Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Dénaturation de Cluny

Un centre d’art contemporain de niveau international pourrait voir le jour dans quelques années à Cluny. Nom de code du projet : « Cluny IV ». « Cluny IV » n’est pas un projet de reconstruction de la grande église abbatiale, mais il utilise ce nom prestigieux pour servir les intérêts de l'art dit contemporain.

Partager cet article

10 commentaires

  1. On a déjà dénaturé Versailles, ça continue. Il me paraît évident que le diable mène la danse: ” Et Satan consuit le bal!”.

  2. La citation est ” Et Satan conduit le bal ” ..

  3. Peut-on mieux faire ?
    “En 1789, l’abbaye devint bien national à la suite du décret du 2 novembre 1789 qui mit les biens de l’Église à la disposition de la Nation. La période révolutionnaire fut fatale à l’ensemble des bâtiments monastiques et à son église. Les révolutionnaires détruisirent le bâtiment qui était en bon état à l’aide de mines dès 1791 en ayant préalablement vendu tapisseries et mobiliers, ainsi que les objets du culte. Le domaine de l’abbaye fut vendu en 1798 pour 2,14 millions de francs. L’abbaye servit de carrière de pierres jusqu’en 1813 pour les maisons du bourg. Les archives furent brûlées en 1793 et l’église fut livrée aux pillages. Il ne reste actuellement que 8% de l’édifice initial.”
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Cluny#D.C3.A9clin_et_destruction_des_b.C3.A2timents

  4. ça a commencé avec des bunkers un peu partout (Conches, Domrémy etc) intitulés pompeusement “centres de recherches” et qui sont des pépinières de fonctionnaires(de gôche) bien heureux de recevoir la manne de nos ancêtres

  5. ils sont beaux ces révolutionnaires, des tordus de 1°, et dire que nos gaucho bobos nos ump à la noix et malheureusement même certains à la droite droite se réclament de ces abrutis, c’est à douter de l’humanité

  6. C’est du parasitage. C’est la preuve que l’art contemporain, tout seul, ne peut pas attirer l’intérêt du public. Par conséquent, on piège les gens qui vont au Louvre, à Versailles, à Cluny, en exploitant la réputation de ces lieux.

  7. l’art contemporain, ou l’art du blasphème impuni.

  8. C’est l’art et la manière de détourner, pour le faire disparaitre, le fondement chrétien de notre culture.

  9. Dire que ceux qui ont condamné la destruction des Bouddhas en Afghanistan font silence sur les saccages de la Révolution…

  10. Nous les Cathos nous n’avons pas assez d’argent pour préserver notre splendide patrimoine.
    Pourquoi ?
    Sommes-nous moins ingénieux que les autres ?
    A force d’entendre “heureux les pauvres” et “vends tous tes biens et suis-moi”, nous contentons-nous de vivoter en pensant faire notre devoir ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.