Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Déontologie journalistique : à quoi servira un conseil ?

Le député de l'Oise, Jean-François Mancel, a déposé une proposition de loi pour créer un conseil national de déontologie journalistique. Il explique :

"une telle institution « doit servir à protéger le public contre les abus de cette liberté ». Les Français ne comprennent pas qu’une corporation aussi puissante ne soit pas encadrée par un conseil indépendant. En comparaison, la police nationale a vu naître en son sein en 2009 un comité d’éthique ayant pour support une charte éthique.

D’ailleurs, force est de constater que le fossé entre les médias et les Français s’est creusé ces dernières années. Une enquête réalisée par l’IPSOS-STERIA en date de janvier 2014 rapporte que 77 % des Français ne font pas confiance aux médias. Une autre enquête de la TNS SOFRES souligne que seulement un Français sur deux juge les médias télévisés crédibles et 32 % pour internet."

Il souhaite que le rôle de ce conseil est de corriger plus que de punir et qu'il délivre des sanctions de nature morale…

Il serait certainement plus utile que l'Etat cesse de financer les médias, via les subventions à la presse, afin que celle-ci ne vive que de son succès éditorial.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

10 commentaires

  1. ça peut paraître incongru mais je trouve que le pouvoir devrait avoir un organe de presse à lui, bien séparé du reste de la presse. Pour pouvoir faire entendre sa version des faits et ses justifications sur les mesures qu’il entreprend.
    Le problème aujourd’hui c’est que les frontières sont complètement brouillées : les media privés ne sont pas si indépendants que ça du pouvoir et les média publics ne font pas systématiquement allégeance au pouvoir. Du coup on ne sait plus qui parle, pour quel camp il parle et quelle idéologie est la sienne. De là l’émergence d’une sorte d’idéologie commune : la détestable pensée unique.
    Dit autrement, il faudrait non pas que l’on ait une presse neutre, chose totalement illusoire, mais qu’il y ait obligation, pour tout media de confesser publiquement toutes ses obédiences philosophiques et/ou religieuses et de publier ses financements.

  2. Dans les économies budgétaires urgentes, les coupes à effectuer sur le train de vie de l’état, si on commençait par remarquer qu’il y a bien des médias non financés par la redevance, mais tirant leurs ressources
    -d’un abonnement payant
    -de contributions volontaires (KTO, TV-Libertés)
    -de la publicité
    Pas d’argent reçu de la sphère publique serait peut-être une affirmation claire de l’indépendance par rapport au gouvernement? (je me souviens des slogans “libérez l’ORTF” … qui n’a pas abouti à une libération financière de l’emprise de l’état).
    Ceci acquis, on pourra penser à la privatisation de l’instruction.

  3. Cette institution devrait “servir à protéger le public contre les abus de cette liberté”. De quelle liberté, les journalistes abusent-ils puisque de nombreuses informations sont occultées pour ne gêner ni le pouvoir ni les grandes sociétés mondialistes ?

  4. Encore un député qui s’ennuie en vacances !

  5. D’accord avec Lolo

  6. Encore un “machin” qui ne servira à rien.Ou iront mes sous!

  7. Un comité Théodule de plus, ce dont raffole nos hommes politiques pour botter en touche et éviter de prendre de vraies décisions.

  8. Le comité d’éthique de la police n’a pas empêché les policiers de gazer les enfants, leurs parents et grands-parents lors des manifestations LMPT. Il est donc inefficace.
    Que l’on m’explique comment le comité d’éthique de la presse que veut créer ce monsieur sur ce modèle avec notre argent bien sûr, pourrait avoir une meilleure efficacité.

  9. Pas bête cette idée de mettre un gros collier aux journalistes dans le but de dissimuler… “la marque de leur collier”…
    Excellent la comparaison avec la Police, en effet on voit les résultats !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services