cette situation absurde… Je veux préciser par là, que l’Etat français centralisateur jacobin a refusé de signer la charte européenne des langues minoritaires. C’est le seul Pays d’Europe! Pourtant, la réalité est qu’il y a le corse, le basque, l’occitan, l’Alsacien, et d’autres parlés que j’oublie peut-être.
    Il y a aussi le vrai breton, qui est en vérité pluriel ; celui qui n’est pas en conserve ni idéologique car il touche à l’aspect transcendant du vécu des gens… Il n’est pas un dialecte mais une langue avec une grammaire… je l’entends encore dans mon cœur ; il chantait à mon oreille avec son accent tonique particulier que ne peut pas rendre le “breton de conserve!
    Et voilà que maintenant ceux qui ont capturé le pouvoir à Paris, et ailleurs… déroulent un tapis rouge aux arabes, aux afghans, aux turcs, etc,
    En vérité : à l’islam!
    – Pour ma part, j’en ai déjà parlé en ce qui concerne le breton unifié : il ne me concerne pas car c’est un langage codifié par des idéologues matérialistes de gauche qui ne correspond pas au réel et qui ne touche pas mon cœur… mes ancêtres ne l’on jamais parlé et mon grand père ne le comprenait pas!
    Et puis, je veux défendre La France malgré les difficultés et les erreurs du passé… Ensemble, nous devons être plus fort. J’aime écrire aussi en Français ; c’est une belle langue avec une magnifique culture et des écrivains, des poètes aux écrits sublimes… Il nous faut défendre nos héritages culturels et spirituels ; c’est vital. Il s’agit aussi de notre âme personnelle et celle commune de notre Pays La France.
    Mettons-nous sous la protection de notre Maman du Ciel… et de St-Michel archange et de ses légions.
    Les temps sont durs ; ce monde est absurde et impitoyable.
    Haut les Cœurs!

  9. Mais comment des maires se laissent-ils faire, et pourquoi? Peut-on me dire sur quelles réglementations l’académie dictatoriale se base-t-elle pour imposer de telles absurdités à l’évidence nuisibles à la France et aux Français? Résistance, résistance svp messieurs les maires!

  10. Lu sur Eduscol:
    “Les enseignements de langue et de culture d’origine (ELCO) concernent neuf pays : l’Algérie, la Croatie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, le Portugal, la Serbie, la Tunisie et la Turquie. Ils sont mis en œuvre sur la base d’accords bilatéraux prenant appui sur une directive européenne du 25 juillet 1977 visant à la scolarisation des enfants des travailleurs migrants.”
    Donc ça ne date pas d’aujourd’hui, ni même d’hier. Mais le but original était de ne pas couper les enfants d’immigrés de leurs origines (langue parlée et écrite) parce qu’ils étaient supposés repartir avec leurs parents dans leur pays (et donc pouvoir suivre l’école là-bas).
    Le problème est qu’aujourd’hui les migrants ne repartent plus et que cet enseignement réduit les enfants à leurs origines alors qu’ils resteront en France et devraient au contraire se sentir Français.

  11. Cette attitude consiste à “livrer l’occident à l’islam ”
    http://www.dailymotion.com/video/xfnoaw
    Avenir de l’europe : la guerre !!!!
    https://www.youtube.com/watch?v=Sqy5oep9ZGk

  12. Une France aux mains des collabos, des traîtres, comme cela ne s’est jamais passé !

  13. Il faut “tuer la France ”
    Pour certains c’est une nécessité ABSOLUE !!!
    Si d’ici 10 ans tout au plus le sursaut national salvateur n’a pas lieu ,alors , la France sera “rayée ” de la carte du monde.
    Sur les atlas géographique , le nom même de France aura totalement disparu “!!!!!

  14. Des enseignements…assurés.
    Ah! si les Français ne maîtrisent pas l’orthographe de leur langue, on comprend que les immigrés préfèrent apprendre leur langue d’origine.

