Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Délit d’entrave : l’enfumage de Najat Vallaud-Belkacem

Selon Najat Vallaud-Belkacem, l'extension du délit d'entrave à l'avortement ne s'appliquera ni aux manifestations pro-vie ni aux sites internet proposant des alternatives. C'est ce qu'elle a déclaré hier au Figaro. Mais comment la croire ?

«Pas question d'entraver la liberté d'expression de qui que ce soit !».

L'extension du délit d'entrave à l'avortement, «ne concerne pas les actions pouvant être menées sur Internet».

«Chacun est libre d'exprimer ce qu'il pense, mais inutile de l'imposer aux autres !».

Seront désormais inclus dans le champ de ce délit les mêmes «actes d'intimidation», mais cette fois à l'encontre de femmes venues simplement

«s'informer sur une IVG dans un hôpital, un centre d'orthogénie, une institution comme le Planning familial ou un centre d'information sur les droits des femmes et des familles».

Et tant pis pour les médecins qui voudraient aider les femmes à garder leur enfant… Toutefois, elle précise que les «femmes qui se sentiraient lésées par des réponses de ces sites prosélytes […] peuvent déjà porter plainte pour abus de faiblesse ou harcèlement moral». Sic.

Tugdual Derville n'est pas convaincu par ce «double discours» :

«Le gouvernement laisse entendre qu'il s'agit de ne sanctionner que des cas très précis qui pourraient choquer l'opinion, mais en même temps, il existe une tentative de marginaliser et de dénigrer notre travail. Nous sommes pourtant les seuls à publier les aides publiques auxquelles les femmes enceintes ont droit ; le gouvernement a renoncé à les produire

«Si le gouvernement faisait bien son boulot, on arrêterait le nôtre ! Alors que ce projet de loi traite de l'égalité entre les femmes et les hommes, où est la vraie égalité ? Les femmes ont plus que jamais besoin d'être accompagnées, et non pas que la collectivité se dédouane en niant la difficulté d'un acte que les hommes, eux, n'ont pas à subir. La véritable égalité devrait intégrer une politique de prévention des pressions masculines qui s'exercent sur les femmes pour l'IVG, comme il est développé une politique volontariste à l'égard des violences faites aux femmes.»

Partager cet article

19 commentaires

  1. Ses mensonges sont de plus en plus grossiers…

  2. Concernant la liberté d’expression, c’est cette même dame qui explique suite à l’interdiction du spectacle de Dieudonné que l’on pourra faire la même chose pour des réunions politiques ou autres qui “portent atteinte à la dignité de la personne”, concept extrêmement mal défini ou plutôt que chacun définit selon son idéologie et qui permet toutes les interdictions. Crédibilité zéro.

  3. Enfumage diabolique:
    Lucifer est le roi du mensonge …..
    Plus de détresse= droit de tuer
    Plus de détresse= obligation de tuer si TOUS les tests à passer
    N’auront pas été passé.
    Plus de détresse=insémination obligatoire après tri des embryons.
    Plus de détresse= nombre d’enfants limités par le planning exterminateur de petits français à la solde des associations lucratives des migrants.
    Osons regarder qui gère les plannings appèles scandaleusement familial…..
    Et pour nous bâillonner on nous accuse de racisme….
    Allez au Maroc ou au ailleurs et vous verrez comment ils défendent leur origine sans complexe et avec raison…

  4. Contribution au débat médiatico-politique et historique du jour …
    Pour « Le Figaro » l’avortement est un jeu, programmé dans l’arrestation de Louis XVI à Varennes, au cours de sa » fuite du royaume » …
    http://cril17.info/

  5. Toute personne qui a été confronté à des femmes qui ont vécu un avortement peut témoigner du poids du père, souvent le premier à vouloir tuer le problème. Alors égalité hommme femme….

  6. Même technique que pour la loi Veil, qui débute par : “La loi garantit le respect de tout être humain dès le commencement de la vie.”

  7. Najat, et le Maroc alors ?
    Au Maroc, l’avortement est interdit. Les seules exceptions tolérées par la loi sont l’avortement spontané ou l’IVG nécessitée par la sauvegarde de la vie de la mère.
    L’article 449 du Code pénal punit de 1 à 5 ans de prison et d’une amende de 200 à 500 DH toute personne ayant provoqué, ou tenté de provoquer, un avortement avec ou sans l’accord de l’intéressée. La peine est portée à 20 ans de réclusion en cas de décès et est doublée si l’avorteur est récidiviste. L’article 454 punit de 6 mois à 2 ans toute femme s’étant livrée à l’avortement sur elle-même. Enfin, l’article 455 punit de 2 mois à 2 ans les complices d’un avortement, notamment les intermédiaires ou les vendeurs de produits abortifs.

  8. “Les femmes qui se sentiraient lésées par des réponses de ces sites prosélytes […] peuvent déjà porter plainte pour abus de faiblesse ou harcèlement moral” : cela peut s’appliquer aussi au planning familial et autres fossoyeurs de la famille, par une femme ayant avorté à la suite du SEUL discours reçu de ce genre d’organismes et se rendant compte après des conséquences pour elle !!! Attention aux retours de bâtons !! et j’espère qu’il y en aura !!!

  9. Hier soir, 20 janvier,Tugdual Derville était sur Arte dans l’émission 28 minutes. Seul face à des contradicteurs, dont le moins qu’on puisse dire, agressifs et méprisants.
    C’était là une manifestation de colère rentrée à la suite de la manifestation de dimanche.
    Le traumatisme des femmes avortées évoqué par Tugdual Derville n’avait rien de “scientifique” au vu de ses voisins,tenants d’une idéologie impitoyable digne des persécutions du XX éme siècle, sous la défroque du “progrès”.

