Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Dénaturation du mariage : l’adoption compromise

Lu sur le site des AFC :

A"Les conséquences juridiques sur les enfants de la légalisation du
mariage entre personnes de même sexe ne peuvent être ni ignorées, ni
minimisées. Elle soulève de nombreuses questions : qui va décider qu'un
enfant sera adopté par un couple composé de personnes de même sexe ou
pas ? Que dira-t-on à l'enfant adopté quand, à vingt ans, il demandera
des comptes ?
Pourquoi exclure toute présomption de parenté dans le
cadre de l'avant-projet de loi si ce n'est parce que la filiation ne
peut se passer du biologique (sans pouvoir s'y réduire) ?

Le
projet de loi risque de rendre impossible l'adoption internationale
: de
nombreux pays refusent que « leurs » enfants soient adoptés par des
couples composés de personnes de même sexe.

L'ouverture du
mariage ne va faire qu'augmenter le nombre de demandes d'agréments et
réduire encore les possibilités d'adoption
, tout en entretenant l'idée
qu'il existerait un « droit à l'enfant ». Sur ce plan aussi, le projet
du Gouvernement créera de l'injustice et renforcera la souffrance des
couples qui souhaitent adopter."

Partager cet article

4 commentaires

  1. Et pourquoi “de nombreux pays refusent que « leurs » enfants soient adoptés par des couples composés de personnes de même sexe” ?
    Quel est le risque encouru par ces enfants que ces pays-là ont encore l’honneur et la décence de protéger à tout prix de “français” dégénérés ?

  2. Autres problèmes à soulever: quid de la “langue maternelle” ? Comment sera réglée dans les cas -inéluctables- de divorces d’homosexuels la question de la garde des enfants ?

  3. Je suis papa de 3 enfants adoptés. En Chine l’homosexualité est un délit, je ne crois pas qu’ils acceptent de confier des enfants à des sodomites, le Vietnam vient de dire qu’ils envisageaient la chose, mais les enfants adoptés au Vietnam se comptent sur les doigts d’une main en ce moment. Mon dernier vient d’Haïti, allez demander aux Missionnaires de la Charité ce qu’elles pensent de l’adoption homosexuelle. Ils me font bien rire. Qui décide d’une adoption ? l’Etat, non, les futurs parents ? non plus, les assos ahah, ce sont les pays. Il y en a une petite dizaine tout au plus, le seul vraiment favorable c’est l’Afrique du sud (ah le Transval ! , ses 70 % de sida…) Vous voulez l’homoparentalité ? Bonne chance…

  4. La France qui a cosignée dans les années 1980 et ratifiée la convention des droits de l’enfant risque d’en être chassée si elle légalise le mariage homosexuel pour non respect des textes.
    Imaginons demain une famille composée d’un père et d’une mère se voir retirer la garde d’un enfant et que ce dernier soit confié à des homos et qu’il soit l’objet d’abus sexuels. Que se passera-t-il au niveau international si cela se sait ?
    Comment les pays réagiront-ils si cet enfant qui jadis fut confié à des parents de sexe différent est retiré pour être donné à un couple homosexuel ?
    Ce sera considéré comme un casus belli car la maltraitance à enfant est puni et le pays en cause se verra boycotté dans toutes les rencontres internationales en ce qui concerne le droit du respect de l’enfant.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]