Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Dérives gauchistes à l’université

Dérives gauchistes à l’université

Message de Xavier Nicolas, rédacteur en chef de Campus Vox:

L’université française traverse à l’image de toute la société une crise grave. Bien loin des querelles idéologiques habituelles elle fait face aujourd’hui à un péril bien plus important encore. Vous le savez, le déconstructivisme prolifère de plus en plus dans ce lieu où l’on forme la jeunesse de demain. Les nouvelles théories décoloniales, indigénistes, racialistes, de théorie du genre, gangrènent peu à peu les enseignements et la recherche. Par exemple, aujourd’hui il est pratiquement impossible de financer des sujets de recherche si vous n’y apportez pas une perspective décoloniale ou genrée.

L’extrême gauche est par ailleurs de plus en plus violente, et de plus en plus totalitaire. Combien de conférences sont annulées chaque année pour la simple et bonne raison qu’elles « dérangent » une minorité d’étudiants qui font céder les universités. Combien d’examens ont été perturbés, d’élèves lynchés et empêchés d’aller en cours pendant plus de la moitié de l’année ? Vous le savez bien, beaucoup trop.
Des professeurs américains, canadiens et suédois nous contactent pour nous dire qu’avec le direction que nous prenons, l’université française ne sera plus ce lieu du savoir, de l’universalisme et de la liberté d’expression que le monde entier lui enviait. Ils le savent bien puisque, chez eux, ce que nous appelons aujourd’hui « dérives » sont aujourd’hui la norme.
Chaque jour, nous recevons de nombreux témoignages d’étudiants, de professeurs, qui s’inquiètent de ces nouvelles dérives et qui nous demande d’alerter l’opinion publique. Car la prise de conscience est le seul moyen d’arrêter la désagrégation de nos universités.
Nous avons déjà alerté sur la situation de nombreuses universités, des écoles normales supérieures, des instituts d’études politiques… mais nous ne pouvons pas aujourd’hui traiter toutes ces informations et ces témoignages.
Nous avons fais le choix de ne diffuser aucune publicité sur notre site que vous êtes de plus en plus nombreux à consulter.
C’est pourquoi nous avons besoin de vous !
Si chacun de vous, qui nous lisez avec attention, nous aide à sa mesure, nous pourrions démultiplier nos capacités de lanceurs d’alertes.
Nous avons besoin de 2500€ pour financer nos enquêtes et la mise en place d’une rubrique dédiée à ces nouvelles théories, racialistes indigénistes et de genre.

Je compte sur vous !
Xavier Nicolas, rédacteur en chef de Campus Vox

Pour nous soutenir : https://donorbox.org/soutenez-campus-vox

Partager cet article

3 commentaires

  1. Quand on voit l’état de délabrement de notre enseignement supérieur – pas des bâtiments mais de leur niveau – tous les kékés qui le composent (patrons d’universités, enseignants, étudiants) feraient bien de rabattre du caquet et de se remettre qui à diriger, qui à enseigner, qui à étudier.
    Voici le classement mondial des universités : https://www.topuniversities.com/university-rankings/world-university-rankings/2021 . La première université française (PSL) est à la 52ème place ! ? ! ? ! ? ! . On trouve Polytechnique à la 62ème, La Sorbone à la 83ème, Sciences PO à la 242ème etc etc … Bien sûr on me rétorquera que ce classement est mal fait (comme le PISA). En attendant nous sommes à la queue leu leu. J’ai hâte de voir le Zimbabwé nous dépasser. Quand je dis que nous verrons bientôt dans le Larousse, France : Pays en voie de sous-développement, je ne dois pas beaucoup me tromper. Remarquez, que ce classement reflète on ne peut mieux la qualité de notre zélite ripouxblicaine.

  2. j’étais étudiant fin des années 1960, les “étudiants” en psycho et socio qui squattaient les halls, ont tous eu leurs diplomes!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services