Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Russie

De moins en moins de Russes

Dans Le Monde de vendredi :

Selon le comité d’Etat aux statistiques, la Russie compte aujourd’hui 142,4 millions d’habitants, contre 150 millions en 1991. Durant la seule année 2004, la Russie a perdu 800 000 personnes, soit l’équivalent d’une ville comme Marseille. […]

Fait sans précédent pour un pays développé, [la mortalité] ne cesse de croître (16 pour 1 000 en 2005, contre 8 pour 1 000 aux Etats-Unis), tandis que la natalité est trop faible (10 pour 1 000 en 2005 contre 14 pour 1 000 aux Etats-Unis) pour rétablir l’équilibre. […]

[I]l lui faudra compter, à l’avenir, avec la pression démographique du voisin chinois à l’est. […] Côté russe, 7,5 millions de personnes résident sur le territoire qui s’étend de Vladivostok sur le Pacifique jusqu’à la frontière de la Mongolie. Côté chinois, les habitants sont vingt fois plus nombreux, soit 130 millions pour les trois provinces chinoises qui jouxtent le territoire de la Fédération russe.

Pour maintenir un niveau acceptable de population active, la Russie devra sans doute à l’avenir faire appel à de la main-d’oeuvre immigrée. L’idée fait son chemin. La région de Tioumen (Sibérie occidentale) envisage de donner aux Chinois l’exploitation de ses forêts (1 million d’hectares), tandis que la région de Sverdlovsk (Oural) est actuellement en pourparlers avec la province de Heilongjiang (nord de la Chine) pour donner en bail à des agriculteurs chinois 100 000 hectares de terres arables laissées à l’abandon.

Henri Védas

Partager cet article

2 commentaires

  1. c’est toujours le mythe de la croissance, y compris en démographie
    pourquoi faudrait-il que la démographie augmente sans cesse?
    le monde a existé pendant des millénaires avec une population moindre,et a connu néanmoins de grandes civilisations
    pourquoi faire appel systématiquement à de l’immigration pour pallier au déficit démographique, lequel n’est peut-être que conjoncturel
    ne faut-il pas mieux créer les circonstances économiques et politiques favorables à un redépart de la natalité des autochtones?
    faute de quoi la Russsie serait menacée par une autre forme de disparition, par dilution…

  2. d’accord avec Xango
    Mais la nature ayant horreur du vide, l’Histoire est pleine de populations ayant finalement débordé sur leurs voisins à cause d’une démographie galopante.
    L’Europe le vit actuellement avec les populations maghrébines et sub-sahariennes, et la Russie disparaît (-8 millions / 15 ans).
    C’est la juste loi de la nature : si tu ne veux pas vivre et avoir un avenir via des enfants, alors d’autres le feront à ta place sur ce territoire.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]