Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Derrière l’islam de France, les Frères musulmans et autres organisations islamistes internationales

Dans un entretien au Figaro Magazine, Alain Juppé déclare à propos de l'islam :

"Il ne faut pas céder à la tentation de l’amalgame entre un islam de France respectueux des valeurs républicaines et un fanatisme islamiste d’un autre âge (…) Le conseil français du culte musulman, qui est une bonne initiative de Nicolas Sarkozy, ne marche pas bien (…) Il faut le réformer pour qu’il joue mieux son rôle, par exemple dans la formation des imams" 

Sur son blog, Bernard Antony commente et analyse ses spropos :
 
ImagesCA0S255Y"Comme son mentor et modèle de jadis, notamment en pratique démagogique, Jacques Chirac, Juppé, certes pas nul en tous les domaines, a le don de formuler des lieux communs, souvent avec la suffisance qui le caractérise. Sur la question de l’islam, la superficialité de ses jugements a toujours été consternante (…)
 
Ses propos du jour sont dans la même ligne de déni de réalité. Bien sûr, tout le monde s’accorde, et nous aussi, sur l’erreur et l’injustice que l’on commettrait en « amalgamant » tous les musulmans, c’est à dire en les faisant tous partisans ou complices du jihâdisme et du terrorisme.
 
Mais pour autant, comment ne pas voir que dans ce qu’il appelle « l’islam de France » les Frères musulmans et autres organisations islamistes internationales sont de fait les plus organisés et de plus en plus nombreux ? Chez nous elles n’invitent certes pas au jihâd ni au terrorisme comme elles le font par exemple en Egypte. Leur travail consiste simplement à éduquer, structurer, encadrer l’oumma en France. Car il n’y a pas d’oumma de France !
 
L’oumma,« la communauté des croyants », est la valeur fondamentale de l’islam, supérieure à toutes les autres. Elle n’est pas seulement le principe d’unité de croyance, d’appartenance religieuse. C’est la réalité matricielle, globalisante, totalitaire. Le musulman n’existe que par elle et à travers elle, sans les distinctions apportées par le christianisme entre le spirituel et le temporel et surtout la valeur et l’autonomie de la personne humaine.
 
Il y a bien sûr en France, comme ailleurs dans le monde musulman, quelques intellectuels désireux de sortir l’islam de son carcan liberticide de toute libre analyse. Mais ce ne sont pas forcément ceux qui, habiles dans l’art de la taqiya , se plient volontiers au discours des « valeurs de la République » (…) Pour ceux-là, sans précipitations et sans fanatisme, sous le couvert de ces valeurs de la République, l’important n’est-il pas d’implanter toujours plus le« Dar el islam » ? Les valeurs de la République ? Mais oui : celles d’une république islamique !
 

 
Enfin, Juppé ne pèse pas du tout l’immense erreur commise hier par son rival d’aujourd’hui, Nicolas Sarkozy, avec la création du Conseil Français du Culte Musulman.
Le cardinal Lustiger, sur cela, manifesta alors avec raison son opposition à« faire ainsi de l’islam une religion d’État » en la dotant de surcroît d’un clergé qui n’avait jamais existé dans la tradition sunnite.
Quand on a un minimum de connaissance de la réalité de l’islam et de ses organisations, on pèse combien est illusoire et même absurde le désir de Juppé que ce conseil puisse « mieux jouer son rôle dans la formation des imams ». car s’il y a, redisons-le, une commune conscience d’appartenance à l’oumma, les rivalités des écoles juridiques d’interprétation de la charia, des confréries, des solidarités tribales et des stratégies d’implantation des organisations financées par différents États sont âpres.
Il est prévisible que l’élaboration de cette formation sera l’occasion de nouvelles querelles au sein du conseil que préside le recteur Boubakeur qui ne tient le peu d’influence qu’il a que par l’appui des gouvernements."

Partager cet article

5 commentaires

  1. Les « musulmans modérés respectant les valeurs républicaines » réclament des horaires différents dans les piscines, font supprimer le porc à la cantine, exigent que leurs femmes soient soignées par des médecins femmes, sont responsables du fait que l’abattage rituel devient le mode par défaut en France, amènent leurs enfants en retard à l’école le vendredi matin pour cause de prière incontournable,…
    L’islam modéré est juste en train de transformer la France en pays musulman parce que les français ou au moins ceux qui les dirigent n’aiment pas la France, sont faibles, et préfèrent le plus souvent l’Islam à la très haïssable Eglise Catholique.
    La laïcité pour tous, ce n’est pas maintenant !!

  2. Le député suisse Oskar Freysinger ,considère les frères- musulmans comme excessivement dangereux, plus que fanatiques ,c’est à dire !!!!!!
    http://www.enquete-debat.fr/archives/oskar-freysinger-les-freres-musulmans-sont-bien-plus-dangereux-qual-qaida

  3. Les Français ne sont pas seulement faibles. Ils sont complètement aveugles !

  4. Ce sont toujours les ennemis du pays qui dénoncent les soit disant amalgames…
    On n’entend jamais ou presque les musulmans !
    Il n’y a jamais de condamnations claires et nettes !

  5. Mais qu’est-ce qu’ils ont tous ces journalistes à reproduire les phrases creuses de ce débris de nomlenklatura UMPS, islamophile ignorant. J’ajouterai aux propos de B.A. que seuls les musulmans sont habilités à réformer l’islam. Certains très courageux comme le maréchal Al-Sissi d’Egypte a instamment demandé aux autorités religieuses de l’université Al-Azar du Caire de s’atteler à la besogne. Sera-t-il entendu: écoutez-le sur https://www.youtube.com/watch?v=NJfnquV7MHM.
    Juppé me fait penser à ces proverbes égyptiens:  » Venant de traverser l’oued le chameau dit à sa crotte: qui es-tu toi pour me regarder ainsi? » ou encore:  » Ayant passé la nuit sur une branche le moustique dit à l’arbre  » prends garde je vais m’envoler »

Publier une réponse