Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Des blagues sur la Bible, oui, sur le Coran, non

Un humoriste explique pourquoi il fait des blagues sur la Bible dans son spectacle, mais pas sur le Coran :

«Le contexte ambiant vous oblige-t-il à la prudence? Y a-t-il des sujets que vous n'abordez pas volontairement?»

«Dans le spectacle, je parle à moment donné de la Bible. Je dis que j'aurais voulu faire la même blague sur le Coran mais que je n'ai pas eu les couilles de le faire. Les gens ont envie de se distraire, ont besoin de rire, sans pour autant en être conscients. On en a besoin, sans forcément en avoir envie».

Partager cet article

10 commentaires

  1. venant de ce guignol, ce n’est ps étonnant comme quoi ils n’en ont pas . alors ils devraient s’abstenir.

  2. “Un saint triste est un triste saint”(phrase de saint François de Salles) . L’humour fait partie intégrante de la foi catholique . En revanche on n’a jamais entendu dire que les prêcheurs musulmans maniaient l’humour sur eux mêmes ou sur le coran .
    Bien sûr je parle d’humour , pas de “torchonneries” comme on peut en voir sur charlie hebdo.

  3. Ce Franck Dubosc, connais pas.

  4. C’est une des multiples raisons pour laquelle les républiCaïns sont ridicules lorsqu’ils se mettent à parler de l’égalité des droits vu qu’ils ne l’ont JAMAIS appliquée.

  5. à gaudete :
    ils en ont .. et pas envie de se les faire couper !

  6. Un “guignol” très prudent, l’inspiration venant de la Bible, Livre Sacré pour les chrétiens, il pense que ce n’est pas grave : ils ne diront rien, eux, et pas de risque de se faire tuer !
    Mais viendra le temps où il faudra rendre des comptes à Dieu Lui même et là… il ne sera plus question de faire rire !

  7. Un livre sympa à lire “Dieu est humour”,(notez que humour n’est pas grossièreté et blasphème) et pour ma part je ne ferai pas d’amalgame quand je pourrai lire “ALLAH EST HUMOUR”…

  8. La partialité et la lâcheté permettent, tout en paraissant “émancipé” et subversif, de faire son beurre d’amuseur public en toute sécurité. Ce monsieur n’est qu’un petit boutiquier.

  9. Une petite en passant, apprise chez les Jésuites, pour nous montrer que même Jésus était raciste. Il a terminé une de ses paraboles par : « … mais si le sel vient à s’affadir, avec quoi le salera t-on ? » 🙂

  10. Après les sans-dents, les sans-couilles…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]