Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Débordements, dérapages, que s’est-il passé à la Manif pour tous ?

Les photos et vidéos, abondantes, montrent des enfants, des familles, des personnes âgées, victimes de gaz lacrimogènes. Manuel Valls estime que la manifestation a perdu le contrôle et qu'il s'agit "essentiellement du GUD et de l'extrême-droite" ce qui est un parfait délire, Frigide Barjot, dont le podium était protégé par une armée de policiers, oublie d'être solidaire et condamne les "violences" commises par des manifestants.

Or, les témoignages qui nous remontent ainsi que les vidéos, montrent bien qu'il n'y a pas eu de violence, ni d'"extrêmiste" cherchant à en "découdre" avec les forces de l'ordre. Ce type d'attitude n'est pas du tout le style des manifestants qui se trouvaient hier près de l'Etoile. Il n’y a eu aucune casse ni aucun casseur. Des manifestants sont rentrés de temps à autre dans des magasins pour se réchauffer, les clients y circulaient en toute tranquillité, les commerçants les ont gentiment accueillis. Il n'y avait donc aucune raison pour la police de s’énerver.

Ce qu'il faut rappeler c'est que :

  • plusieurs jours avant la manifestation, le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police ont clairement cherché à minimiser le mouvement (un peu plus de 100 000 personnes)
  • par conséquent, dimanche 24, en raison de la mobilisation exceptionnelle de centaines de milliers de Français, excédés par le mépris du gouvernement, la situation est vite devenue incontrôlable pour les forces de l'ordre.
  • Dès 15h environ, la police a du dérouter une partie des manifestants sur l'avenue Foch, menant à l'Etoile, en raison de l'affluence sur l'avenue de la Grande Armée et le bouchon formé à la fois sur l'avenue Charles de Gaulle à Neuilly et sur les axes de départ (Bois de Boulogne, Porte Dauphine notamment). Peu de temps après, c'est au tour de l'avenue Carnot, menant également à l'Etoile, d'être ouverte aux manifestants.
  • Sur ces trois axes menant à l'Etoile, les manifestants ont continué à s'entasser et donc à avancer. Sans aucune volonté agressive, mais en raison d'un mouvement naturel de foule.
  • De toute évidence, les forces de l'ordre situées place de l'Etoile ont été débordées en voyant en même temps les 3 avenues remplies continuer à avancer sous la pression des manifestants, qui, loin derrière, et ne voyant aucun écran géant, voulaient continuer à approcher.
  • Face à la pression, vers 15h30-16h30, ce sont les forces de l'ordre du ministère de l'Intérieur qui ont commis des dérapages en libérant des gaz lacrimogènes sur des manifestants pacifiques, enfants de moins de 10 ans, familles, personnes de tous âges, dont des personnes âges.

Il faut donc souligner que, en minimisant le nombre de manifestants, le ministère de l'Intérieur et la préfecture de police doivent être tenus pour responsables de ce qui s'est passé hier au niveau de la place de l'Etoile.

Partager cet article

39 commentaires

  1. analyse tout à fait juste. témoignage à venir: j’y étais

  2. Les forces de l’ordre ne sont-elles pas équipées de caméra pour filmer les événements ? Pourquoi ne voit-on aucune image des extrémistes en action ? Le GUD ne se cache en général pas beaucoup, pourquoi ne les voit-on sur aucune image ? Si j’étais Valls et que je n’en tenis ne serait-ce qu’ un seul, je l’exhiberais partout…. Non, leur argument, leurs affirmations sont faussés, volontairement fausses. Passons à l’action suivante….

  3. ce qu’il faut dire haut et fort c’est qu’à partir de 17 h 30, les forces de l’ordre ont bloqué la circulation sur les champs, en indiquant discrètement de quelle manière il fallait contourner l’Etoile pour s’y rendre. Et puis surprise, au bas des Champs un barrage et les rues adjacentes commençaient à être bloquées !!! et à ce même moment le chiffre mensonger de la police est tombé. Manoeuvres du gouvernement pour faire monter la pression et accentuer le mépris clairement affiché de la protestation. Et alors que les manifestants vont réclamer des explications courtoises aux policiers sur les chiffres, ceux ci à intervalles réguliers envoient des lacrymo, parce que les manifestants s’approchent trop près des barrières, chantent la Marseillaise et demandent la démission de Hollande. J’écris ce matin aux radios et aux télé qui racontent n’importe quoi. Il y en assez d’être pris pour des buses !

