Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Dérapage policier lors de la venue de Jean-Marc Ayrault à Metz

Un comité d'accueil attendait le Premier ministre samedi à Metz. Une jeune mère de famille appréhendée brutalement par les forces de l'ordre samedi à Metz a écrit au Premier Ministre.

 

Voici la lettre qu'elle a envoyée au Premier Ministre, à Aurélie Filippetti, François Grosdidier, Sénateur de Moselle,
Marie-Jo Zimmermann, Député de Moselle,
M Dominique Gros, Maire de Metz :

"Mère de famille habitant à Metz, je souhaitais assister le samedi 5 octobre à votre discours lors de l'inauguration du Mettis, malheureusement je n'ai pas pu vous écouter ni participer à la fête.
Alors que je me tenais devant le podium où se tenaient les discours, je me suis faite emmener violemment par deux policiers, qui m'ont évacuée de la place de la gare sans me donner la moindre explication. Ils m’ont d’abord demandé de quitter les lieux, mais n’ont pas pu motiver leur requête. Devant cet abus d’autorité et souhaitant assister à votre discours, j’ai refusé de les suivre. C’est à la suite de mon refus, qu’ils m’ont bloquée par une clef de bras comme si je représentais un danger pour l’assemblée, puis traînée sur 50 mètres pour me mettre à l’écart, alors que je ne faisais rien, ne menaçais personne, ne criais pas, ne sifflais pas.
Ils m’ont expliqué ensuite que leur seul grief contre moi était d’avoir participé aux manifestations contre la loi Taubira et d’être fichée comme telle par les renseignements généraux présents en nombre ce jour là.

Est-ce à dire qu’aujourd’hui en France, le pays des droits de l’homme, on ne puisse plus circuler librement, ou même penser autrement ? A croire qu'il vaut mieux porter un tee-shirt du Che Guevara et dresser un drapeau CGT pour pouvoir marcher sans être appréhendé. Il s'agit simplement d’un délit de faciès. Et cela m'inquiète sur votre vision de la démocratie.
Sachez que les forces de l'ordre sont consternées et démotivées d'appliquer de tels ordres si absurdes. Il suffit de leur parler pour le comprendre. Vous ne voulez pas nous entendre, mais écoutez au moins les forces de l’ordre !

Monsieur le premier ministre, je suis une mère de famille inquiète et qui entend continuer à le dire, tant que des lois sournoises et malveillantes pour les familles seront votées, tant que nombre de vos ministres continueront de réclamer la PMA pour tous, tant que les associations familiales ne seront pas sérieusement consultées sur des lois qui bouleversent notre civilisation, tant que l'idéologie du genre s'immiscera dans les écoles et dans les crèches.
Les familles sont en colère et elles continueront de l'exprimer chaque fois que cela sera nécessaire et ce, malgré la répression de votre police politique. Vous pouvez déployer tous les dispositifs de police que vous voulez à chacun de vos déplacements, aussi démesurés soient-ils, et ce, jusqu'à la fin du mandat présidentiel, cela ne changera en rien notre détermination.
Faites un geste envers les familles, engagez le dialogue."

Partager cet article

22 commentaires

  1. quand est-ce que ce zerault travaille? Il ne fait que voyager?

  2. Mais oui, madame, nous ne sommes plus dans l’Eden promis en 1789 ! La France vit sous une dictature, la plus effroyable, la plus insidieuse, la plus inattaquable : celle de la pensée.
    Quand un pays en est là il n’y a plus que la récitation quotidienne du Rosaire qui puisse nous en sortir. Tant qu’on, rejettera cette arme, on sera battu !

  3. Fichés par les RG. Bigre.
    Considérés comme des opposants politiques dangereux.
    Mais à quelle époque sommes-nous?

  4. Bravo à cette dame courageuse.
    Il y a donc de très très nombreux Français à être fichés sans le savoir.
    Et le gouvernement qui va toujours plus manquer d’argent risque d’utiliser encore plus le goulag fiscal comme outil…pour faire plier ceux qui ne veulent pas entendre raison, n’en doutons pas.

  5. Le rosaire, certes (oh combien vital). Mais aussi: RG ( même si on vous titre aujourd’hui autrement!)qui nous lisez, soyez bien sur que nous, je, et donc le nombre qui vous inquiète sera présent, ne vous en déplaise ( métier qu’est devenu le votre de pompier de la ripoublic) pour dire et redire que vous êtes des pantins, des rigolos habitués à ne pas penser et que l’on s’en fout des méthodes de répressions: ce combat vous dépasse ( vous ne faites que le prouver depuis 1 ans… pauvres cloches!) et tapez nous vite sur la galoche, les pères de familles ne sont pas tous PD et ont eux aussi le sang chaud…

  6. félicitations pour votre courage! nous sommes avec vous

  7. Bravo Madame pour la détermination dont vous avez fait preuve. Même les plus dures des dictatures un jour disparaissent, voyez M. Ayrault vos collègue socialiste de l’Urss, 70 ans de pensée unique, d’emprissonement, de génocide et aujourd’hui la Russie un pays qui grandit et se libère de son passé et refuse l’islamisation. Honte à vous républicains anti-démocrates.

