Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

De l’importance de la doctrine sociale de l’Eglise

Zenon Les Universités catholiques sont le lieu où l’on doit développer la dimension interdisciplinaire de la Doctrine Sociale de l’Eglise, dans le sens de l’approfondissement du rapport fécond entre la Doctrine, la théologie, et la philosophie, d’une part, et les sciences humaines, d’autre part. Cela dans le but que l’Evangile pénètre de plus en plus les réalités sociales pour la pleine réalisation de la dignité humaine, du bien commun, de la solidarité, de la justice et de la paix. Tel est le concept de base de la Conférence internationale qui s’est ouverte vendredi à Rome à l’initiative de la Congrégation pour l’Education Catholique et du Conseil Pontifical de la Justice et de la Paix. Dans son discours d’ouverture, le Cardinal Renato Martino a insisté sur une rencontre plus intime et une collaboration plus intense entre les Universités catholiques et la Doctrine sociale de l’Eglise dans la tâche commune de réaliser un nouvel humanisme intégral et solidaire :

"La lumière de l’Evangile est lumière de charité et d’intelligence, il est souhaitable qu’elle féconde les savoirs humains et […] qu’elle anime la construction d’une cohabitation sociale de justice et de paix".

Le Préfet de la Congrégation pour l’Education catholique, le Cardinal Zenon Grocholewski (photo), s’est arrêté sur la nécessité que la Doctrine sociale de l’Eglise soit non seulement enseignée mais aussi vécue et même enrichie au sein des Universités catholiques. Le Président de la Conférence Episcopale Italienne, le Cardinal Camillo Ruini, a soutenu que :

"la question anthropologique prend de plus en plus une dimension planétaire, et sur son chemin affluent toutes les grandes traditions culturelles et spirituelles de l’humanité. Elle pourra difficilement nourrir un parcours respectueux de la spécificité et de la dignité humaine sans l’aide du christianisme, selon lequel quiconque a un visage humain possède comme tel la dignité et le destin d’être humain".

Une importante contribution vient par conséquent de peuples et de cultures qui ont leur matrice principale dans le christianisme et qui constituent une partie assez importante du genre humain. Ils possèdent en effet dans leur code génétique les grands principes de l’amour fraternel et de la liberté.

Michel Janva

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. tel est également le sentiment de l’association juive “Jews against Anti-Christian Defamation ” qui dit: “En demeurant fidèles aux valeurs éternelles révélées au Sinaï, les chrétiens sont devenus des parias aux yeux de l’établissement, mais des héros aux nôtres”.
    Hommes de bonne volonté de tous les pays, unissez-vous !
    sources : L’Homme nouveau n°1373, traduction de Don Feder par Daniel Hamiche.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services