  4. Ce n’était pas bien malin de minimiser le nombre des manifestants venus en janvier et celui à venir. Le résultat en a été une mauvaise anticipation des pouvoirs publics qui se sont retrouvés coincés. Ils ne pouvaient pas avoir l’air de prévoir un million d’opposants !
    Par ailleurs, je voudrais féliciter les organisateurs qui ont fait un travail remarquable. Les écrans et la sonorisation étaient bien en place et les interventions de qualité. MERCI à eux.

  5. on a affaire à de véritable dictateurs, dehors tous ces incapables

  6. On a toujours pas de commentaire de mr hollande?
    C’ est le moment d’ entrer en résistance contre l’ oppression..

  7. Comment les organisateurs peuvent ils condamner les violences des extrémistes ?
    Ce sont les personnes qui font la réussite de ce mouvement qui ont subi ces violences !

  8. J’ ai vu le GUD sur les champs..ils étaient loin d’ être majoritaire

  9. Si on voit un peu le GUB, mais dans une rue latérale, non sur la place de l’Etoile. Ce qui s’est passé après la manifestation après 19h00 n’à été filmé également.
    De toute façon le déni des politiques jouent en notre faveur. J’ai senti que la foule réagissait beaucoup quand on leur disait qu’on voulait les museler et quand on parlait de ce mépris. La motivation et le ressentiment des manifestants ont profnds et bien ancrés. C’est ” consistant ” 🙂

  10. BRAVO mille fois bravo à tous ceux qui ont pu rester sur place et installer leur tente, bravo à Mme Bourges et aux élus qui ont descendu les champs. Et honte à Mme Barjot qui se désolidarise lâchement et qui par ses appels répétés au calme, a fini par agacer tout le monde. C’est certain, on ne la suivra plus, même en se résignant comme depuis le début. Il faut un chef, un vrai !

  11. Ce que vous écrivez est totalement juste.
    Pendant la journée j’étais place Maillot avec mon épouse et mon fils et nous nous sommes rendus seulement à 19 h sur les Champs Elysées ;très étonné, je découvre que les manifestants ont envahi spontanément et pacifiquement les Champs Elysées, les magasins sont restés ouverts ; la foule était plus jeune, mais les drapeaux, les slogans et l’apparence des manifestants n’était pas différents de ce que nous avons vu place Maillot. En revanche, les barrages de gendarmes étaient impressionnants devant un groupe festif qui chantait et dansait ; et au final les gendarmes ont chargé la foule, après l’avoir aspergé de gaz lacrymogènes. Nous sommes partis écoeurés pour prendre le dernier train. Aujourd’hui nous sommes sous le choc.

  12. On remet ça quand? je suis prêt à payer de nouveau mes billets de train et même à poser une journée de congé si ça peut me permettre de ne pas rater une soirée comme celle d’hier. et croyez moi je ne suis pas une casseuse ni une marginale…

  13. Entre le président “normal”et la France normale la rupture est consommée.

  14. Ça existe encore le GUD ?

  15. Il fallait s’attendre aux débordements.
    Le gouvernement nous manipule !

  16. Débordements ???!!!
    Mais où sont donc les CRS blessés?Où chez eux la moindre ecchymose? Où les coups de poing ? les battes de base-ball , les vitrines brisées? les voitures brulées? Où les manifestants cagoulés pour s’assurer l’anonymat et l’impunité?
    Je n’ai vu et ne vois sur les videos que des manifestants-ados, pères , mères, mamie , enfants – refoulés par des forces du désordre soumis à des ordres infames .
    OUI! Démission de ces responsables haineux de notre peuple et avant tout de Vals et du préfet .

  17. Le drapeau jaune sur les champs, c’était le GUD ?

  18. J’étais présent tout au long des incidents du premier avenue Carnot au dernier sur les Champs.
    Je suis un militant patriote de 43 ans et j’étais venu pour les Champs Elysées. or, les petits groupes de militants patriotes ont été rapidement suivis par des centaines de jeunes gens en colère que l’on ne voit jamais dans les manifs d’extrême droite, de mères et pères de familles, de personnes âgées…
    La réaction des forces de l’ordre n’a pas été spécialement disproportionnée vu que nous enfoncions leurs barrages les uns après les autres…
    Nous sommes en colère ! et cette colère ne retombera pas.
    Honte à Barjot qui a dénoncé de prétendus fachos et a appelé à leur interpellation par les forces du désordre en utilisation le vocabulaire des trotskystes !
    Honte aux organisateurs qui n’ont pas été à la hauteur et ont été complices du pouvoir socialiste.
    Félicitations à Béatrice Bourges qui a été d’un courage exemplaire jusqu’à la fin sur les Champs Elysées et qui a été écartée de l’organisation de la manif par Barjot…

  19. Une seule solution : le boycott.
    Le patron d’axa est avec nous. Beaucoup de chefs d’entreprises nous suivent.
    Il suffit de se désabonner des journaux mensongers. Entreprises et particuliers. Nous n’avons qu’une seule force : nous sommes la France qui travaille, la France qui paye.
    Tapons là où ça fait mal : au porte monnaie.
    Que Bergé finisse de se ruiner, et qu’on en parle plus.

