Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Avortement

Dépistage de la Trisomie 21

Poa Pierre-Olivier Arduin revient sur l'arrêté relatif à l’information et au consentement de la femme enceinte en matière de diagnostic prénatal du 19 février 2010 dans un article intitulé Trisomie 21 : critiques médicales sur les nouvelles règles de dépistage (voir aussi ici):

"(…) Ne s’agit-il pas en effet d’une mise en œuvre concrète du programme eugéniste de Francis Crick, prix Nobel américain de médecine ? "Aucun enfant ne devrait être reconnu humain avant d’avoir fait ses preuves par un certain nombre de tests portant sur sa dotation génétique. S’il ne réussit pas ces tests, il perd son droit à la vie" (…)"

Partager cet article

4 commentaires

  1. Il faut aussi prendre en considération la famille qui n’a pas les moyens (matériels et psychologiques) pour s’occuper d’un enfant handicapé. Un peu facile de les invectiver, mais tout le monde n’a pas cette capacité à dealer avec le handicap. Combien de pères ou de mères ont quitté le foyer à cause de la douleur et la difficulté à accueillir un enfant différent?
    [Nul n’invective les familles ici. Au contraire, elles se retrouvent souvent sans autre solution car la société devient eugéniste. Pour acueillir un enfant handicapé, il faut d’abord voir en lui un être humain digne d’Amour et non un poids. Si l’Eglise tient parfaitement ce discours, il n’en est pas de même de certains médecins et encore moins des responsables politiques….
    PC]

  2. à Maxou,
    l’illusion du bonheur égocentré!
    Qui vous dit que demain les fanatiques qui promeuvent de telles mesures ne découvriront pas un gêne de la force de caractère contraire à l’intérêt collectif et que cela sera dès lors considéré comme un “handicap” , à supprimer avec l’embryon évidemment.
    Voyez-vous, en principe toute construction sociale, famille, société, patrie, est constituée précisémement pour subvenir aux besoins et aux faiblesses de ses membres .
    Ce n’est pas en renonçant à son devoir premier que la société supprimera la douleur et la souffrance qui font inéluctablement partie de la vie, pour tous et pour chacun. Sinon ,cela reviendra nécessairement à envisager , comme le firent les régimes totalitaires du siècle dernier de supprimer beaucoup de porteurs de “handicap”.
    Vous connaissez le désastre humain auquel cela a conduit et qui perdure d’ailleurs encore aujourd’hui ici et là.
    Pierre Carhon vous donne assurément la bonne réponse.

  3. En France, le code pénal prévoit (article L 214-1) que : “Le fait de mettre en œuvre une pratique eugénique tendant à l’organisation de la sélection des personnes est puni de trente ans de réclusion criminelle et de 7 500 000 euros d’amende, ces peines sont portées à la réclusion criminelle à perpette et 7 500 000 euros d’amende lorsqu’elles sont commises en bande organisée”. Il suffirait d’applique la loi.
    Aujourd’hui les chefs de bandes organisées (Giscard le bellâtre, Chirac le flingueur et Sarko le nain) ne se réunissent plus dans les bouges de Pigalle mais quai Conti pour adouber Momone la tricoteuse.

  4. la vision de Maxou est tout à fait réaliste, loin de lui l’idée d’approuver un tel eugénisme, mais il est vrai que rien ou pas grand chose n’est fait pour aider ces familles. Et je connais bien puisque je travaille dans ce milieu et suis en contacte avec ces familles, pourtant je vois et constate tous les jours qu’elle leçon de vie nous donne ces enfants atteinds par le handicap.
    Par contre je lis un peu dans touts les sujets les commentaires de Sancenay, c’est un étalage de savoir, de citations qui n’ont rien à voir avec la réalité, la vérité oui, mais dans la Charité !!! comment peut-on tenir de tels propos sur un blog chrétien, quelle dureté, comme si notre seigneur était indifférent à la détresse humaine, allons un peu de pudeur et de retenue !!! Il faut savoir de quoi on parle..

Publier une réponse