  15. L’arabe enseigné n’est pas la “langue d’origine” parlée en Algérie et au Maroc, qui ne sont que des dialectes locaux incompréhensibles en dehors de leur zone de locution. Le but de l’Education Nationale est-il d’assurer une continuité linguistique entre les générations (auquel cas ce sont ces dialectes qu’il faudrait enseigner), ou bien d’enseigner la langue religieuse commune à toute l’ “oumma”? ( in article “oumma” sur Wikipédia : “Pour Marie-Thérèse Urvoy, l’idée d’umma implique « nécessairement une vision hiérarchisée du monde : le croyant supérieur au non croyant, l’homme à la femme… » Pour cette raison, il ne saurait exister d’égalité entre tous les sujets quels qu’ils soient, l’égalité ne pouvant exister qu’entre les croyants”.

  16. Oubli réparé
    Objectif : TUER LA FRANCE , COMMENT ET POURQUOI!!
    https://lesmoutonsenrages.fr/2016/09/04/objectif-tuer-la-france-comment-et-pourquoi/

  17. @Irisman,
    Je rejoins tout à fait florilège.
    L’appétit de conquête des uns ne cessera qu’avec l’extinction des autres et ils ne nous laisseront aucune place chez nous. Sauf si nous les combattons.
    D’ailleurs pourquoi nous battrions-nous pour un morceau de France demain et pas pour une France entière, dès aujourd’hui ?
    Nous devons nous battre et solliciter l’aide du Seigneur, celle de Notre Mère du ciel et celle de Saint Michel.

  18. A Alpin.
    Merci pour les liens…
    J’ai croisé Bernard Lugan. C’est vraiment quelqu’un de bien et de simple sur le plan humain, en plus de son érudition.
    C’est ce que me disait aussi ma grand-mère : la guerre de 14 a été une cassure, un basculement vers une réalité plus dure, plus marchande… en plus du fait qu’il y a eu énormément de morts. En Bretagne plus de 140 000 morts dont les noms sont marqués sur le mur du sanctuaire de St-Anne d’Auray. Et partout ailleurs aussi dans les Pays et Terroirs de France.
    Et quand nous apprenons le dessous des cartes… cela donne le vertige!
    Nous sommes gouvernés par des monstres assoiffés de sang. Il faut nous réveiller et ne plus demeurer dans la posture de la victime ; ce n’est pas une fatalité.

  19. A Patricia , j ai lu ce livre , trouvé dans ” la cité du livre” chez vous , qui raconte la vie d un jeune paysan catholique sous la mitraille de 14-18 , qui est bouleversant , dans sa simplicité d écriture , dans cet amour de la France , mais aussi dans cette tristesse , cette fatalité devant ce besoin qu a eu la république d éradiquer toute une jeunesse chretienne alors que des voix royales voulait arrêter le conflit .
    J ai retrouvé dans votre belle région , moi expatrié de mes montagnes du Centre , une belle communauté chretienne , qui fait chaud au cœur malgré les gauchistes qui pullulent dans le 22 et le 35 . Mais cela. , je les oublie.

  20. Merci Le Forez.
    Comme vous dites : çà pullule dans le 22 et le 35!
    Mes grands parents étaient des gens simples et droits… c’est avec eux que j’ai appris à aller à Ste-Anne d’Auray pour le Grand Pardon du 25 juillet.
    J’espère de tout mon cœur que le Pays de mes Pères va se réveiller pour se souvenir de ses racines spirituelles… Il y a eu de nombreux saints chez nous et de grands ermites à l’image des Pères du désert.
    Je ne désespère pas… je constate qu’un certain nombre de Bretons se sont dévoyés dans des idéologies matérialistes stupides, surtout depuis Mitterand et ses promesses “bidons.”
    Il y a aussi, de fait, un regain de paganisme avec l’occultisme et les pratiques ésotériques…
    Bref, je m’impatiente un peu : je trouve qu’ils tardent à retrouver le chemin du retour vers l’Essentiel ; l’absolu et le Bon Dieu.
    Et plus simplement du bon sens… Ils ont oublié leurs anciens qui bien que souvent pauvres étaient des gens dignes et courageux.
    “Bretagne Toujours”, ou encore
    “Breizh Atao.”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services