Démographie et récession

16446457Selon trois chercheurs américains, les trois dernières récessions aux Etats-Unis ont été précédées d'une chute de la fécondité des femmes. Dans un article publié lundi par le National bureau of economic research [PDF, payant]  ils établissent une corrélation entre la fertilité des femmes et les cycles économiques. Daniel Hungerman, Kasey Buckles (tous deux à Université de Notre-Dame, dans l’Indania) et Steven Lugauer (de l’Université du Kentucky) ont étudié les trois dernières récessions et constatent que dans les six mois qui les ont précédées, le nombre de conceptions a commencé à se contracter.

Jusque-là, un lien entre fertilité et crise avait été établi, la confiance en l’avenir favorisant à la fois les naissances et la croissance. La nouveauté de leur étude, c’est de montrer pour la première fois que le déclin de la fertilité précède celui du PIB.

En janvier dernier, Les Echos constataient :

"La baisse de la natalité s'accentue dangereusement en France"

Laisser un commentaire