Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / Pays : Turquie

Des enseignants turcs dans les écoles communales

Voici la position de Philippe de Beauregard, maire (FN) de Camaret sur Aygues (84) et conseiller régional PACA, à propos du dispositif ELCO (enseignements des langues et civilisations étrangères) qu’impose l’Education nationale à certaines communes.

Courrier DASEN

Partager cet article

4 commentaires

  1. Ces gens-là (turcs et arabes) n’avancent uniquement parce qu’on nous oblige à reculer et à s’agenouiller…
    Ce ne sont pas ces cro-magnons orientaux que je crains, mais bien la scandaleuse attitude de soumission des dirigeants politiques européens et français !
    Quand je pense qu’il suffirait d’identifier les 15 ou 20 plus grands responsables de la finance internationale qui organisent tout ce foutoir migratoire, de les choper et de les enfermer définitivement… pour ne pas dire autre chose.

  2. C’est une fois de plus l’accouchement d’une souris.
    Dans un département d’ile de france – sud, déjà des  » vacataires  » étaient employés par le mammouth dans des lycées d’état.
    Nous avions déjà relevé l’appartenance de certains d’entre eux avec la mouvance islamo-musulmane, et plus particulièrement celle des  » frères musulmans « , mais cela ne sembla émouvoir personne, même pas (et surtout pas) la  » valseuse ibérique « , pourtant prince consort, régnant tristement sur cette zone géographique. Toujours est-il que des prosélytes islamistes sont infiltrés au coeur même des établissements scolaires sur des zones dites sensibles, sans que ni leur hiérarchie directe, ni les autorités de « l’éducation nationale », ni les services ne s’en émeuvent ……… Peu formés, dépourvus de capes, encore moins agrégés ces adeptes d’une idéologie qui est tout sauf celle de la paix oeuvrent ainsi librement à la diffusion de leur idéologie, tout en étant rémunérés par une république devenant de plus en plus inconsciente.
    Depuis ces types lancent désormais ce qui ne seront pas autre chose que des écoles coraniques, sous contrat, certes avec le message qu’il convient de tenir en amont. Tant les « valeurs » de l’islam sont opposées aux « valeurs » peintes ou gravées sur les façades des mairies ……….

  3. La 1 ere mesure immédiate , suite à cet échec de rejeter dans les règles, ce muzz , doit provenir des parents , qui doivent retirer leurs enfants de ces écoles , puis ces mêmes parents doivent bien montrer cette désaffection au rectorat et bien montrer que nous sommes contre l entrisme de ces muzzs dans le système scolaire et dénoncer ouvertement cet acoquinement entre une rep soi-disante laïque et l islam ce qui est illogique quant aux dires de cette soi-disante indépendance avec les religions . Laïque oui mais à géométrie variable , oui . Le but est bien de diluer notre civilisation chrétienne dans une mixture idéologique neauseabonde . Cela démontre bien que la prétention affichée de la rep d être laïque est insuffisante à combattre le christianisme et qu elle a besoin de faire une alliance ,même contre-nature . Elle le paiera cher , nous aussi mais qu importe , la petite armée de Gédéon a gagné malgré l ennemi en surnombre.

  4. Ces enseignants turcs parleront-ils à leurs élèves du génocide des Arméniens ?

Publier une réponse