  20. http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20130325trib000755822/peu-confiant-dans-les-perspectives-du-pays-axa-envisage-de-reduire-son-exposition-au-marche-immobilier-francais.html
    Pour compléter : la guerre commence, axa se désengage de France et ce n’est pas un hasard. Pour info, c’est le plus gros fonds d’investissement présent en France. Merci au patron d’axa, pour une fois que le bilder fait quelque chose de bien.

  21. Et si la manif pour tous se trouvait un vrai chef ?
    Je verrai bien la frigide de service derrière un bar à servir des vins chauds plutôt que sur un podium.

  22. maintenant, il faut faire des Flash Mob-ilisation devant l’assemblée nationale, l’élysée, le ministère de la justice, ect.
    le mépris et les violences policières doivent être combattus par des actions spontanées de mécontentement à toute heure et à n’importe quel moment de la journée !!!

  23. Le “GUD et l’extrême-droite”, çà arrangerait tellement bien les affaires du pouvoir. Ils étaient tous “blonds aux yeux bleus” !

  24. Oui, il y avait le GUD, ou autre groupuscule nationaliste (on signale des tracts du Renouveau français), ici
    http://www.youtube.com/watch?v=3KphxSwz-J4
    on voit un drapeau (le symbole hippie inversé, jamais trop compris) largement exposé…
    Ceci dit bien sûr, l’essentiel de la réalité est ce qui est très bien décrit par le Salon beige et est scandaleux. Les familles qui ont été gazées ne faisaient que suivre les consignes des organisateurs (qui d’ailleurs suppliaient les manifestants à l’arrière de ne plus rentrer sur l’avenue de la Grande armée, mais de prendre Carnot et Foch, et ce pour éviter les débordements…)
    La tactique de la préfecture, du gouvernement et de leurs amis médiatiques, qui sont légion… va consister à focaliser l’attention là-dessus pour étouffer le scandale. Et le pire, c’est qu’ils risquent fort d’y arriver…
    Faisons tourner les photos des « dangereux manifestants » de 7 ou 77 ans…

  25. J’ai passé tout l’après-midi avenue Charles de Gaulle à Neuilly derrière la Porte Maillot, où nous étions tassés (minimum 4 au m2). Peu d’écrans géants (contrairement à l’avenue de la Grande Armée), installés trop bas (on ne voyait pas grand chose), seuls les discours étaient audibles (donc les rappels en images n’intéressaient pas grand-monde). Après dispersion, j’ai poussé jusqu’à l’Etoile, histoire d’accéder aux Champs-Elysées éventuellement, mais impossible ! J’ignorais qu’il était interdit de se promener librement dans Paris alors même que la manif s’était dispersée…
    Mon frère et ma belle-soeur, venant de province, ont été déroutés avenue Foch, puis refoulés, d’où ils n’ont malheureusement rien vu ni rien entendu puisque cet axe a été rajouté plus tard et n’était pas sonorisé . Ils se sont contentés de faire nombre… pendant que la Préfecture minimisait honteusement les chiffres !

  26. chers amis
    je le dis et le redis continuellement, mais je crie dans le désert: Les organisateurs de cette manifestation ne sont pas à la hauteur! ils ne veulent que se faire de la publicité à bon compte !
    j’avais déja été écoeuré par leurs “discours” sur le Champs de Mars !! le niveau était encore pire cette fois ci ! affligeant ! et ce sont ces nullités que l’on acclame ! honte à eux ! il faut un vrai chef qui n’ai pas peur d’aller au carton et qui sonne la légitime révolte des français écrasés par les ordures idéologues qui nous gouvernement (enfin, surtout qui nous exploitent) ! il existe des mesures concrète, mais dont personne ne veux parceque demandant du courage:
    -Grève de tous les impôts dont les impôts locaux pour tus les maires soutenant le projet Taubira);
    -grève des taxes;
    -grêve de la tva (pour tous les chefs d’entreprise;
    etc…etc…
    quand les français montreront-ils du COURAGE ? tous des moutons !
    alors qu’ils ne se plaignent pas d’être tondus…
    l’Action Française, au temps de sa splendeur, n’hésitais pas à joindre les actes à la parole: mais de combien de jours de prisons l’ont-il payé ? on ne fais pas d’omelette sans casser des oeufs.
    Français, entrons en résistance ! STOP aux délitement de notre société, de notre histoire !
    COURAGE et battons nous !