  10. Cela me fait penser aux contrats d’une grande entreprise industrielle que j’ai bien connue.
    Ces contrats étaient particulièrement léonins, l’entreprise se surprotégeait considérablement par rapport à ses clients ; à tel point que si les clients les avaient lus en détail, beaucoup auraient pu craindre de les signer. Mais l’entreprise avaient bonne réputation et les clients signaient.
    Seulement il est à noter que si cette entreprise n’abusait absolument pas, dans la mise en pratique, avec ces termes du contrat, à tout moment elle aurait pu le faire.
    Et, à ma connaissance, il peut en être ainsi pour les lois. On peut passer une loi tyrannique, en “promettant” qu’elle ne s’adressera pas à ci ou à ça. Mais l’expérience quotidienne montre qu’elle sera être appliquée, ou pas, en fonction des personnes et des cas. Bref elle sera appliquée ou pas à la tête du client, par exemple : contre des mouvements catholiques.
    Nous ne pouvons avoir malheureusement aucune confiance envers nos gouvernants actuels et envers une bonne partie de “l’opposition”. Ils sont en particulier complices au plan de l’avortement.
    Par ailleurs quand on voit les comportements récents d’un Conseil d’Etat aux ordres (de la Franc-maçonnerie ?), force est de constater à quel point le totalitarisme de la pensée unique étouffe la France.

  11. Allons donc, le Figaro, vassal du système: il permet aux bons bourgeois qui le lisent de croire que tout va toujours bien dans le meilleur des mondes, avec mes enfants à Ste Marie et ma messe à St François Xavier.
    Le Figaro est une digue qui permet de conserver les bons grands bourgeois à leur place, afin qu’ils ne se mettent pas en colère, eux aussi.
    A eux, ça leur donne une bonne conscience: puisque Najat l’a dit dans le Figaro, alors c’est vrai.

  12. Mais disons haut et fort que LA VIE PRIVEE, LA RESPONSABILITE INDIVIDUELLE n’appartiennent pas à l’ETAT!
    Sinon, les libertés personnelles disparaissent sous le joug étatique omniprésent.
    L’Etat ne doit s’occuper que de fonctions régaliennes (justice, sécurité, paix).

  13. Et le prosélytisme pro avortement ?
    Il tombe déjà sous le coup de la loi : “Incitation au meurtre”
    C’est exactement ce que fait Najat Vallaud-Belkacem
    Najat Vallaud-Belkacem qui aime l’assassinat des enfants veut l’imposer aux autres !
    Et elle vous explique que ceux qui n’aiment pas l’assassinat des enfants ne doivent pas l’imposer aux autres !
    La LIBERTÉ c’est de pouvoir entendre les 2 sons de cloche !
    Pas d’empêcher l’information !
    Pas d’interdire de proposer une alternative à un… ASSASSINAT !

  14. Comme un naja, elle s’insinue, louvoie, trompe puis, enfin, fond sur sa proie et l’étouffe.

  15. Les socialistes sont tellement habitués à mentir qu’ils rougissent chaque fois qu’ils entendent une vérité ; celle-ci les fait sortir de leurs gonds. Chaque parole qu’ils prononcent est entachée de mensonge. C’est pour cela qu’ils ne supportent pas le regard pur d’un jeune enfant et qu’ils préfèrent en tuer le plus grand nombre. Et Najat ressemble comme une copie conforme à son frère Cahuzac : “Je n’ai pas, je n’ai jamais eu de compte en Suisse, Jean-Jacques Bourdin…”
    Comment s’appelle le père du mensonge ?

  16. Classique inversion accusatoire ! Ceux qui manipulent les femmes à avorter comme si c’était un acte anodin comme aller au WC ne veulent surtout pas que les femmes comprennent que l’avortement est reellement le meurtre d’un enfant vivant en gestation ,non jetable comme un déchet dans les avortoirs industriels .
    Il devrait etre , à minimum ,obligatoire de montrer sobrement comment est fait un avortement et meme sans parler de religion expliquer clairement que c’est un meurtre d’un etre vulnérable ,pas un inconvénient jetable comme veut le banaliser à outrance cette officine avorteuse qui se prétend mieux qualifier que d’autres mais n’est que la promo génocidaire contre les européens de souche !
    Au lieu de vouloir faire croire que l’immigration est nécessaire il serait plus intelligent de tout faire pour que les femmes européennes élèvent des enfants …..
    et cela commence par le refus de voter pour ceux qui ne veulent pas restreindre l’avortement aux seuls cas de viols et mise en danger des mères .
    On ne crève pas de faim en europe pour justifier une telle hécatombe publicitaire pour les avortements industriels sans discernement !

  17. “femmes qui se sentiraient lésées par des réponses de ces sites prosélytes […] peuvent déjà porter plainte pour abus de faiblesse ou harcèlement moral”
    Dommage que ce soit si compliqué de porter plainte, car hier soir énormement de femmes se sont déjà senties fortement abusées dans leur faiblesse (même impuissantes face à tant d’acharnement et de mauvaise foi), harcélées moralement et lésées par le discours assasin de mme la ministre !

  18. Compte tenu de sa “décrépitude” physique et psychologique l’ont m’a dit qu’elle y aurait eut recours.

  19. Que madame belkacem aille militer au Maroc !
    A peine aurait-elle le temps de murmurer le quart d’une parole sur l’avortement ou la théorie du gender qu’elle serait mise hors d’état de nuire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]