Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Des économistes soutiennent le programme de Marine Le Pen

Des économistes soutiennent le programme de Marine Le Pen

Un groupe appelé “Les Financiers éveillés”, composé d’économistes et de dirigeants dans le domaine de la banque et de la gestion d’actifs, publie une tribune dans Valeurs Actuelles pour soutenir le programme économique de Marine Le Pen, estimant que “le vote pour Marine Le Pen comme le seul authentiquement raisonnable d’un point de vue économique“. Extrait :

[…] Prenons alors l’actif ciblé, une entreprise, un immeuble ou une infrastructure, et attachons-nous à étudier le cadre dans lequel il s’insère : est-il déjà « sécurisé » ? Autrement dit, si l’investisseur achète une action, qui est un titre de propriété, a-t-il l’assurance que ce droit sera respecté, c’est-à-dire qu’il ne risque pas de se le faire ôter par la force, le vol ou la prévarication, ce qui advient souvent en cas de guerre, fussent-elles des guerres civiles larvées. Cette seule question en amène une autre : qui garantit ce droit ? Est-ce l’État régalien, qui sait concentrer sa capacité d’intervention sur ce pour quoi il est conçu, c’est-à-dire le monopole de la violence légitime ? Ou bien est-ce le voisin mieux armé ? Ce doit bien être une priorité d’un candidat à la présidentielle.

Faisons le tour de l’immeuble ou des bureaux en question, et interrogeons-nous sur la qualité des relations que l’ensemble de ce que l’on appelle les parties prenantes (salariés, sous-traitants, riverains) entretiennent. Quel degré de confiance mutuelle peuvent-ils s’accorder et de quoi cette confiance procède-t-elle ? De relations de confiance, de voisinage, de respect enfin d’un nécessaire récit commun qui pourrait être, par exemple, la France ? Assurément, c’est une priorité car sans ce projet, ce substrat commun, qui ne peut se bricoler artificiellement, tous les entrepreneurs vous le diront, la société ne tient pas. Les travaux de Robert D. Putnam sur la confiance constituent à cet égard une preuve irréfutable : plus la diversité au sein d’une société est grande, moins règne la confiance.

Enfin, attachons-nous au modèle économique de l’entreprise, qui doit nécessairement être rentable, c’est-à-dire capable de générer des profits en vendant un produit ou un service à un vrai prix de marché. Autant que possible, l’investisseur souhaitera comprendre la réalité de ce modèle économique, sa vigueur, son originalité, et se méfiera des prix artificiels et/ou des fausses réglementations. Ces mêmes réglementations souvent peu respectueuses des spécificités locales, car plus inspirées par une volonté aveugle d’uniformisation, par exemple à l’échelle européenne, que par le souci de préserver un tissu économique qui doit pouvoir se régénérer naturellement par le jeu de la libre entreprise.

Finalement, l’on trouve, dans ce rapide raisonnement de l’investisseur consciencieux, les piliers du discours de Marine Le Pen qui s’articule autour de trois idées simples, à savoir que l’État doit exercer son autorité, que la communauté nationale doit être préservée de sa possible dissolution et que l’Europe uniformisée est une aberration. Car il en va tout simplement de la capacité à générer de la richesse économique dans un pays. Le reste n’est que de l’enfumage. […]

Le débat est rouvert. D’autant plus que la facture économique de la crise sanitaire s’élèverait à 424 milliards d’euros, selon le ministre des Comptes publics. C’est l’équivalent de 20 % du Produit intérieur brut (PIB) de 2020.

Partager cet article

8 commentaires

  1. 💶Au 12 avril 2021, 68.690.508 millions de tests PCR ont été réalisés en France. Un test coûte entre 54 et 70 €. Environs 4,2 milliards d’euros ont donc été dépensés par l’Assurance Maladie (nous) pour un total de 7% de positifs…

    🚨🚨🚨Soit l’équivalent de la construction de 16 hôpitaux. Celui de Melun a en effet coûté 256 millions d’euros.

    • Mais les hôpitaux on les ferme en masse !

      Pas besoin d’en construire car ils sont faits pour soigner et il n’est pas question de soigner !

      – Pas de soins aux malades
      – Les vieux dans les HEPAD on les traite au Rivotril
      – Ceux qui font des thrombose on les mets en réanimation…
      – Les suicidaires on les aide à ne pas se rater
      – Les handicapés on les élimine en ne les alimentant plus.
      – Les positifs au faux test PCR on les vaccine pour avoir un taux de survie proche de 0% sur 2 ans…
      – Les bébés on les avorte.
      – Pour les autre la loi sur l’euthanasie arrive… Un peu de patience !

      Vous voulez faire quoi avec des hôpitaux ?

  2. Les économistes ? Qu’ils se taisent !
    Il n’y a pas d’économie, il y a les écuries d’Augias en pire avec partout des voyous et des mafieux.
    Une grande arnaque généralisée, un jeu de bonneteau géant…
    On se passe de ces “spécialistes” du rien du tout qui se battent comme des chiffonniers pour savoir lequel d’entre eux surpassera les autres en incompétence !

    Il faut des réformes abyssales avec des tribunaux d’exception et des prisons en masse pour banquiers et financiers…
    Et sortir de ce système véreux dont nos Monarques nous avaient pourtant protégés pendant des siècles.

  3. Le parti pris par MLP de maintenir l’ISF, machine à bloquer le capital en formation, et donc les nouveaux emplois, est un démenti formel à toutes les incantations brumeuses de ces “financiers” mal réveillés.
    Elle ne jure que par l’étatisme et la fonction publique pléthorique et parasite, qui pourtant assomment la France active et confrontée, elle, à la concurrence.La fiscalité n’est pas assez lourde pour ces étatistes du nouveau FN, il faut attirer les gogos de Mélenchon, et l’on perdra bien des français attachés aux principes de la France éternelle.
    MLP n’a pas un début de culture économique , ni politique (voir l’état des cadres et des candidats du parti, le quasi dépôt de bilan d’un parti surendetté est révélateur d’une incapacité congénitale.
    Le dernier espoir est un changement immédiat de président dans ce parti à la dérive morale, toujours en retard d’une nouvelle soumission aux mensonges du système.
    Une invitation à un dîner du CRIF, cela vaudrait bien des abandons.

  4. Marine Le Pen était la première à exiger la vaccination obligatoire pour tous …
    Elle ne comprend décidément rien à rien, si “on” la laissait accéder au pouvoir, nous, catholiques, n’aurions plus que nos yeux pour pleurer ! elle “équilibrerait” les descentes de police entre les musulmans et les fdesouche, histoire de ne pas se montrer raciste, ne nous faisons aucune illusion !

  5. Tel que c’est parti (selon des pronostiqueurs manipulés), le second tour serait entre Le Pen et Macron.

    Et si nous faisions mentir ces manipulateurs ? Car, comme à l’épisode précédent, ce ne sont pas les histoires de costumes offerts et autres petites erreurs qui manquent… Surtout pour un Président sortant qui aura tout raté.

    Un second tour Hidalgo – Zemmour, ça aurait de la gueule, non ? (Pas Hidalgo – Valls car on aurait deux espagnols !)

    A suivre…

  6. Jamais je n’ai voté pour elle et jamais je ne voterai pour elle ! Ce parti ne sait même plus quelle est sa raison d’être. Soyez patients ! Tout vient à point. Rien n’est définitivement figé… ça s’active en coulisses. Vivement le lever de rideau.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]