Des cours sur l'abstinence en complément des cours d'éducation sexuelle

Lu ici :

"Le Parlement britannique examine vendredi un projet de loi visant à imposer des cours sur l'abstinence aux jeunes filles de 13 à 16 ans. La députée conservatrice qui mène cette proposition, Nadine Dorries, une élue conservatrice du Mid Bedfordshire, a expliqué en mai vouloir lutter contre les dérives d'une société "saturée de sexe", et aider les jeunes filles à considérer que l'abstinence peut être "cool". Selon l'Association humaniste britannique (BHA), Mme Dorries est essentiellement soutenue par des groupes chrétiens conservateurs. Sa proposition a provoqué l'indignation de mouvements féministes, humanistes et de défense du droit à l'avortement [sic]- un droit que Mme Dorries a souhaité limiter par le passé. Plusieurs centaines de personnes prévoient de manifester devant le Parlement aujourd'hui. Des critiques se sont également élevées dans les trois principaux partis britanniques. Ces cours ne visent pas à remplacer les séances d'éducation sexuelle obligatoires dans les écoles publiques britanniques, mais à apporter un complément, un tantinet anglé. Pour Mme Dorries, citée par le Guardian, il s'agit de gagner un "combat permanent" contre "le taux incroyablement élevé d'activité sexuelle et de natalité chez les adolescents." Sa solution, "c'est d'apprendre l'option de l'abstinence à nos filles et à nos garçons, la possibilité de simplement dire 'non', ceci dans le cadre des cours d'éducation sexuelle obligatoires" "La pression des camarades est un facteur clef de l'activité sexuelle précoce dans notre pays. La société est obnubilée par le sexe. Apprendre à un enfant de sept ans à mettre un préservatif sur une banane, c'est presque lui dire : 'vas-y maintenant, essaie toi-même,'" poursuit la députée conservatrice.

Le projet de loi a peu de chances d'être adopté sans le soutien des principaux partis, mais les positions vigoureusement défendues par Mme Dorries ont provoqué un débat houleux en Grande-Bretagne."

9 réflexions au sujet de « Des cours sur l'abstinence en complément des cours d'éducation sexuelle »

  1. Quitterie

    Je souhaite bon courage à ceux qui vont enseigner l’abstinence aux jeunes Britanniques, c’est le pays dans lequel les jeunes commencent leurs vie sexuelle le plus tot, et le sexe est completement banalisé … En tous cas cette initiative ne peut etre que saluée.

  2. VD

    Simple bon sens : tout parent veille logiquement à ce que ses enfants n’ai pas des activités inadaptées à son âge (saut en parachute à 4 ans, tir au fusil à 2 ans, permis de conduire à 8 ans…) ; de même développer une vie sexuelle suppose une maturité affective, une capacité à en gérer les conséquences (naissance, mais aussi ruptures, etc.).
    Quand l’éducation nationale, aura-t-elle ce courage ?

  3. Buffalo

    Les anglo-saxons sont, il est vrai , capables du pire en matière de philosophie et de morale. Ils sont aussi capables de changer, de se remettre en cause, de se réformer si les faits contredisent les discours. En France, ce type de revirement est plus difficile car nous sommes de parfaits idéologues et des conservateurs par principe. On conserve les “acquis sociaux”, les troupeaux de fonctionnaires, l’avortement conçu comme un “droit” définitif…Les Américains reviennent petit à petit de leurs lubies progressistes, les Anglais commencent à redécouvrir les vertus de la continence sexuelle pour les jeunes…En France, on peut toujours attendre. Pays irréformable, nous n’avons pas d’autre issue que la naufrage, sauf miracle.

Laisser un commentaire