Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : International / Pays : Pologne

Derrière l’avortement en Irlande, George Soros

D'Olivier Bault dans Présent :

Unknown-13"Un document de l’Open Society Foundations (OSF) de George Soros, qui a fuité dans les médias en 2016, exposait un plan pour libéraliser l’avortement dans le monde. En Europe, le plan de l’OSF prévoyait de s’attaquer d’abord à l’Irlande en finançant la campagne pour un référendum sur cette question. L’idée, c’est que si l’Irlande tombe, il sera plus facile ensuite de chercher à faire légaliser l’avortement en Pologne, désignée comme deuxième objectif. Une légalisation de l’avortement en Pologne est toutefois très improbable, même après la large victoire du oui en Irlande. […]"

Partager cet article

10 commentaires

  1. La question de fond et de savoir si ses milliards, de bout de papier, de probabilités financières et ses kilos de métal d’or lui permettront d’acheter son Ciel ???
    Souffriez chers amis que je craigne, que nous craignons, connaitre la réponse ……………… Ce type passe et passera, en laissant dans son sillage la pire des conditions humaines : l’assassinat des plus faibles !

  2. Cet ignoble individu, spécialiste de la déconstruction de ce qui a fait la grandeur de l’Occident chrétien est une caricature vivante de ce qui le caractérise.
    Aucun romancier polémiste n’aurait osé “inventer”un tel personnage par crainte du politiquement correct !

  3. c’est une nouvelle version “soft” des guerres de Vendée: détruire la mauvaise graine, pour créer un sang nouveau: des petits admirateurs du Progrès et de Soros (antifascistes etc..)

  4. Non Ce n’est pas ce multi milliardaire, le responsable
    C’est nous, notre lâcheté, notre abandon de l’héritage de nos pères et notre soumission à ceux dont les pères ont crucifié le Christ.
    Si nous nous soumettons à eux alors soyons sûrs que la malédiction qu’ils ont demandée pour eux et leurs enfants nous la faisons nôtre aussi.
    Ce n’est pas ce qui tue le corps mais ce qui peut tuer l’âme qui est à craindre. Et avec l’avortement c’est le corps de l’enfant, mais pas que, car il ne reçoit pas le baptême, mais encore la nature de la femme et son âme qui sont atteintes. Alors des gens comme Mme de Gaulmyn réduisant aux relations le différentiel mère enfant à naitre montrent leur limites intellectuelles, car la privation du baptême et du salut possible est un crime plus grand.
    Mais leur aveuglement, leur pauvreté intellectuelle, pour le moins, voudrait nous faire croire qu’il y a des relations plus importantes, plus proches, que les liens intimes qui attachent la future mère et l’enfant qu’elle porte.
    Et que ces relations donneraient un avantage, méprisant ainsi la relation de la future mère et de son enfant, la seule qui va se défaire dans le sang.

  5. Cette crapule est encore en vie?! A croire que même l’enfer n’en veut pas. Et il est dit que son fils serait encore pire.

  6. Dommage que les Irlandais n’aient pas appris cela avant le vote

  7. Je rejoins Alex… En laissant agir Soros, faisons nous preuve d’amour envers les plus petits et les plus faibles ?
    La réponse est claire, hélas : c’est non…

  8. George Soros
    @Alex |
    « Non Ce n’est pas ce multi milliardaire, le responsable
    C’est nous… »
    Nous sommes pêcheurs….
    Mais lui, plus que tentateur, il est exécuteur !
    Avec la planche à billets de ses oubliettes…
    Les sans soucis sont rémunérés…
    Sublime victime de ces salaires…
    L’Abel de la vie par ce Caïn des ténèbres…

  9. Si l’argent sert a financer la manipulation du référendum en truquant les résultats alors tout s’explique.

Publier une réponse