  8. Oui mais il faut voir plus loin et plus profond. Ils regrettent d’avoir à faire une clé de bras à une mère, à mettre en GAV une femme enceinte, mais ils le font quand même. Voilà: cela dit quelque chose sur notre civilisation, cela dit que nous ne sommes plus civilisés.
    Quand un homme n’a pas de regret de ses actes malveillants, quand on traite l’humain comme un matériau, on va vers toutes les dérives, car non seulement les totalitaires mous sont au pouvoir, mais dans le peuple, beaucoup ont la conscience totalement anesthésiée. Du coup, quand le mal se fera demain, qui réagira?
    Je pense à cela car j’ai repris l’enseignement en lycée après un arrêt, et je suis, disons, étonnée, d’une chose: on peut dire qu’en général, les élèves lambda n’ont pas ou peu de respect instinctif pour le savoir ou pour l’adulte. Où que vous alliez il est évident qu’il faut “se faire respecter”. Parce que ce n’est pas naturel.
    Voilà, tout le monde est “égal”, le professeur n’a pas d’autorité naturelle, il doit montrer qu’il fait mieux que la télé…
    Je pense que c’est comparable avec l’attitude face à l’avortement. Quels regrets avoir? Pourquoi donc avoir du respect pour la vie? Qu’est-ce que c’est donc, la vie? Les autres?
    Oui, pour une large part de la population, je pense que les consciences sont en sommeil. Du coup, on violente les femmes. On parle en cours sous le nez du prof. Pas de respect naturel: il faut se faire respecter.
    Beaucoup basculeront le moment venu du côté de la tyrannie, bon gré mal gré, car ils ne sauront plus pourquoi il faut respecter les femmes, les bébés, les personnes âgées, les adultes. C’est ainsi qu’en Chine sous la Révolution culturelle, les jeunes mirent les profs en camps de rééducation quand ils ne les tuaient pas.
    Tous ces signes sont inquiétants. Nous sommes les derniers gardiens de la citadelle “civilisation” mais la barbarie a largement envahi le pays.

  9. “Est-ce à dire qu’aujourd’hui en France, le pays des droits de l’homme, on ne puisse plus circuler librement, ou même penser autrement ?” C’est évident,il n’y a aucun dérapage, c’est la gestion normale de la dictature socialiste.

  10. la conscience de Najat Belkacem ne me tient pas lieu de conscience. Un etre adulte et libre pense par lui meme.

  11. @ODE
    En accord complet avec vous, il s’agit bien d’une lutte entre la civilisation et la barbarie et comme vous le soulignez nous sommes bel et bien sur une ligne de crête prêt à verser du mauvais côté, le mépris pour les personnes, né pour beaucoup de l’accoutumance par l’avortement depuis 1975 (date clé de la fin de notre société), nous entraîne vers l’abîme de la dictature, ce dont encore trop de nos contemporains ne sont pas conscients.

  12. arrêtez de plaindre les forces de l’ordre, ils sont aussi pourris que les politiques, ils seront jugés au même niveau comme en 1945 car aujourd’hui ils sont collabos

  13. Nous sommes tous fichés..
    déjà en lisant le SB..

  14. Par le nombre comme il y a quelques mois lors des manifestations monstres, nous parviendrons à les chasser du pouvoir et ce sera le début du retour de la civilisation contre la barbarie nozie de Hollande.

  15. Bravo à cette dame car sa lettre est très bien tournée et elle annonce courageusement son intention de continuer le combat.
    C’est un combat eschatologique, le Bien contre le mal, la civilisation de l’amour contre la culture de mort. Il me semble que le mouvement des Veilleurs l’a bien compris, qui a fait évoluer ses soirées vers un moment de réflexion et de formation culturelle.
    Soyons forts intellectuellement, car en face ils n’ont que des slogans à imposer – d’où leur volonté de faire de nos enfants des gamins incultes et ignares, qui seront dociles entre leurs mains…
    Ne soyons pas naïfs au sujet des forces de l’ordre ou des personnes des RG : entre leur conscience et leur carrière, leur choix est déjà fait, sauf exception. Sans les juger, sachons que nous n’avons rien à attendre d’eux.
    Je ne crois pas au système démocratique : la révolution russe a été imposée par une toute petite minorité très bien organisée en 1917 ; Hitler est arrivé démocratiquement au pouvoir en Allemagne… Il me paraît beaucoup plus raisonnable de combattre le mal au quotidien et de demander au Ciel le changement dont nous avons un besoin urgent (pas celui du slogan socialiste !)

