Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : L'Eglise en France

Dénaturation du mariage : appel à une journée de jeûne le 31 octobre

Extraits de la déclaration de la Famille missionnaire l’Evangile de la Vie :

"A l’invitation de l’abbé Hubert Lelièvre, fondateur de la Famille
Missionnaire l’Evangile de la Vie, se sont réunies à Bollène les 22 et
23 septembre 2012 plusieurs personnalités engagées dans les champs
universitaire, associatif, médiatique ou ecclésial, appelées à réfléchir
sur la gravité des enjeux sociétaux actuels et les réponses que
pourraient y apporter les chrétiens et tous les hommes qui cherchent la
vérité.

Le mal
qui ronge nos démocraties postmodernes est un « relativisme culturel qui
se révèle dans sa nature comme un système favorable à la décadence et à
la dissolution de la raison et des principes de la loi morale
naturelle
  ». Le contexte actuel est celui de « la fin d’une époque » et
d’une « incertitude pour les temps nouveaux qui pointent à l’horizon ».
Aussi devons nous avoir conscience que les problématiques
contemporaines « sont sans commune mesure avec les thématiques des
siècles passés
  ».

Système dominant et monopolistique, le
relativisme éthique postule que toutes les conceptions du bien, tous les
choix moraux concernant la vie de l’homme, se valent et sont soumis à
des orientations variables et transitoires. L’éthique est absolument
autonome, émancipée de toute catégorie morale fondamentale et de tout
invariant anthropologique. Nous sommes dans une crise du fondement, une
crise de l’universalité aussi, puisqu’aucune valeur commune ne peut
rassembler les hommes ultimement.

Nous nous retrouvons ainsi dans
une situation de positivisme juridique qui détache la loi de tout
fondement éthique et rationnel ou dans le meilleur des cas réduit la
raison à un rôle purement instrumental ou procédural pour déterminer les
normes éthiques, juridiques et législatives.

[…] Un des symptômes les plus
alarmants de cette mentalité relativiste et positiviste est la
désintégration que sont en train de subir des concepts aussi
fondamentaux pour la civilisation que ceux de personne, de famille et de
dignité
avec des effets redoutables sur le respect de la vie humaine,
la protection de l’institution du mariage ou la liberté d’éducation des
parents. […]

Laïcs et pasteurs, nous sommes convoqués à prendre la parole dans
l’espace public pour promouvoir la justice et le bien commun
, en
particulier quand des pratiques ou des lois risquent d’attenter à la vie
des plus vulnérables. Cette parole doit être respectueuse mais sans
compromis
. Ajoutons qu’elle doit être compétente. […]

Au-delà de cet éclairage de la conscience, nous pensons qu’il nous faut
bâtir des « lieux » rayonnants dans notre monde
. Nous nous sentons
fortement interpellés par Benoît XVI qui nous demande d’être des «
minorités créatives
  » et d’« avoir le courage de créer des îlots, des
oasis, puis de grands terrains de culture catholique, dans lesquels
vivre le dessein du Créateur
  ». […]

Enfin, nous pensons avec Benoît XVI que la question du retour de Dieu
dans la cité des hommes est aujourd’hui « la question des questions  ».
[…] 

La tentative de modeler la cité en faisant
abstraction de Dieu nous conduit aujourd’hui au bord de l’abîme
. « La
fermeture idéologique à l’égard de Dieu et l’athéisme de l’indifférence
qui oublient le Créateur et risquent d’oublier aussi les valeurs
humaines se présente aujourd’hui comme l’un des plus grands obstacles au
développement. L’humanisme qui exclut Dieu est un humanisme inhumain 
». Il n’y aura pas d’édification de la civilisation de l’amour et de la
vie en France et en Europe sans nouvelle évangélisation.
[…]

Pour entrer dans l’Espérance, nous
implorons le Ciel, pour le sort de notre Humanité et de notre
Civilisation, pour l’avenir de nos enfants,  pour le salut des âmes. La
Famille Missionnaire l’Evangile de la Vie invite à une journée de jeûne,
le 31 octobre prochain, à la prière du Rosaire, le lendemain 1er
novembre, en la fête de la Toussaint.
Prier, agir comme nous le pourrons, c’est permettre à la Lumière de Pâques de resplendir !"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

6 commentaires

  1. Sans vouloir être complotiste ou mystico-gazeuse, n’est-il pas frappant que le jour de la présentation du projet soit le 31 octobre, c’est-à-dire Halloween, ou le sabbat des sorciers ?

  2. Merci pour cette consigne que j’ai diffusée sur Facebook et à mon curé.
    Je jeûnerai le 31 octobre !

  3. voilà un moyen puissant pour agir , en défaveur de cette proposition, ils faut etre nombreux , car la cause est grave , il ne faut pas dénaturer les valeurs divines du mariages .

  4. C’est dans une communion parfaite que je rejoindrai cette journée de jeûne, cette “grève de la faim expresse”, en regard de la gravité de ce qui se présente face et contre nous, face et contre notre société, face et contre nos croyances, face et contre notre religion, face et contre notre société…
    Par la Vierge Marie, soyons entendus, et combattons par notre faim, par ce don de notre personne, ce qui se dessine déjà comme une plaie purulente jetant l’oprobre sur l’humanité toute entière.

  5. Et puisque l’invitation à ce jeûne nous vient de l’abbé Hubert Lelièvre, fondateur de la Famille Missionnaire l’Evangile de la Vie,
    en hommage à sa grande dévotion : refusons à l’avenir de manger du lièvre du lapin.
    Et par Saint Hubert : vive la cavalerie !

  6. A la réflexion, un jeûne d’une journée m’apparait comme trop faible, pour marquer et démontrer notre dévotion et notre engagement contre ce projet destructeur.
    Je pense qu’un jeune de 40 jours serait beaucoup plus approprié, et permettrait aussi de démasquer les imposteurs qui sont parmi nous.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!