  27. Sauf erreur de ma part, la photo en lien démontre une faute professionnelle des CRS
    http://fr.news.yahoo.com/manif-six-personnes-garde-%C3%A0-vue-apr%C3%A8s-d%C3%A9bordements-080203451.html
    Le manifestant est agrippé par son écharpe (risque d’étranglement) et est tiré vers la ligne des forces de l’ordre. Normalement, les forces de l’ordre doivent se contenter de repousser les manifestants. Ils n’attirent un manifestant uniquement s’il a été décidé, par le commandement, de l’interpeller.

  28. à force de mentir sur tout (nombre de participants ,motivation, etc…)les autorités se sont menti à elles-mêmes …d’où nervosité des forces de l’ordre ,affolement des chefs, gène des médias complaisants mais hélas pour tous ces gens-là il est impossible de nos jours de faire comme hier dans les républiques populaires du mensonge une presque vérité …les photos et films sont bien là et diffusés attestant des faits sans équivoque !
    hier les “agités” étaient en uniformes et la foule digne ,respectable et particulièrement bien éduquée !
    à noter: pour qui roule Frigide Barjot …énorme erreur de casting de ce rassemblement ???

  29. Pendant que Frigide parlait, nous étions en haut des Champs. Il y avait mieux à faire que d’écouter ces rengaines inutiles et infantilisantes. Le ton hier était clairement plus ferme que le 13 janvier. La plupart des manifestants souhaitait prendre les Champs, et s’opposer de manière forte aux ordres révoltants de la préfecture. Tous étaient d’accord pour passer à la vitesse supérieure, la méthode “rose bonbon” ne marchant visiblement pas avec le PS.
    Sur place, beaucoup de jeunes. Plein de drapeaux. Des jeunes filles, des mères de familles, des personnes âgées. Des slogans repris en choeur, et des huées à chaque fois que les CRS repoussaient les assauts à coups de lacrymos. Finalement perché sur mon feu j’ai pu apercevoir que 200m derrière la barricade une foule encore plus nombreuse avait pris une autre partie des Champs. Notre secteur s’est vidé peu à peu, les policiers nous laissant passer par les avenues adjacentes. Une fois sur le 2è secteur, nous sommes tous descendus en direction de la Concorde. Les gens discutaient, certains dansaient le rock sur le tarmac, d’autres se sont assis pour manger.
    Nous avons alors décidé d’aller au plus près de l’Elysée. En passant sur les côtés nous sommes arrivés à la hauteur des jardins. Les forces de police étaient en sous-effectif, mais nous n’avons pas tenté de forcer le passage, nos rangs étant assez clairsemés. Par contre nous avons bloqué la circulation, à l’aide de barrière tout d’abord, qui ont été vigoureusement évacuées par des policiers excédés, puis en nous tenant la main sur la largeur de l’avenue. Les policiers continuaient à laisser passer les voitures, dont les conducteurs énervés représentaient un vrai danger pour nous. Alors certains ont commencé à faire le boulot à leur place. Pendant ce temps la foule tentait de contourner le rond-point des Champs pour nous rejoindre…
    Les forces de l’ordre étaient clairement débordées. Mais je tiens à souligner que tout s’est fait dans le calme, sans que jamais des coups soient portés, et sans dégradations.

  30. d’accord avec G : Le “GUD et l’extrême-droite”, çà arrangerait tellement bien les affaires du pouvoir. Ils étaient tous “blonds aux yeux bleus” !
    d’accord avec l’article. Ça existe encore le GUD ?

  31. Bonjour,
    J’étais volontaire secu à la manif, et à mon avis, la responsabilité des forces de l’ordre est pire et plus insidieuse que ce que vous dites. En effet, l’avenue de la grande armée étais fermé, la seule entrée étant la porte Maillot, d’ou engorgement très rapide, attente et exaspération, mouvement de foule et tentative de rejoindre le centre de la manif par les moyens du bord (cad débordement). Mais pourquoi cette décision des forces de l’ordre? pour diviser la manif et éviter à tout prix l’effet de masse recherchée par nos organisateurs et éventuellement générer des violences qui seraient nuisible à notre image.
    J’ajoute que s’il y a des chefs dans l’âme pour remplacer Barjot, qui sais tout de même très bien de quoi elle parle et défendre notre modèle familial sans tomber dans aucun cliché, qu’ils se présente, pour l’instant il n’y a personne de mieux alors un peu de respect pour cette femme!