  16. Bravo madame,
    Il y a plus qu’à écrire au RG pour demander copie de son dossier.
    Pour rappel: ce que dit la loi en matière de fichage:
    http://www.renseignementsgeneraux.net/modemploi.php
    Les fichiers STIC, JUDEX, SIS, EUROPOL et RG font partie des données nominatives non directemenT accessibles par les personnes concernées et soumises à un contrôle indirect (art. 39 de la loi N°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, voir aussi les droits des fichés sur le site de la CNIL).
    Des décrets du 14 octobre 1991 prévoient, sous certaines conditions, la communication aux personnes qui s’adressent à la CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) du contenu de leur fiche détenue par les Renseignements Généraux et autorisent la Commission à indiquer aux requérants inconnus des “RG” qu’ils ne sont pas fichés.
    Il en est de même en ce qui concerne les signalements STIC & JUDEX : l’accès aux informations utilisées dans les traitements intéressant la sûreté de l’Etat, la défense et la sécurité publique est médiatisé par un commissaire de la CNIL, membre du Conseil d’Etat, de la Cour de cassation ou de la Cour des comptes.
    Quant au SIS, on ne peut a priori, via la CNIL, que savoir si on est fiché ou pas, et éventuellement à quel titre. En pratique, les résultats sont bien meilleurs à l’étranger : chaque partie nationale du fichier SIS, qu’on appelle N-SIS, est ou devrait être placée sous le regard d’une autorité de contrôle, telle la CNIL, et il peut s’avérer bien plus rapide et efficace de les contacter) que s’adresser à la CNIL.
    Les membres de la CNIL chargés de ce droit d’accès indirect effectuent les investigations utiles, font procéder aux modifications nécessaires et notifient au requérant qu’il a été procédé aux vérifications (art. 39 de la loi). En vertu de la loi sur la sécurité intérieure de mars 2003, trois situations peuvent se présenter :
    Si les renseignements généraux ne détiennent aucune information nominative concernant un requérant, la CNIL en informe alors ce dernier, en accord avec le ministre de l’Intérieur.
    Si les renseignements généraux détiennent des informations nominatives concernant un requérant qui ne mettent pas en cause la sûreté de l’État, la défense et la sécurité publique, celles-ci lui sont communiquées, en accord avec le ministre de l’Intérieur. Dans l’hypothèse d’une communication totale ou partielle d’un dossier, le requérant a la possibilité de rédiger une note d’observation ; la Commission transmet au ministre de l’Intérieur cette note d’observation qui est insérée dans le dossier détenu par les services des RG.
    Si la communication de tout ou partie des informations peut nuire à la sûreté de l’État, la défense et la sécurité publique, le magistrat de la CNIL procède à l’examen du dossier et s’il y a lieu exerce le droit de rectification ou d’effacement des données inexactes ou des données dont la collecte est interdite par la loi. Le président de la CNIL adresse ensuite au requérant une lettre lui indiquant qu’il a été procédé aux vérifications conformément aux termes de l’article 39 de la loi du 6 janvier 1978. Cette lettre mentionne que la procédure administrative est close et indique les voies et délais de recours contentieux qui sont ouverts au requérant.

  17. Un jour, les forces de l’ordre obtiendront le droit d’ouvrir le feu sur les manifestants et mêmme sur des centaines de milliers de personnes… Ils le feront et tireront sans états d’âme. Ils tueront des hommes, des femmes, des enfants et des vieillards… Car le gouvernement que l’on a leur commanderont de le faire et ils s’exécuteront immédiatement (même s’ils ont des femmes et des enfants !) sans aucun scrupules.

  18. Mais non, arrêtons de parler de dérapage ! C’est le quotidien, la façon de faire habituelle ! Disons-le une bonne fois ! Ouvrons les yeux et libérons la parole !

  19. Qu’on cesse de pleurnicher sur les FO. Elles ne sont pas consternées du tout, elles sont ravies de frapper, elles l’ont dit, proclamé, écrit, et voici que d’innocentes brebis chez nous, pleurent sur leur sort, imaginant qu’elles regrettent de faire ce qu’elles font.
    Avec des innocents de cette espèce, on n’est pas près de gagner.

  20. Il faut aussi attaquer en justice sous l’angle de la discrimination.
    A Paris il y a des personnes qui ont installé un campement place de la République.
    Que fait la police… rien.
    Pourtant c’est illégal.
    A Paris il y a des personnes qui se tiennent debout devant le Conseil Constitutionnel.
    Que fait la police … elle procède à des arrestations.
    Pourtant c’est illégal.
    Les premiers étaient des militants du DAL, les seconds de la MPT…

  21. Monsieur le Sinistre .
    Je ne vous dirai qu’un mot, et c’est vous faire trop d’honneur.

  22. Ma famille de Metz me raconte que tous les accès étaient barricadés, qu’il y avait une dizaine de cas de crs et d’autres cars de police, plein de flics en civil et tous les arrivants sur la place fouillés : beaucoup de passants auraient été choqués de ce climat et le disaient !
    Il y aurait un gradé de police en tenue et casquette, petit, assez jeune, complètement surexcité et se croyant en Corée du Nord, on le voit de dos sur le video de leur page facebook, et une maman embarquée par lui et des sbires, etc..
    https://www.facebook.com/pages/La-Manif-Pour-Tous-57/456365141092700

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services