Bannière Salon Beige

Partager cet article

Démographie / Pays : Russie

Démographie : alerte en Russie

D La population de la Russie diminue petit à petit, passant de 149 millions d'habitants en 1991 à 143 millions aujourd'hui, et sans doute 127 millions d'ici à 2031 si l'on en croit les prévisions de l'agence officielle des statistiques. Le 12 juin, comme depuis six ans, les autorités ont célébré les naissances intervenues le jour de la fête nationale.

Mais le problème démographique demeure. Cet article évoque pêle-mêle les méfaits de l'alcool, du tabagisme, des accidents de la route. Mais pas le crime de l'avortement.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Oui, les arguments sont complètement fallacieux. Certes on doit vivre moins vieux en Russie qu’en Europe de l’ouest, mais ce n’est pas ça qui réduit la population. Ce ne sont pas les enfants qui meurent de l’alcoolisme, que je sache. Non, la la vraie raison c’est que comme en Europe de l’ouest la natalité est catastrophique mais que là-bas ce n’est pas masqué par une immigration galopante. Et on comprend les migrants : la Russie n’est pas exactement un pays d’accueil de rêve !
    A tout prendre, je crois que je préfèrerais être dans le cas russe en termes de démographie : au moins, eux ne peuvent pas se voiler la face !

  2. Apparemment, les commentaires sur la dénatalité ne mentionnent quasiment jamais l’avortement. L’a-t-on fait dûment remarquer à nos démographes subventionnés ?

  3. Il y a une cause encore plus importante que l’avortement: le matérialisme imposé par le communisme pas seulement en Russie, mais dans toute l’Europe de l’Est. Pas un seul pays ex-communiste ne possède un bon indice de fécondité. La Russie est encore plus atteinte du fait d’une très longue période communiste, de la seconde guerre mondiale (C’est elle qui a perdu le plus soldat…) et bien sur de l’avortement largement pratiqué par toutes les couches de la population.
    Le communisme a fait certes des ravages en tuant de nombreuses victimes, mais elle a également très profondément changé les esprit vers un matérialisme athée qui ne disparaitra pas de sitôt.

  4. Il y a justement un article sur les prévisions démographiques des blancs en Russie et en Europe ici:
    http://europeresistance.wordpress.com/2011/09/28/le-genocide-par-substitution-des-blancs-en-europe/

  5. Petite histoire russe
    Savez vous quel est le malheur des hommes russes ?
    Réponse : La vodka
    Savez vous quel est le malheur des femmes russes ?
    Réponse : les hommes russes

  6. L’avortement en Russie n’est de fait pas le premier responsable de la dénatalité. C’est bien la hausse de la mortalité (espérance de vie qui chute dramatiquement depuis 1990) qui est en premier à mettre en cause.
    Les Russes continuent cependant de se marier jeunes mais la pauvreté fait qu’on se limite en général à un ou deux enfants.
    Et ce n’est pas parce qu’on fait un ou deux enfants qu’on avorte ensuite une fois par an.

  7. Le monde est dans l’attente de la résurrection. La Russie comme la France gisent au tombeau, dans le sommeil de la mort, jusqu’à ce qu’arrive le Sauveur. C’est écrit dans l’Apocalypse, où la seconde venue du Christ vient mettre un terme à la “fin des temps” dont nous vivons les dernières heures. Heureuse génération qui fera l’expérience du Salut, avant sa mort naturelle et après avoir vécu la période la plus extrême en matière d’expérience du péché.

  8. Bonjour
    1991 — 1.794.626 naissances et 1.690.657 décès dont la population à augmenté de 103.969 habitants.
    Derrière la population à commencé à diminuer, le solde de décès dépassant le solde des naissances
    1999 — 1.214.689 naissances et 2.144.316 décès soit une perte nette de 929.627 habitants.
    A partir de la la natalité va remonter et la mortalité baisser, jusqu’en 2010 avec 1.789.600 naissances et 2.031.000 décès soit une perte nette de 241.400 habitants.
    En 2011 les choses semblent continuer à s’améliorer
    http://www.alexandrelatsa.ru/2011/10/le-point-demographique-daout-2011.html
    Une synthèse est disponible ici
    http://www.iris-france.org/docs/kfm_docs/docs/observatoire-russie/2011-09-demographie-russe.pdf

Publier une réponse