Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie

Démographie et récession

16446457Selon trois chercheurs américains, les trois dernières récessions aux Etats-Unis ont été précédées d'une chute de la fécondité des femmes. Dans un article publié lundi par le National bureau of economic research [PDF, payant]  ils établissent une corrélation entre la fertilité des femmes et les cycles économiques. Daniel Hungerman, Kasey Buckles (tous deux à Université de Notre-Dame, dans l’Indania) et Steven Lugauer (de l’Université du Kentucky) ont étudié les trois dernières récessions et constatent que dans les six mois qui les ont précédées, le nombre de conceptions a commencé à se contracter.

Jusque-là, un lien entre fertilité et crise avait été établi, la confiance en l’avenir favorisant à la fois les naissances et la croissance. La nouveauté de leur étude, c’est de montrer pour la première fois que le déclin de la fertilité précède celui du PIB.

En janvier dernier, Les Echos constataient :

"La baisse de la natalité s'accentue dangereusement en France"

Partager cet article

4 commentaires

  1. L’économie française est une économie de consommation. Plus nous consommons et plus l’économie est au beau fixe. Vu l’argent que nous sommes obligés de dépenser pour et à l’arrivée d’un nouveau-né et pendant toute sa croissance c’est compréhensible que s’il y a moins de naissance l’économie ne pourra pas s’en porter mieux. Personne n’a été capable d’expliquer ça à Hollandouille. Une autre option et qu’il savait exactement ce qu’il faisait, aux ordres, sans sourciller, de ceux qui dirigent vraiment et qui ont décidé de détruire le dernier rempart qui résiste à leur idéologie des ténèbres, la famille.

  2. Attention, les corrélation n’indiquent pas toujours une relation de cause à effet:
    http://tylervigen.com/spurious-correlations

  3. chers amis du Salon Beige, la chute des conceptions précède logiquement les récessions car c’est une des manifestations de la perte de confiance des ménages. Quand les ménages perdent confiance ils consomment moins ce qui cause les récessions: voir ici graphique n°2: http://economicsnapshots.com/archives/2006/snap20060926.htm
    La baisse des conceptions est ainsi plus un symptôme (de cette perte de confiance) qu’une cause (de récession). ET d’ailleurs l’économie tend à repartir AVANT la reprise des conceptions, celles ci ne revenant qu’une fois que le chômage commence à diminuer, soit plus tard dans le cycle. Une fidèle lectrice spécialiste des marchés financiers américains.

  4. En restant sans doute terre à terre, je pense qu’on pourrait dire à beaucoup de jeunes femmes qui réclament des crèches, des écoles et des logements : “faites des enfants” !
    Désolé si mes propos simplistes ont choqué les dames et les demoiselles…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.