Dealer c’est tuer

D Un soir de l’année 2005, Denis, 37 ans, a proposé à 4 jeunes qui vendaient de la drogue dans sa cage d’escalier de le faire ailleurs. Il vit à Avignon depuis 4 ans dans le quartier St Jean avec sa compagne, Sandrine, leur fillette Andelys, 3 ans, ainsi que la première fille de sa femme. Depuis, Denis et ses proches sont les cibles d’insultes, de menaces de morts et d’injures quand ils ne sont pas visés par des morceaux de parpaings, des galets et des bouteilles de bières Suite aux multiples appels au secours de la famille, le Conseil général leur avait payé l’hôtel 4 mois durant. Avant qu’ils ne réintègrent leur logement. Il est aujourd’hui allongé sur un lit d’hôpital : côtes fracturées, nez cassé, multiples traumatismes crâniens, mâchoire bien abîmée, foie et poumons touchés… :

"Cela fait trois ans que nous vivons un enfer. Depuis que j’ai osé leur faire cette remontrance […] Un jour, ils ont même tiré à balle réelle sur les volets de notre terrasse […] Ma femme est régulièrement menacée. Il y a quelques jours, ils ont attaqué au couteau ma belle-fille. Nous sommes vraiment en danger de mort [Mardi dernier] une vingtaine de jeunes m’attendaient alors que je revenais chez moi. Ils m’ont tabassé à coups de battes de base-ball, de barres de fer et de poings américains… Regardez !"

Michel Janva (via FdS)

5 réflexions au sujet de « Dealer c’est tuer »

  1. Xtof

    @Texmex :
    Il ne faut pas exagérer ! Ce genre d’affirmations m’exaspère !
    – il n’y a que le FN et lui aurait tout arrangé
    – les évêques font tout juste comme il ne faut pas, ou ne font rien de ce qu’il faut.
    – celui qui a voté pour Sarkozy au deuxième tour en 2007 est responsable de toux les maux de la terre et on le lui redira pendant 7 générations
    – …
    Je suis un peu désolé pour vous : cela ne doit pas être facile d’être heureux pour vous, dans ce monde tout pourri ou rien ne va dans votre sens !
    Excusez moi pour cette saute d’humeur mais parfois, cela fait du bien ! Allez, un sourire ? je ne sais pas, moi : le ciel est bleu aujourd’hui !

Laisser un commentaire