  32. Le GUD s’est remonté à Paris et sur Lyon, assez récemment. Et ils sont assez actifs !

  33. J’étais au pied de l’ave de la Grande Armée. Comme avec tous les autres participants nous voulons le retrait de la loi Taubira. Stop aux discours fumeux comme ceux de Laurence Tcheng et à l’exclusion de Madame Bourges.
    Madame Téllène (Frigide Barjot) a su mobiliser et très bien organiser, mais l’exaspération contre ce gouvernement est en marche. Si il y a une prochaine manif, à laquelle je participerai, cela pourrait être plus violent.

  34. Partie du Pont de Neuilly, je n’ai pu arriver que jusqu’à la hauteur de Sablon.Là, barrage qui laissait parait-il une centaine de mètres pour une entrée. Deux heures et demi d’attente dans une foule compacte, très sympa, très bon enfant. Vers 15h30, nous avons entendu une annonce de Frigide Barjot demandant à des gens de rester dans la légalité et de ne pas essayer de forcer les barrières. Ensuite, on nous a demandé de reculer, mais ce fut un essai raté. Comment voulez-vous faire reculer une foule pareille. Vers 16h nous avons pu avancer presque jusqu’au périphérique.C’est tout.
    J’ai entendu que la Police a autorisé l’avenue Foch et l’avenue Carnot car nous avions dépassé le million deux cent mille.
    Organisation remarquable. Discours de bonne tenue et il y en avait pour tous et pour chacun. D’ailleurs ce qui m’a frappé dans cette manif (ma première, et j’ai 72 ans) c’est la diversité des approches vers une même conviction idéologique. Mes amis italiens m’ont dit: vous les Français, vous êtes formidables, vous êtes capables de vous mobiliser pour un idéal.
    Merci aux organisateurs.

  35. A 14 h partis de St Philippe du Roule, il nous a été impossible de rejoindre la manif, refoulés à toutes les rues adjacentes, nous avons du atteindre Neuilly, par des boulevards parallèles, pour pénétrer dans le bas de l’av ch de Gaulle et pour enfin entrer dans le rang. nous avons eu beaucoup de mal pour atteindre le pont de Neuilly, serrés comme des sardines, sans possibilité d’avancer plus : imaginez la poussée en haut de l’avenue de la Grande Armée ! La préfecture de Police a montré son incapacité à gérer de tels mouvements de foule. En utilisant la méthode Coué : il n’y aura personne, il y a peu de monde, on a frôlé la catastrophe.
    Bravo aux organisateurs, au service de sécurité, au courage des intervenants, honte à ceux qui soit-disant nous gouvernent !!!!!! Démission !!!

  36. Nous y étions aussi en famille, et nous avons trouvé une remarquable organisation, des bénévoles aux petits soins et des interventions sur le podium extrêmement diverses et intéressantes! J’y étais également en janvier et je salue cette capacité de mobiliser un tel nombre de personnes aux visages si multiple sur une idée liée au bien commun. C’est un vrai souffle qui inspire crainte et inquiétude au gouvernement, nous en avons eu une illustration avec tous ces commentaires mensongers. Réjouissons-nous, nous avons fait mouche, poursuivons avec cette même force tranquille et puissante, nous sommes la France !

  37. Une vidéo sur le haut de l’avenue Foch:
    http://www.youtube.com/watch?v=nJF_xwOf1ks
    Comme vous le voyez il n’y a ni extrémistes, ni groupuscules de “fachos” ! Juste des gens, des milliers de gens, qui ne veulent plus être traités comme des moins que rien.

  38. Le drapeau jaune est un drapeau de Génération Identitaire (chantier de la mosquée de Poitiers entre autres…).
    C’est un Lambda, tiré du film “300” il me semble. Le dernier rempart de résistants…

  39. Ce n’est que le début de la révolte. Il y aura matiére pour d’autres grandes manifs, car l’autre grand projet de ces misérables imbéciles, que sont les socialistes et leurs alliés:
    “c’est le vote des étrangers”, les retraites, le chomage etc.
    Question: Si défendre l’identité Française,nos traditions,nos valeurs, ce sont des idées fascistes ????? Alors je suis FACHO !!! ….et fier de l’être. JP

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services