Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Dénaturation du mariage : malaise au lycée Henri IV

…mais qui en dit long sur le conformisme de nos futures élites. Lu ici :

"(…) Tous les étudiants de khâgnes du très prestigieux lycée parisien Henri-IV ne répondent pas "oui" au mariage pour tous. Dans ce temple de l'excellence (…), la photo de classe est traditionnellement "le moment" de défoulement. La tradition veut en effet qu'elle soit thématique et que les étudiants y arrivent déguisés. Cette année, les deux délégués, garçons de la classe "Cloud 2" – qui prépare le concours de l'ENS (…) ont lancé l'idée d'un thème "mariage gay". La mise en débat du sujet n'a pas mobilisé les foules : il a été à peine discuté dans une assemblée qui a la tête ailleurs (…). Bref, ce jour-là, la classe dit "oui" au mariage, mais en mode mineur. Puis plus rien ! Jusqu'à la semaine précédant le fameux "shooting".

Un soir de fin janvier, au lieu de réviser pour ses colles (…), une élève de Cloud 2 ose un mail collectif remettant en cause le choix de ses comparses.

"Etant contre le projet de réforme sur le mariage, je projette de ne pas me déguiser, voire de ne carrément pas venir à la photo de classe mardi (5 février). Je sais que ma position est un peu extrême, mais bon je n'ai aucune envie de "supporter" un thème représentant un sujet social auquel je suis opposée".

Imaginez un peu ! Ne pas apparaître sur la photo de la prépa H-IV ? Etre absente de ce souvenir qui dans vingt ans sera la preuve absolue que vous étiez bien aux côtés de X ou de Y qui depuis sont à des postes clé… Le sacrifice montre l'ampleur du malaise. Un désarroi confirmé par la virulence des mails échangés entre élèves et n'ont rien à envier aux joutes des députés dans les travées de l'Hémicycle.

Au point que, certains, pour défendre le choix initial, ont même troqué le langage habituel des prépas ENS pour un trivial :

"Pour la photo je suis grave heurtée dans ma sensibilité idéologique aussi par des gens qui niquent le seul thème qu'on avait trouvé."

Espérons que l'auteur de ces lignes est à l'aise dans le grand écart entre niveaux de langage et saura retrouver celui requis pour l'entrée à l'ENS (…)"

Partager cet article

15 commentaires

  1. Quel sacrifice que celui de ne pas être sur la photo…
    Bravo en tous cas à cette jeune femme qui a eu le courage d’annoncer publiquement sa position.
    Être admis à l’ENS n’est plus synonyme d’être intellectuellement droit malheureusement…

  2. Bravo à cette élève qui a eu le courage de ses convictions !
    Je l’encourage à continuer : l’exemple n’est pas le meilleur mais il est le SEUL moyen d’influencer son entourage, dit on..

  3. “je suis grave heurtée (…) par des gens qui niquent”
    Mon Dieu, c’est CA qui rentre l’ENS ???
    C’est bon Seigneur, vous pouvez lancer l’Armageddon.

  4. Bravo à cette élève ! Même les députés n’en sont pas capables !!

  5. Bel exemple d’une jeune qui a pris ses distances avec les modes et le relativisme ambiant .BRAVO

  6. C’est malheureusement dans l’ordre des choses, déjà des catholiques de conviction doivent renoncer à certaines professions comme par exemple médecins, infirmiers, pharmaciens, s’ils ne veulent pas accepter certaines pratiques (y compris celles de vendre la pilule), bientôt ils devront ne plus passer certains concours.Et des enfants qui à l’école par rapport à certains programmes déclareront que leurs parents disent que tout cela c’est faux et c’est mal, pourront sans le vouloir attirer des ennuis à leurs parents…et auront des mauvaises notes, en ne répondant pas aux questions dans le “bon” sens.
    Cela rappelle une certaine époque (les raisons conjoncturelles changent mais ni les causes ni les conséquences quand une société devient totalitaire).

  7. A l’annonce de la démission du pape, je vous apprend la bonne nouvelle : les 500 000 signatures sont très largement dépassées et le maire du Chesnay nous a appris qu’on s’approchait des 600 000. Il y a désormais 540 000 signatures. C’est tout de même réconfortant et prions pour notre pape qui nous quitte définitivement. En attendant que Dieu nous en donne un qu’il soit de la trempe de Benoît XVI.

  8. elle pourra donner des leçons de courage
    à N K M !!! et faire plaisir ou déplaisir à sa CHÈRE TAUBIRA l’U M P a perdu d’un coup r “”grace “” à elle un bonne partis de ses sympathisants elle pourra rejoindre vite sa “”chère christiane “”

  9. C’est quoi ce nom ridicule de “Cloud 2” ?

  10. “Je sais que ma position est un peu extrême”
    cette phrase dévoile à quel point nous sommes mangés par la pression (ou l’oppression)de la correction politique!
    On se sent presque obligé de s’exuser pour avoir une opinion différente (si on ose l’exprimer!).
    Et la fameuse liberté d’opinion,liberté d’expression on en fait quoi? Plus j’y pense, plus je perçois que nous sommes à la dérive totalitaire à peine voilée…

  11. Et à l’adresse des commentateurs, je précise quelques faits :
    – Ces élèves ne sont pas encore entré à l’ENS et seuls certains de cette classe ont du proposé cette idée je suppose.
    – L’ENS n’a pas baissé en qualité. BHL a fait l’ENS, ce n’est pourtant pas une lumière. Les élèves de cette école sont des premiers de classe, pas des Chateaubriand. Chacun a un langage public et un langage privé. C’est ce qui fait le commerce des adeptes de la caméra cachée à l’instar du Petit Journal. Il m’arrive souvent de parler très vulgairement, pourtant je peux m’exprimer à la manière de Malraux dans une copie de philo. Il en va de même pour les élèves concernés par cet article.
    Ce qui est plus déplorable est que ces élèves est une culture générale strictement limitée aux paroles de leurs professeurs d’histoire et de philosophie et que leur orthographe soit loin d’être irréprochable.

  12. n ‘ empêche qu ‘ il en fait des fautes le ” ex préparationnaire !!!et d ‘ énormes en plus !!!
    Mais chut ne publiez pas ce n ‘ est pas très gentil !

  13. les prépas d’ HIV avaient une autre tenue il y a 40 ans!
    Quand les “Chartistines” courraient les Cornichons et réciproquement.
    Et le bizutage se rapportait plus aux splendeurs paillardes de la Coloniale qu’aux agissements pathétiques de Myconos ou du Marais.

  14. Je veux le nom de cette courageuse personne, je l’embauche de suite !

  15. A la courageuse dépravation de la jeunesse splendide osant prétendre aux trônes de l’élitisme : les voies du seigneur sont impénétrables, heureusement !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]